Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 21:01
Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

En 1991 M. Arnaldo Volani a rencontré un Japonais qui cherchait des renseignements sur Mozart. Ce fut le début d'une longue histoire d'amitié et d'une collaboration féconde : il y a en 2016 une "Associazone Mozart Italia" (AMI) dans trois villes différentes du Japon et le spectacle de ce soir est une co-production de l'AMI-Rovereto, de l'AMI-Hokkaido et de l'Université de Hakkaido.

Ce spectacle se tient dans le théâtre Zandonai, du nom du plus célèbre musicien de Rovereto dont Yves Jaffrès nous a dressé une rapide biographie. C'est proche du MART que nous avons visité hier.

Nous avons dû quitter précipitamment Il Doge, le restaurant où nous dinions sans manger l'impressionnant strudel prévu pour arriver au théâtre à l'heure ... Dommage.

Ce matin, avant de partir pour Trente, Yves Jaffrès nous a expliqué la genèse de Bastien et Bastienne, première oeuvre du programme, que Mozart composa à l'âge de 12 ans.

En France la musique servait la danse de cour jusqu'à ce que Lully invente la tragédie lyrique. Rameau reprit le genre et lui donna du souffle. L'intermezzo la Serva Padrona de Pergolèse autre genre, déclencha la "querelle des bouffons" en 1752.

Il fallait mettre de l'ordre à tout ça ! C'est ainsi que l'on définit l'opéra seria, sérieux et noble et l'opéra bouffa, comique et enjoué. Jean Jacques Rousseau créa un intermède, le Devin du village qui fut joué devant le roi Louis XV avec un énorme succès. Il fut parodié et Favard le transforma en Bastien, Bastienne qui remporta un grand succès en France et à l'étranger. Le singspiel, où alternent des parties parlées et des parties chantées fut alors créé par des troupes itinérantes en Allemagne.

Mozart alors en butte avec les musiciens qui ne voulaient pas jouer sous la baguette d'un chef de 12 ans reçut une commande de Mesmer. Il modifia un peu le thème de Favard, et en fit une oeuvre miniature charmante qui allie un thème simple, en un acte, avec un petit orchestre, trois interprètes et remporta un beau succès.

 

 

 

 

Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

Cette querelle d'amoureux sera chantée ce soir en allemand, et les récitatifs dits en japonais par

Yoshimi Yano, soprano sera Bastienne,

Takaharu Kyuzen, ténor Bastien

Atsushi Okamoto, baryton Colas.

Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

Tout finit très bien et les spectateurs, particulièrement les Japonais, acclament les interprètes.

Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

L'entracte permet d'échanger un peu, et même de regarder le texte de l'oeuvre suivante, entièrement japonaise. Que choisir ? La version originale en japonais ou la traduction en italien ?

Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

Après bien des demandes Yves Jaffrès a obtenu un résumé du livret.

Cet opéra relate un évènement historique japonais célèbre, la bataille de Hakodate.

Junichi Nihashi, compositeur de la BATTAGLIA DI HAKODATE a étudié en France et nous entendrons ce soir une musique très audible, modale, répétitive sous influence américaine.

L'action se passe au 19ème siècle alors que les Etats Unis veulent faire du commerce avec les Japonais.

Enomoto est un officier favorable aux innovations européennes qu'ils voudrait implanter au Japon. Dans la ville portuaire d'Hakodate il perd la guerre qu'il menait. Il est condamné à mort mais doit la vie sauve à un grand personnage qui lui propose de collaborer à un nouveau Japon.

Les ennemis se réconcilient et la paix revient.

 

 

Saoû chante Mozart à Rovereto -Soirée japonaise

Nous avons bien perçu l'évolution du drame et avons même trouvé très réaliste un moment qui précède juste la mise à mort  ...

Nous nous sommes rendu compte que les surtitrages sont vraiment très utiles, et nous aurions bien aimé qu'il y en ait, même en italien.

C'est vraiment audacieux pour un festival de donner de tels concerts qui, à priori ne sont pas faits pour attirer un public très nombreux !

M. Volani m'avait présenté dans les couloirs de l'hôtel Leon d'Oro Yasuhiro Tsukada, directeur de la troupe en précisant qu'une collaboration avec Saoû chante Mozart pourrait voir le jour. J'en parlerai bien sûr à notre direction musicale !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi
commenter cet article

commentaires