Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 21:09
Saoû chante Mozart à Rovereto, Gala de clôture de la Settimana Mozartiana

Nous sommes arrivés très tôt au teatro Zandonai ce dimanche soir car nous avions contraint Il Doge à un service plus rapide que lors de notre premier repas !

Le concert de clôture rassemble les virtuoses du projet "Adoziani in musica" promus par la Fondation Amadeus et l'Association Mozart Italia. Ils sont qualifiés par le programme de  "jeunes talents"

Yves Jaffrès nous a présenté les oeuvres ce matin. pour commencer

Franz Liszt, Ballade n° 2 en si mineur S171 par Federico Ferlito au piano.

Liszt était le phare de la musique allemande lorsqu'il composa cette grande pièce romantique. Le musicien s'épanche avec beaucoup de liberté et de virtuosité, tantôt rageur, tantôt très calme.
 

Saoû chante Mozart à Rovereto, Gala de clôture de la Settimana Mozartiana

Les oeuvres suivantes sont toutes prises dans le catalogue de musique de chambre de Wolfgang Amadeus Mozart.

Sonate KV 305 en mi mineur pour violon et piano par Caterina Demetz au Violon et Federica Bortoluzzi au piano.

Ce type d'instrumentation a été inventé par Mozart qui a trouvé l'équilibre parfait entre les deux instruments. Cette jolie sonate composée à Paris en 1778 est pleine de légèreté et d'insouciance.

Saoû chante Mozart à Rovereto, Gala de clôture de la Settimana Mozartiana

Trio n° 4 KV 502 en si bémol majeur pour piano, violon et violoncelle par le Trio Arezza (Carlotta au piano, Emma au violon et Beatrice au violoncelle).

Ecrit à Vienne entre 1786 et 1788. Il présente un aspect concertant dans les parties de piano. Le larghetto est déjà romantique. C'est une musique très novatrice.

Saoû chante Mozart à Rovereto, Gala de clôture de la Settimana Mozartiana

Nicola Losito dans Rondo en ré majeur KV 485, premier rondo de Mozart c'est une musique très agréable, gracieuse dont il a emprunté le thème à son ami Jean Chrétien Bach.

et Fantaisie en ré mineur KV397, un petit drame où s'expriment colère et douleur. Yves qualifie cette pièce de "tempête dans un verre d'eau" !

La Sonate KV 292 en si bémol majeur pour basson et piano, initialement composée pour basson et violoncelle est une transcription. Le  basson y est très volubile. L'interprétation de Luca Franceschelli au basson et Leonardo Miucci au piano m'a laissé l'impression que le temps passe trop vite.

Le Quatuor à cordes n°15 en ré mineur KV 421 est un hommage à Haydn. Cette forme musicale en est alors à ses tous premiers débuts. C'est une musique de divertissement, pour jouer "entre soi" Les quatre instruments y sont à égalité. Le Quatuor Guadagnini l'interprète.

 

Saoû chante Mozart à Rovereto, Gala de clôture de la Settimana Mozartiana

Le premier thème de l'allegro est tout en tension douloureuse a une atmosphère de malheur. Le second a un peu plus de couleurs, mais est encore mélancolique.

L'andante est plus doux, apaisé.

Le rythme à trois temps du menuet exprime une résolution farouche.

Enfin l'air et les variations de l'allegro final permettent de contrebalancer le premier mouvement.

Devons-nous tirer des conclusions de notre participation à ce festival si différent du nôtre ? Je ne suis pas la seule à me poser des questions sur les concerts auxquels nous avons assisté, hors le premier.

Ce festival me semble avant tout offrir à de jeunes interprètes talentueux l'occasion de se faire entendre par un public attentif. Souhaitons qu'il soit un espace de lancement actif.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires