Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 16:53

La réputation de l’abbaye royale de Celles sur Belle attire des foules de pèlerins depuis de nombreux siècles ; les touristes seulement depuis quelques décennies.

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)
bataille de Vouillé. Wikipédia
bataille de Vouillé. Wikipédia

Les chroniques monastiques du Moyen Age font mention d’un pèlerinage dès la christianisation de la région. C’est ainsi que Clovis, en 507 vint rendre grâce à Notre Dame de Celles après la bataille de Vouillé qui changea le royaume des Francs.
Au 11ème siècle la chronique de l'abbaye voisine de Saint Maixent relatait de nombreux miracles attribués à Notre Dame de Celles. Les pèlerins sur la route de Saint Jacques affluèrent de plus en plus nombreux, ainsi qu'au pèlerinage de la Septembrèche, le 8 septembre pour la fête de la Vierge. Les donations et les offrandes abondèrent.
Donc les moyens étaient là, et les convoitises pas bien loin. L'histoire de l'abbaye fut à rebondissements. Visitons en poursuivant les volets "Histoire" !

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)

Des bâtiments romans prirent la place de plus anciens. La guerre de Cents Ans fit de gros dégâts. Ne restent de cette période romane à l'entrée le haut clocher et à l'intérieur du porche le portail, à six voussures polylobées, à forte influence mozarabe.

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)
Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)

Les pointes des arcs sont décorées de masques humains et animaux.

Heureusement Louis XI était très attaché à cette abbaye (il chassait l'ours dans nos montagnes qui entourent la vallée de Quint en Dauphiné et remerciait la Vierge à Celles !) à laquelle il accordea des privilèges et des dons qui permirent de reconstruire les bâtiments suivant la mode d'alors, gothique. C'est pourquoi le grand escalier nous fait plonger dans une immense nef de pierre blanche où la lumière entre à flot.

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)
Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)

La chapelle du Saint Sacrement est l'autre partie romane à avoir passé les conflits des 14ème et 15ème siècles sauve. On remarque sa construction très soignée et les armes qui ornent les clefs de voute, celles de l'abbé qui la fit construire.

Au 16ème siècle se sont les Huguenots qui détruisirent une grande partie du couvent. Il a été restauré par un bâtisseur au 17ème siècle célèbre en Poitou, François Le Duc dit Toscane. C'est lui qui conçut le bâtiment conventuel classique qui s'ouvrait sur une grande cour pavée au fond de laquelle l'abbé commendataire avait son palais, enfin son logis.

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)

La Révolution est passée, les églises ont été fermées, les bâtiments vendus comme biens nationaux, les moines expulsés, le logis abbatial et le grand bâtiment transformés en prison.
En 1801 le Concordat a rétabli l'exercice du culte. L'église abbatiale est devenue paroissiale.

Les informations diverses ne précisent pas le moment où le logis abbatial a été détruit.

Très récemment ce qui restait du couvent a été restauré et transformé en lieu culturel fermé lors de notre passage, la cour en un beau jardin de buis et un jardin de simples où l'on trouve de nombreux nichoirs à oiseaux et insectes. C'est une rénovation somptueuse.

Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)
Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)Abbaye royale de Celles sur Belle (Deux Sèvres)

Dernier détails qui peut intéresser une partie de mes lecteurs : de l'autre côté de la route il y a un parking pour camping-cars très agréable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens