Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 16:10
Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

C'est Renée qui m'a proposé d'aller visiter l'exposition Niki de Saint Phalle à Hauterives (Drôme des Collines).

Et quelle bonne idée elle a eue, nous avons passé une excellente journée ce 7 janvier, enfin jusqu'à 17 heures ...

Pendant la grande rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais à Paris, il y avait une exposition dans l'enceinte du musée du facteur Cheval. Surprenant, mais pourquoi pas ? Nous n'étions pas plus documentées que ça, ne savions pas ce que nous allions voir, et parfois c'est très bien.

Il fallait passer par l'entrée du Palais Idéal pour accéder à cette expo. Nous en avons abondamment profité pour faire le tour de cette étrange construction, foisonnante, complètement baroque, folle gageure d'un autodidacte.

Je n'étais pas venue depuis bien longtemps et ai pu ainsi constaté un changement considérable : depuis 1993 plusieurs campagnes de restauration ont permis la consolidation et le nettoyage du palais que le facteur Cheval a mis trente ans à construire (1879-1912). Et lui ont donné des couleurs. Les poussières enlevées, le gris unicolore a laissé place à de jolies teintes ocre, rosées, blanches, nacrées et verdâtres des mortiers d'origine . Quelle surprise !

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

La façade nord s'offre immédiatement aux regards, et c'est un peu dommage car c'est la partie que Ferdinand Cheval a construite en dernier, alors qu'il était en parfaite possession de ses techniques. C'est son Temple de la Nature, inspiré de la Génèse ; un bestiaire fourmille. On y reconnait des éléphants, des serpents, des gueules de mammifères. On peut y lire "Eve écoute les serpents trompeurs". Car un peu partout le facteur Cheval a introduit quelques devises et sentences, et des hommages qu'il s'adressait n'en recevant que peu de son entourage.

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

Nous sommes passées par la façade ouest, tellement rationnelle, structurée et idéaliste. Il réunit là toutes les religions et essaie de les faire cohabiter ainsi que les styles, et les cultures.

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)
Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

C'est la façade que j'aime le moins. Trop rationnelle dans ce monde baroque ?

Nous sommes passées dans une "grotte" où des réflexions et des rêves sont inscrits : "Trois fées de l'Orient viennent fraterniser avec l'Occident" est celle que je remarque le plus.

La terrasse est occupée par deux architectes des Beaux Arts qui préparent le prochain chantier de rénovation, nous passons à la façade est, celle des Géants que nous approchons sans hâte, les préservant pour la fin ou presque..

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

D'abord la Fontaine avec une faune et une flore extraordinaires. Il voulait organiser là une cascade, des ruisseaux et des bassins. Et aujourd'hui alors que nous sommes les seules visiteuses nous entendons bien de l'eau courir en dessous du Palais. Ici la devise que je préfère est "A la source de la vie j'ai puisé mon génie".

Nous essayons d'obtenir quelques renseignements sur la prochaine tranche de travaux, mais ce sont les fournisseurs d'échafaudage à qui nous nous sommes adressées, alors c'est juste l'emplacement qu'ils peuvent nous dire : la Grotte de Saint Amédée et de la Source de la Sagesse, à droite.

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)
Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

Et voici à gauche les Trois Géants, gardiens du Palais, César, Archimède et Vercingétorix. Je suis un peu déçue que ce soient les trois héros masculins de Cheval et non pas de grandes odalisques ... Pierrette, tu t'égares, nous ne sommes pas dans un monde de fantasmes, mais dans un monde idéal ... Au dessous nous pouvons lire : "sous la garde des trois Géants, j'ai placé l'Epopée des Humbles courbés sous le sillon".

Nous sommes passées assez rapidement devant la façade sud, le "Musée antideluvien", nous commencions à avoir froid

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

et nous venions de voir les photos et écrits fixés aux murs du jardin. C'est là l'exposition que nous sommes venues voir.

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)
Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

Des projets des sculptures que Niki de Saint Phalle a faites pour son "Jardin des Tarots" toscan et des textes expliquant les symboles.

C'est un peu modeste, et nous frisons la déception car maintenant nous avons l'onglée ! Heureusement en suivant ces cartes nous arrivons dans une grande salle ...

où nous est expliqué le Jardin des Tarots à Garavicchio (Toscane) en photos et commentaires.

Le lien que j'ai choisi est celui du site officiel où il y a abondance de photos et vidéos. J'ai choisi la version en français, ce n'est pas la seule.

Photo de photos, ce n'est pas très intéressant, et en plus il y a toujours un ou deux projecteurs qui se reflètent, alors il faut regarder le lien.

Il y avait également quelques objets fabriqués d'après les personnages des tarots dont la Justice doit être la vedette car elle y est sous plusieurs formes que je trouve très réussies.

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

L'influence qu'a exercée Joseph-Ferdinand Cheval sur cette sculptrice, que signale les informations de l'expo et le livre d'or du Palais devient évidente maintenant. Mais je pense aussi à Gaudi en voyant les matériaux utilisés, les céramiques, les mosaïques, les couleurs très vives, les formes bizarres et enfin à son mari Jean Tinguely dans les roues, les machines à eau ...

C'est dans les années 1950 que Niki de Saint Phalle avait découvert le Palais Idéal du facteur Cheval. Elle y était revenue plusieurs fois et l'avait fait découvrir à Jean Tinguely.

Bien avant, dans les années 1930 André Breton, Max Ernst, Pablo Picasso avaient reconnu le génie de son constructeur. Mais ce n'est qu'en 1969 qu'André Malraux fit classer le Palais Monument Historique et qu'il le qualifia de "seul exemple d'architecture de l'art naïf".

C'est dans la grande salle dédiée à la vie de l'artiste et à son oeuvre que l'on trouve ces informations et les réponses à toutes les questions ou presque que l'on ne manquait pas de se poser en visitant cet endroit il y a plus de 20 ans.

On y apprend que dès 1902 des photos montrant le Palais et son architecte furent prises et vendues en cartes postales. Choqué par ce commerce, J-F Cheval attaqua le photographe et obtint la première réparation pour droit à l'image en 1906 ! On y apprend aussi qu'une biographie officielle de Joseph-Ferdinand Cheval (1836-1924) a été écrite en 1905 par André Lacroix, archiviste départemental et qu'elle parut en 1919 dans le Wide World Magazine ....

En sortant nous ne manquons pas la vue générale de la façade aux sources et fontaines

Artistes "naïfs" à Hauterives (Drôme)

Nous avons fini notre journée à Hauterives par une longue visite dans une librairie magnifique. La meilleure de la Drôme disent certains ... Il s'agit du Baz'Art Des Mots. Quel régal ! Il suffit de dire un titre de livre, de commencer le nom d'un auteur pour que le libraire en parle avec gourmandise. Et ça peut durer des heures ...

Nous sommes rentrées, encore dans la bulle qui nous avait isolées du monde pour la journée, avec de jolies images plein la tête, quelques livres sous le bras pour affronter, arrivées à Montmeyran l'incroyable horreur de l'attentat de Chartlie Hebdo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Couleurs de la Drôme
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens