Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 15:06

Après deux jours d'entraînement et de test nous sommes admis à gravir une des montagnes cultes de Serre-Chevalier, le Grand Aréa qui domine toute la partie gauche de la vallée du haut de ses 3000 mètres (ou presque).

Départ depuis l'oratoire Saint Joseph (2170 m), en dessous du col du Granon. Ici les panneaux indiquent aussi le kilomètrage : 2.5 km à gravir en 2 heures. Les évaluations de temps sont pour les meilleurs marcheurs ...

Briançonnais - le Grand Aréa
Briançonnais - le Grand Aréa

A côté des tables pique-nique un bachat permet aux troupeaux et aux randonneurs de faire le plein d'une belle eau de source, rare ici. Nous n'en trouverons plus juqu'à notre retour.

Les plantes qui poussent entre les pierres ne sont, ces jours-ci, arrosées que par la transpiration des marcheurs !

Des marmottes se chauffent au soleil. Même celle qui guette ne siffle pas en vous voyant approcher. Sont-elles totalement apprivoisées en fin d'été ?

Briançonnais - le Grand AréaBriançonnais - le Grand Aréa

Vers le col nous avons un paysage d'alpages jaunissants où un troupeau d'ovins se confond presque avec les pierres.

Briançonnais - le Grand Aréa

Nous nous accordons un temps de repos au col du Petit Aréa, le temps de reprendre notre souffle, de nous déshaltérer, de nous redresser (Pierrette, plus verticale, ça te permettra de mieux respirer !) et de jouir du paysage. Tout en bas la vallée de la Guisane traverse la Villeneuve.

Briançonnais - le Grand Aréa

Ce n'est que 2H30 après notre départ que nous arrivons aux panneaux "Grand Aréa". Pas si mal ...

Briançonnais - le Grand Aréa

Mais nous, nous souhaitons aller jusqu'au vrai sommet, là où une croix est plantée. Avec un joli coffret qui comprend un cahier pour noter ses impressions; et un jeu international de découvertes d'emplacements par GPS dont je n'ai pas retenu le nom.

Briançonnais - le Grand Aréa

Grosse déception de notre hôtesse qui voulait nous montrer le Mont Blanc d'ici : des nuages cachent tous les sommets. Mais ceux qui ne l'ont encore jamais vu d'ici sont subjugués par le panorama.

Briançonnais - le Grand Aréa

Ce sommet n'est pas l'endroit idéal pour un pique-nique car très exposé à tous les vents. En descendant vers le col de Buffère nous avons trouvé un abri de rochers qui a été parfait.

Briançonnais - le Grand Aréa

Au soleil, protégés du vent, et en face des Ecrins ! Superbe, non ?

Briançonnais - le Grand Aréa

Cette face de la montagne est sûrement encore plus minérale que celle ( sud ?) par laquelle nous sommes montés. Le chemin se fraie un passage dans les pierriers bordés par d'immenses murs de roche.

Briançonnais - le Grand Aréa

Nous sommes ainsi arrivés au col de Buffère, lieu de passage entre vallées de la Guisane et de Névache. Un passage si important qu'il montre les traces des armées qui l'ont gardé. Les traces de casemates en cercle, des souterrains, et sur la montagne en face, de part et d'autre du pierrier, une étoile et une lune parfaitement tracés (mais peu visibles sur la photos) ont-ils été assemblés par des soldats en relâche ? Où sont-ils la création d'artistes de land-art ?

Briançonnais - le Grand Aréa

Il ne nous reste plus "que" 4.5 km de mauvaise route empierrée pour retourner à l'oratoir de Saint Joseph où les troupeaux sont rentrés à la bergerie.

Briançonnais - le Grand Aréa

Et pour finir voici la carte de cette randonnée mythique.

Briançonnais - le Grand Aréa

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

référencement web paris 10/10/2014 00:31

Je vous encourage à écrire d'avantage ! Merci pour cet article , je partage et recommande !
N'hésitez pas à visiter ma page !

Recherche

Liens