Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 07:03

Aux confins du Poitou, du Berry, du Limousin et de la Charente est une région nommée Basse Marche dont Le Dorat est la capitale. Cette ville s'enorgueillit de posséder l'un des plus beaux monuments romans du Limousin.

Alors ça vaut bien une étape sur notre route vers l'ouest !

On la voit de loin la collégiale qui domine le bourg.

image wikipédia

image wikipédia

Nous avons suivi le fléchage, contourné les remparts du 15ème siècle, avons remonté une longue rue toute droite pour arriver à cette église. Enfin collégiale : siège d'un collège de chanoines, hauts dignitaires de l'église. Il y en eut ici jusqu'à 20 !

On passe devant la surprenante porte.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

A la fois austère et élégante. Austère le granit, élégantes les voussures soulignées de boudins qui reposent sur des colonnettes au chapiteau de serpentine, surprenantes les deux petites portes aux belles pentures, séparées par un trumeau fait de trois colonnettes et surtout surprenants les festons des voussures d'influence mozarabe. Eh oui, les bâtisseurs de cathédrales et de monastères voyageaient beaucoup et s'imprégnaient des techniques et de l'art de leurs rencontres ...

C'est en montant dans le jardin en face que l'on découvre parfaitement l'ensemble de la façade occidentale. Plutôt sévère avec ses nombreux arcs aveugles, sa grosse tour carrée et élégante avec ses deux tourelles coiffées de clochetons.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens
Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Typiquement romane la façade nord. Des modillons décorés de masques humains soulignent le haut des murs. De lourds contreforts les soutiennent, et c'est en pénétrant dans la nef que nous en comprendrons l'utilité.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Dès la porte étroite franchie on est en haut d'un grand escalier qui plonge dans la nef. Le regard aussi y plonge. D'abord sur la cuve baptismale pré-romane qui provient de l'église antérieure tant de fois incendiée ; puis sur ce vaisseau qui semble se prolonger si loin. 77 mètres jusqu'au fond des chapelles, alors que la voute s'élève à 18 mètres. Impressionnante !

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

La nef est très sombre, il faut s'appliquer pour voir les quelques chapiteaux décorés de feuillages, rinceaux, animaux diaboliques, lions crachant des flammes, lionnes écartelant un homme.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liensLe Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Je trouve que la tour lanterne est l'élément décoratif principal. Le tambour qui supporte la coupole toute nue (les restaurations ont dû effacer bien des choses) est percé de huit fenêtres à triple voussures limousines par lesquelles passe cette généreuse lumière.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Le choeur est entouré d'un déambulatoire où se promenaient les pèlerins du 15ème siècle. Car la collégiale se trouve sur l'un des nombreux chemins de Saint Jacques. On y vénérait aussi deux saints locaux, Israël et Théobald, dont les reliques reposent dans des chasses dorées gardés dans de lourds coffres de fer forgé.

J'ai tord de conjuguer vénérer à l'imparfait car ces reliques sont encore sorties, en tête de processions très fréquentées lors des Ostensions septennales, traditions encore si vives en Limousin qu'elles ont été inscrites au patrimoine culturel et immatériel de l'humanité !

Faire des photos avec nos appareils dans si peu de lumière est trop difficile. Ressortons !

Pour admirer la porte nord plus traditionnellement romane que le portail principal, le clocher octogonal au sommet duquel un ange doré veille sur la ville depuis huit siècles, et dont les arcatures aveugles polylobées du deuxième étage ont, elles aussi, une allure mozarabe.

Il y a tout à l'extrémité gauche (est) de l'ensemble une tour insolite. L'église, à la pérphérie de la ville avait été incluse dans les remparts et les bâtiments fortifiés du 15ème siècle.

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Et en regardant de plus près on y voit des archères et de mâchicoulis.

La spiritualité n'a jamais été très loin des combats guerriers !

Le Dorat, la collégiale Saint Pierre-aux-liens

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens