Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 16:15

La randonnée du col d’Arcine, aussi appelée le tour de Combeynot, réserve quelques temps forts qui en ont fait un des points d’orgue de notre semaine dans le Briançonnais.

Briançonnais : col d'Arcine

Il y a plusieurs façons de parcourir ce tour. Celle choisie pour nous fut le départ depuis le col du Lautaret à 2057 mètres d’altitude pour finir 450 mètres plus bas au parking du Casset où nous avions laissé une voiture en montant. Les dénivelés ainsi parcourus sont pour le positif de 450 mètres, et pour le négatif d’environ 900 mètres … C’est mieux que l’inverse !

Nous sommes partis par le sentier de découverte à la limite du parc national des Ecrins au pied du Combeynot. Plein de panneaux didactiques donnent beaucoup d’informations sur l’endroit qui nous entoure. Mais nous n’avons ni le temps de les lire, ni même celui de les photographier. La distance est assez longue aujourd’hui.

Briançonnais : col d'Arcine

Ce sentier conduit jusqu’à un belvédère qui fait face au glacier de la Meije qui diminue à vue d’œil, ou du moins d’année en année.

On aperçoit le refuge de l’Aigle qui domine l’ensemble du glacier. C’est impressionnant et réservé aux très bons alpinistes.

Briançonnais : col d'Arcine

Photos, temps de repos et de méditation et nous suivons le sentier des Crevasses. C’est surprenant une chaîne aide au passage d’une portion qui ressemble à une avenue ! C’est qu’elle fut posée bien avant que le sentier soit consolidé et élargi …

Nous traversons une ardoisière sur une pente à très forte déclivité. Avec les débris qui jonchent le sentier, les ruisselets qui y courent et rendent les cailloux glissants nous portons toute notre attention à nos pieds et à nos pas. Là encore pas de photos de ce paysage vertigineux.

Briançonnais : col d'Arcine

Deux heures après notre départ nous rejoignons le GR 54 qui monte de la vallée de la Romanche et nous ne sommes que 20 mètres plus haut qu’à notre point de départ ! Nous laissons le refuge de l’Alpe du Villar d’Arêne à notre droite et continuons à travers les alpages.

Tarines

Tarines

Limousines et AbondancesLimousines et Abondances

Limousines et Abondances

Briançonnais : col d'Arcine

Des marmottes, encore des marmottes, mais surtout des vaches, des tarines aux yeux soulignés de noir, des limousines dont le contour des yeux est beige clair, des abondances à la robe roux foncé et la tête blanche, et même une vosgienne à la colonne vertébrale noire et aux flancs tachetés de blanc.

Les alpages sont parcourus par des ruisselets où nous trouvons une petite grenouille. C’est la bestiole la plus « exotique » que nous ayons trouvée aujourd’hui.

Briançonnais : col d'Arcine

Pique-nique et repos derrière un gros rocher qui nous protège du vent. Au loin devant nous nous attendent le col et le lac d’Arcine. Le lac, 150 mètres au-dessus d’une butte uniformément grise n’est pas très tentant … et c’est avec plaisir que nous le classons « sur option » que je ne choisis pas.

Nos compagnons qui l’ont choisi nous diront lorsqu’ils nous rejoindront que le lac est aussi gris que les rives constituées de déchets de moraines dans lequel il est enchâssé. Donc nous n’avons pas de regret.

Briançonnais : col d'Arcine

Nous avons pris tout notre temps pour descendre le long du Petit Tabuc, le torrent fascinant qui y prend sa source et dont les couleurs changent tout au long de sa course. Il est chargé de « farine de pierre » qui lui donne des couleurs laiteuses.

Briançonnais : col d'Arcine

Elles s’éclaircissent au fur et à mesure qu’il dévale des pierriers ou traverse des bassins qui font l’effet de filtres. J’ai touché l’eau et le fond de l’un d’eux : c’est une poussière extrêmement fine qui en constitue le fond, cette farine de roche. De grisâtre à la sortie du lac l’eau est devenue vert émeraude puis bleu azurin. Un régal pour les yeux jusqu’à ce que nous atteignons le lac de la Douche .

Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.
Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.
Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.
Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.
Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.

Petit diaporama de 5 photos dont le lecteur peut rythmer le défilé.

Et attention aux pierres qui roulent sous les chaussures ! Il faut regarder où poser les pieds même quand le spectacle de la montagne est magique, entre mélèzes et glaciers des Agneaux au loin !

Au terme de notre randonnée nous trouvons encore un tableau didactique qui aborde de nombreux points dont celui des plantes des montagnes dont je remarque qu’elles sont les mêmes que celles qui poussent en Scandinavie, et en particulier au-delà du cercle polaire.

Elles en sont originaires. Elles ont traversé toute l’Europe grâce aux grands bouleversements climatiques survenus pendant des millénaires. Elles ont réussi à s’adapter sous nos latitudes, mais auprès des glaces, du froid et de l’humidité dont ont besoin des plantes artico-alpines …

Mais c’est déjà le sujet d’un autre article, celui où je présenterai les plus belles espèces que nous avons trouvées dans le Briançonnais en septembre !

Pour le moment nous sommes au parking du Casset, les yeux plein de couleurs, même celles de jardinières du village.

Briançonnais : col d'Arcine

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Marianne 17/10/2014 20:09

Merci pour ton beau travail de compte-rendu des 6 randos enchainées dans la même semaine.
Je me sens encore là-haut
Petite correction sur les noms propres: la Meije et le col d'arsine

pierrette 18/10/2014 17:35

Merci Marianne. J'ai corrigé ces deux noms propres et aussi quelques autres mots ...

Celine 17/10/2014 20:08

Petit commentaire technique: Super le diaporama!
Bisous

Recherche

Liens