Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 20:25

C'est une de ces fins de journée qui marquent un été ...

Dans la cour Renaissance du château de Suze la Rousse dont les pierres rayonnent encore de la chaleur de la journée le président de Saoû chante Mozart, David Colon ouvre le concert en évoquant les partenaires à qui nous ls devons aussi : les Châteaux de la Drôme et notre mécène du jour, Véolia. Mais il faudrait parler plus fort, les spectateurs du fond de la cour ne vous ont pas entendu.

La modernité de Mozart, le festival Saoû chante Mozart à Suze la Rousse

Ils n'ont pas entendu non plus Hervé Chifflet qui nous a présenté le programme dont les œuvres nous seront données chronologiquement, et qui a réussi à faire taire les hirondelles et les téléphones portables acr c'est le moment du

Quatuor Zaïde

Mozart : quatuor en ut M K. 157 "quatuor milanais"

Haydn : quatuor en fa M op.50 n°4 "quatuor prussien"

Beethoven : Quatuor n° 13 en si b Majeur, op.130

Hier soir, Thomas Ravez, violoncelliste du quatuor Varèse m'a dit que ce sont de "grandes dames" qui constituent ce quatuor fondé en 2009 et qui a, dès 2010 remporté de nombreux concours internationaux.

cliquez sur le lien, non seulement il y a la bio du groupe, mais aussi des enregistrements.

Depuis janvier 2011, Charlotte Juillard joue un violon de Joseph Gagliano de 1796 prêté par Mécénat Musical Société Générale. Depuis février 2014, Juliette Salmona joue un violoncelle de Claude-Augustin Miremont prêté par l’association des amis du violoncelle.

Haydn aurait pu utiliser le violon que nous avons entendu ce soir !

Le quatuor de Mozart est tour à tour émouvant, déchirant et finalement plein d'humour. Il reçoit ainsi que celui de Haydn qu'il avait composé à l'intention du roi de Prusse, talentueux violoncelliste un accueil chaleureux de la part de l'ensemble des spectateurs.

La modernité de Mozart, le festival Saoû chante Mozart à Suze la Rousse

Le quatuor n° 13 de Beethoven a constitué la seconde partie du programme. En 6 mouvements, il est perçu comme le plus accompli des quatuors qui furent ses dernières compositions, et l'aboutissement de ses recherches en matière de musique de chambre.

J'ai remarqué tout particulièrement le dialogue entre violon et violoncelle, les dissonances qui renforcent l'atmosphère dramatique de certains mouvements.

Un long moment de concentration avant le 5ème mouvement, la cavatine dont Beethoven a dit qu'il la composa dans les pleurs de la mélancolie.

Le 6ème mouvement est dissonant, dramatique, emporté puis de temps en temps calme et poétique avant de repartir dans les graves, la profondeur et les tumultes.

C'est une oeuvre très impressionnante, à l'interprétation fine et vigoureuse que l'auditoire a vivement applaudi.

La modernité de Mozart, le festival Saoû chante Mozart à Suze la Rousse

Et bien que cette œuvre soit sûrement éprouvante pour ses interprètes, le Quatuor Zaïde nous a offert un bis, le 5ème nocturne de Bartok.

Avoir pensé à un nocturne pour un bis dans une séquence "Nuit Mozart" est une belle attention.

Merci mesdames.

La modernité de Mozart, le festival Saoû chante Mozart à Suze la Rousse
Quelques photos du Quatuor Zaïde, de la nombreuse assistance et de la cour du château, dues au service communication de Saoû chante Mozart.
Quelques photos du Quatuor Zaïde, de la nombreuse assistance et de la cour du château, dues au service communication de Saoû chante Mozart.
Quelques photos du Quatuor Zaïde, de la nombreuse assistance et de la cour du château, dues au service communication de Saoû chante Mozart.

Quelques photos du Quatuor Zaïde, de la nombreuse assistance et de la cour du château, dues au service communication de Saoû chante Mozart.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens