Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 18:53

Avant même que nous démarrions vraiment notre randonnée j'ai trouvé des orchis pyramidaux. qui s'ouvrent à peine, voici celui qui montre le mieux ses fleurs rose indien. On ne distingue pas bien les sépales ni les tépales. Par contre le labelle tripartite est très net, tout comme l'éperon filiforme ... A suivre durant les prochaines sorties pour une meilleure approche..

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

La rencontre suivante fut celle d'orchis militaires. J'en ai déjà parlé (orchidées du vallon de Saint Genis) mais ils n'étaient pas en défilé comme ceux-là. Les voici bien en rang :

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

En sous-bois est-ce un orchis à deux feuilles (platanthera bifolia) ou un orchis verdâtre ? Facile de les confondre quand on sait que seules les l'épaisseur de l'éperon et la disposition des anthères les distinguent. Et d'abord que sont les anthères que j'aurais dû regarder ? La partie supérieure des étamines, renflée, contenant deux loges polliniques ... Je ne savais même pas que ça existait.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

On voit bien les fleurs blanches en épi lâche, le long éperon horizontal, les sépales externes étalés et le labelle verdâtre. nous regarderons la prochaine fois les anthères ! Mais alors nous n'aurons sûrement pas les deux espèces pour savoir qui est quoi.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

La semaine dernière un céphalanthère blanc avait mobilisé toute notre attention. En voici un autre, beige, de la variété céphalanthère de Damas, avec les fleurs en épi lâche beaucoup plus grosses que celle du blanc.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

On peut ainsi la voir de plus près, et en particulier son si petit labelle jaune. Les céphalanthères font partie de la catégorie des orchidées que je qualifie de discrètes.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Encore plus discrète, voici la listère ovale.ou grande listère. Ses fleurs sont en épi lâche, vertes, et petites.Elle pousse dans les sous-bois sombres. On a toutes les chances de passer à côté sans la distinguer des brins d'herbe. Il faut regarder attentivement les feuilles pour la distinguer. Les siennes sont presque à ras de terre et bien larges, entières.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

En regardant bien la fleur, on voit les sépales disposés en casque et le labelle bilobé.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Dans les orchidées bizarres et discrètes voici la néottie nid d'oiseau qui pousse elle aussi dans les bois sombres. Ses fleurs et ses feuilles n'ont pas de couleur, elles vivent sans chlorophylle. Elle parasite des champignons par l'intermédiaire desquels elle tire ce dont elle a besoin du sol.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Ses fleurs sont presque rondes, les sépales constituent le casque et le labelle est marron et bilobé. Vous ne voyez pas bien ? Moi non plus sur ces photos. Il faudra que j'y revienne.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Et voici un orchis superbe, sous-espèce de l'orchis mâle. Ses feuilles mouchetées de pourpre, et les sépales s'avançant sont les deux éléments d'identification.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Donc ses sépales se portent vers l'avant. Son labelle est divisé en 3 lobes aux bords dentelés ou crénelés. La partie centrale est plus longue que les lobes latéraux.

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Nous avons vu des champs entiers, ou presque d'orchis provençaux que je disais rares la semaine dernière. En fait les variétés sont très localisées, et peuvent pousser en grand nombre lorsqu'elles ont trouvé un endroit qui leur convient.

Je vais finir ma chronique par un splendide ophrys araignée, au corps plein de poils ....

Orchidées de Mornans et du Serre Antoine

Pas de doute, il n'y a pas trace d'un liseré plus clair, c'est bien le type araignée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Flore
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens