Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 15:08
Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Vendredi matin nous sommes partis pour le lac de Garde accompagnés de Maddalena qui a répondu à nos questions pendant le trajet :

- l'histoire tourmentée de cette région partagée entre le Trentin italien et le Haut Adige dont bon nombre d'habitants sont restés tyroliens de coeur ... les conflits depuis les guerres napoléoniennes, celles du 20ème siècle, les luttes et les vengeances, les révoltes et le terrorisme.  ;

- les origines ethniques ; le peuplement de chasseurs nomades dans le territoire des montagnes qui redescendaient dans la plaine à la mauvaise saison, le début de l'agriculture par les femmes lors du réchauffement climatique et la fonte des glaciers, la sédentarisation et la vie dans des cités lacustres ;

- les langues parlées, les dialectes d'origine latine ou allemande et aussi le mélange des deux,  il existe des îlots linguistiques dans des villages isolés qui parlent un ancien allemand complètement incompréhensible pour toute personne qui n'est pas du village ;

- et l'autonomie dont la région est très fière et à laquelle elle est très attachée et dont seules cinq régions bénéficient dans toute l'Italie, chacune de façon singulière.      

Pendant que Maddalena nous a développé tous ces points nous sommes arrivés à Sirmione. Dans cette ville médiévale la circulation est interdite. Méhdi nous laisse au point convenu entre le batelier et notre guide et retourne à l'immense parking prévu pour les visiteurs.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Il y a déjà longtemps Sirmione m'était apparue comme une ville très fleurie et charmante, construite sur une péninsule où il faisait bon se promener. C'est toujours vrai, mais maintenant il y a foule, même un vendredi de septembre. Alors le bateau nous permet de simplifier notre visite de la péninsule.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Nous longeons le mur crénelé de la  Rocca Scaligera,  forteresse des Scaliger, potentats de Vérone et Vicence aux 13ème et 14ème siècles. Sirmione se trouve sur une grande voie de passage est-ouest empruntée par tous les envahisseurs. Pour la défendre les maîtres de cette partie du lac de Garde  ont fait construire plusieurs châteaux forts dont celui-ci est un des plus impressionnants. Il est complètement entouré d'eau et possède même un port à l'intérieur de ses murs.

Nous passons sous les ponts-levis et gagnons la partie ouest du lac.

 

Photo d'un groupe attentif aux paroles de son guide !

Photo d'un groupe attentif aux paroles de son guide !

Dans le village, en partie cachée par les arbres, voici la grande villa jaune qui appartint au mari de Maria Callas, Battista Meneghini. Elle venait très régulièrement s'y ressourcer. Certains disent que c'est là qu'Onasis commença sa conquête ...

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Toute l'histoire se retrouve ici ! Après le Moyen-Age, le 20ème siècle nous passons à l'Antiquité à l'extrémité nord de la péninsule. Voici les Grotte di Catullo, qui ne sont pas des grottes, mais les ruines d'une vaste villa romaine. Vraisemblablement ce n'est pas ici que Catule séjourna sur les rives du lac de Garde, mais qu'importe, ce nom a du charme.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Le batelier a les documents qui permettent d'apprécier la taille de la villa : l'image de sa reconstitution virtuelle telle qu'on suppose qu'elle était au 1er siècle av. J-C.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Voici aussi la vue aérienne des ruines.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Il parait que la vue du lac depuis les ruines est à couper le souffle. Je veux bien le croire, mais surtout les jours de beau temps. Or aujourd'hui le ciel est très gris et c'est infiniment dommage.

Nous avons cherché les bulles qui permettent de deviner l'emplacement des sources d'eau chaude qui alimentent la station thermale de Sirmione, Il y en a beaucoup, toute l'eau n'est pas captée.

Nous avons repris notre tour de la péninsule, avec pour finir une très belle vue générale sur la forteresse et l'entrée du port privé.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Nous avons été débarqués tout près de l'accès à la ville, nous permettant ainsi de nous y promener.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

C'est décevant ... Les places et les rues sont devenus essentiellement commerçantes, les marchands de glaces et les bistrots s'y taillent la part du lion.

Il était possible d'aller jusqu'à l'église Santa Maria Maggiore ornée de belles fresques des 15ème et 16ème siècles.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

avant de revenir vers le Piccolo Castello où nous déjeunons, juste en face de la Rocca Scaligera.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Le programme prévoit une excursion pour l'après-midi, le long du lac jusqu'à Malcesine où nous devons prendre le téléphérique pour monter au sommet du Monte Baldo.

Nous devions ainsi admirer le plus grand lac italien, au loin les montagnes abruptes de l'ouest qui semblent dégringoler dans le lac. De petits villages aux ruelles étroites se cachent à leurs pieds. De notre côté, après les fortifications de Peschiera del Garda Mehdi a préféré changer d'itinéraire pour avoir une circulation plus fluide.

Ici des oliveraies s'étendent entre les villages. Des plages s'étirent le long du lac aux eaux claires.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Nous passons quelques villages avec de belles villas cachées dans des jardins luxuriants.

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

A Malcesine nous voyons un château fort, encore une forteresse des Scaliger. La voici depuis la cabine, entre les goutes de pluie.

 

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Pas de paysage durant le seconde étape malgré la cabine qui tourne doucement sur elle-même et devrait nous permettre une vue à 360° : nous sommes en plein dans un nuage dense et opaque.

Arrivés au sommet, à 1760 mètres d'altitude nous dominons un océan de nuages gris.

Ce n'était pas ça que j'avais prévu, c'était le panorama sur un lac d'un bleu intense, comme ça !

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Nous sommes redescendus avec plein de parapentistes qui devaient être au moins aussi déçus que nous.

Nous avons quitté Malcesine rapidement car le temps est, malgré les nuages passé bien vite.Nous ne nous sommes arrêtés qu'un instant à Rovereto pour laisser Maddalena sur le bord de la route. Nous devions aller rapidement à Folgaria, station de montagne où est donné le concert du soir.

Rapidement c'est beaucoup dire car c'est un vrai itinéraire de montagne qu'il faut emprunter. Nous avons encore une fois admirer la maestria de notre chauffeur, et sa conduite très fluide sur cette route mouillée, de nuit.

Trouver la villa Wilma n'a pas été très simple, mais après quelques demi-tours sommes arrivés au grand chalet où nous attendaent les maîtres de l'hôtel, en tenue tyrolienne, nous y voici ! La salle à manger a, elle aussi un grand air tyrolien.

 

Saoû chante Mozart à Rovereto, et au lac de Garde

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires