Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 21:45
MGM - Bezaudun sur Bine

Journée absolument magnifique sur la Drôme ce mercredi. Tu as bien fait de changer exceptionnellement le jour, Josette !

Beaucoup de contrastes sous la lumière encore rasante de cette belle matinée d'automne. Les verts profonds de la végétation, le brun clair du champ fraîchement labouré, le noir des marnes et le ciel très bleu contribuent au bonheur du départ sous un grand soleil.

MGM - Bezaudun sur Bine

Nous partons depuis la mairie de Bezaudun sur Bine. C'est un petit village de 83 habitants, dont le mitage est tel que nous avions pensé qu'ils étaient encore moins nombreux. Il est en pleine progression puisque la population était tombée à 47 en 1990.

Au nord la montagne Couspeau et plus loin le Veyou, le plus élevé des Trois Becs, font la limite du paysage. C'est pas mal !

MGM - Bezaudun sur Bine

Au sud quelles sont les montagnes qui se dessinent ? Non, pas notre Raye, mais la montagne au dessus d'Eyzahut, celle du Trou du Furet.

MGM - Bezaudun sur Bine

Nous suivons dans un premier temps les flèches "Pas la Baume", et passons entre des haies de ronces qui nous griffent au passage, longeons des prairies sèches.

MGM - Bezaudun sur Bine

"Hou, hou, messieurs revenez, au collet nous abandonnons le fléchage" et montons vers la tour. Même sans balisage ce sentier est bien marqué et nous partons peut-être à l'aventure, mais pas si audacieuse que ça !

MGM - Bezaudun sur Bine

Cet itinéraire monte constamment. Au début beaucoup, et nous avons tous abandonné très rapidement nos polaires. Maintenant régulièrement vers la tour qui semble s'éloigner au fur et à mesure que nous avançons.

MGM - Bezaudun sur Bine

Nous avons fini par la rattraper. De là le panorama est circulaire. Voici la route qui monte au col de la Chaudière; C'est la première fois que nous la voyons ainsi, superbe !

MGM - Bezaudun sur Bine

Mais l'état de la tour est tel que nous ne tenons pas trop à rester. Au dessus des fenêtres béantes il reste bien peu de pierres qui ne doivent pas être insensibles à la pesanteur.

Trouver par où il nous faut repartir nous a pris quelques minutes. Il n'y a qu'une possibilité, et elle est impressionnante : le sentier quitte le sommet occupé par le donjon d'une façon très abrupte, par des rochers qui font de hautes marches mais qui permet bien de rejoindre le sentier de crête bien dessiné.

MGM - Bezaudun sur Bine

Le sentier de crête est agréable, entre des arbres qui nous font une belle ombre légère. Mais il monte régulièrement, et parfois aussi brusquement. Deux ou trois efforts soutenus pour arriver à des replats sont nécessaires. Oh ! c'est impressionnant ce mur devant nous !

Mais non, voyons ! Nous connaissons déjà cet endroit et il ne faut pas continuer tout droit, n"est-ce pas Josette ? A gauche, s'il te plait, par le GR 9.

MGM - Bezaudun sur Bine

Oui, justement c'est ça ! Un peu plus loin nous avons trouvé des clairières où quelques sapins épars font une belle ombre sur des herbes pas trop sèches. En face du col de la Chaudière c'est un endroit idéal pour un pique-nique.

MGM - Bezaudun sur Bine

Puis repos, discussions et photo de groupe,

Remarquez comme les brins d'herbe du premier plan sont nettes, au détriment du groupe.

MGM - Bezaudun sur Bine

A l'est la tour de Bézaudun est très en dessous de nous.

MGM - Bezaudun sur Bine

Encore un col, et avant de prendre le chemin complètement à gauche nous jetons un coup d’œil vers l'ouest et Rochecolombe qui se profile entre les arbres.

MGM - Bezaudun sur Bine

La pente que nous devons maintenant descendre est rude. Raide, avec beaucoup de cailloux et de pierres, et longue, si longue ... Quelques unes en avaient gardé un mauvais souvenir.

Nous avons rejoint la plaine, traversé le Rastel, hameau où semblent vivre bien des familles et sommes arrivés à la ferme des Bourelles.

MGM - Bezaudun sur Bine

Nous sommes sur le sentier des Huguenots. Régulièrement des panneaux rappellent les grands moments de la guerre de religions qui mis à sang et à feu la Drôme et la région de Bourdeaux en particulier.

"1683, deux ans avant la révocation de l’Édit de Nantes, la police multiplie les arrestations de chefs protestants. Une quarantaine d'entre eux venus de la plaine de Valence se réfugient dans la Forêt de saoû où ils fondent "le Camp de l’Éternel".

Le dimanche 30 août, alors qu'ils assistent à l'office à Bezaudun ils apprennent que le marquis de Saint Ruth, à la tête de deux régiments de dragons, vient investir Bourdeaux.

Les capitaines ^protestants et leurs hommes se divisent en deux colonnes qui descendent vers le village. Au quartier des Bourelles ils affrontent les dragons venus à leur rencontre. Après huit heures de combat acharné les protestants sont débordés. Quelques uns réfugiés dans une grange sont brulés vifs.

Le combat fit une soixantaine de morts chez les dragons, autant chez les protestants."

MGM - Bezaudun sur Bine

C'est la grande boucle bleue que nous faisons. Il nous faut maintenant rattraper la route, longer la rivière Bine qui court sur ses pierres avec un débit surprenant en ces jours de sècheresse, et nous arriverons à la mairie.

C'est pas loin du ruisseau que nous avons dégusté le gâteau aux pommes de Josette. Avec de l'eau pétillante bien fraîche, c'était délicieux.

Quelle belle randonnée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens