Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 06:31

Effort. C'est ce que nous voulions faire pour nous remettre en jambes après les fêtes et même quelques mois sans randonner.

Bonheur. C'est ce que fut cette journée du 6 janvier sur le plateau au nord du Poët-Laval, sous le soleil.

Frivolité essayer de le raconter dans ces jours de deuil, de terreur ? Je me pose la question depuis mercredi ... Et je me dis ce matin que ce sont ces petits bonheurs qui aident à supporter les jours d'angoisse et de malheur. Alors voici le récit et les images de cette randonnée.

Brouillard givrant sur Montmeyran lorsque nous avons démarrés à 9 heures. Le soleil s'est cependant rapidement montré, tout blanc au dessus du Vercors. Au Poët-Laval, en Drôme provençale il illuminait les murs de la commanderie des Hospitaliers de Saint Jean et de l'église. Mais ne nous fions pas seulement à la belle couleur dorée : il faisait -2° !

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Nous avons pris le chemin à côté du cimetière qui part vers Eyzahut et le Trou du Furet. A la première patte d'oie nous avons pris à gauche, vers Eyzahut. Le chemin de droite monte trop vite sur le plateau, et nous souhaitions en gravir lentement les degrés.

Nos ombres sont très longues sous le soleil rasant, même à 10 heures.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Un peu plus loin nous avons atteint le sentier bien tracé et plat, entre les chênes et les pins. Après un chemin bordé de murets que le temps a abimés et dont les pierres qui ont roulé jusque là nous obligeaient à regarder nos pieds plutôt que le superbe paysage qui nous entoure, c'est reposant. La vallée scintille de givre, et une légère brume en voile les dessins.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Nous sommes allés ainsi jusqu'à Font Estrèche où nous nous sommes regroupés avant de repartir vers la Font la Molle.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

A la croisée des chemins suivante, mes compagnons m'ont bien fait remarqué que j'avais choisi le chemin marqué d'une croix. Après leur avoir confirmé mon choix, approuvé par Claudette, nous sommes tous repartis en grimpant la montagne jusqu'à un énorme cairn, lieu presque idéal pour une photo de groupe.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Là nous avons pris le chemin qui monte à droite sous la ligne électrique. C'est une route forestière construite lors de la rénovation de cette ligne avec de grosses pierres prêtes à rouler partout. Avec un bon effort, la pente est forte nous franchissons ce tronçon et arrivons à un sentier de sable, plein d'empreintes d'oiseaux. De grandes dalles de roche lui succèdent avant d'arriver à la portion empierrée qui précède le Trou du Furet.

Nous décidons de pique-niquer avant le sommet, bien exposés au soleil et à l'abri du vent qui souffle toujours comme par magie au bord de la falaise.

En partage sont sortis des sacs tout au long du repas le vin de Michel, le chocolat et le café de Geneviève, et mon thé vert. C'est l'initiation pour Marguerite et Marcel au fonctionnement de ce groupe.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Après un moment de repos et de bavardages, autre type de partage nous repartons. Dernier coup de collier dans le chemin pentu, presque un escalier de pierre qui permet d'arriver par surprise au Trou du Furet.

C'est une première pour quelques uns d'entre nous. Et la découverte de cet endroit que l'on se raconte avec gourmandise, est pour tous un évènement. Les plus aguerris sont descendus dans le couloir pour aller voir le sentier qui monte d'Eyzahut.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.
MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.
MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Lorsqu'ils nous rejoignent ils ont de nouveaux projets en tête, et surtout revenir par un sentier plus direct. OK, mais après un bon entraînement, pas en début de saison ou en redémarrage !

Il ne faut pas croire que nous sommes arrivés au point culminant. C'est le Serre Gros que nous visons !

Le tour d'horizon y est fabuleux. Vue à 360°.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Pour illustrer je choisis les Trois Becs, le col de la Chaudière et le Grand Delmas, et à l'horizon le Glandasse enneigé.

Que nos montagnes sont belles !

En continuant vers l'est nous avons petit à petit une vue plus détaillée de la voie d'accès par la Roche-Baudin qui se termine par l'escalade de la cheminée entre le rocher et le plateau. Encore un itinéraire qui fait rêver ... à réserver pour le plein été, lorsque nous serons en possession de tous nos moyens.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Il faut parcourir plusieurs kilomètres sur le plateau, dans les prairies, entre des hêtres échevelés que le vent a ployés, accrochés avec vigueur à leur rocher. Imaginez en la taille, c'est moi qui suis dessous !

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

A l'horizon, sur une crête, les chevaux que nous rencontrons régulièrement sur ce plateau ne sont que de petits points.

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

A la croisée des grands chemins forestiers nous prenons celui de droite qui descend, descend encore, descend toujours vers le Poêt-Laval. Oh ! il n'en finit pas de descendre. Avec des pierres qui roulent sous les pieds, des nids de poules énormes creusés par les pluies de l'automne, il continue à descendre ... C'est là que nous nous rendons compte que nous avons bien monté 700 mètres. Mais quand va-t'il s'arrêter ? Ça dure longtemps, et encore plus. Finalement c'est vraiment la partie la plus difficile de cet itinéraire.

Et quand il finit enfin de descendre, eh bien, il faut remonter pour arriver au parking en dessous de la commanderie !

Mais que c'était beau !

Autre itinéraire possible : aller de Dieulefit au Poêt-Laval, mais il faut s'organiser et laisser une voiture à l'arrivée ...

MGM - Le Trou du Furet, 15 kilomètres, dénivelé 700 mètres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires