Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 09:22
Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Majorque en octobre. Nous n'avons pas l'assurance du beau temps tous les jours ... Alors nous avons acquiescé à l'idée de consacrer les jours nuageux et venteux à nos "activités culturelles". Car Majorque regorge d'endroits propices à ça !

J'ai relaté il y a quelques années nos visites à Palma du musée d'art contemporain Es Baluard, de la cathédrale gothique flamboyant riche aussi de quelques réalisations de Gaudi et Miguel Barcelo, donc de la richesse de l'art moderne et contemporain à Palma. Et il nous reste encore beaucoup à voir car des artistes du monde entier se sont installés pour des durées plus ou moins longues sur cette île longtemps préservée des derniers envahisseurs que nous sommes, nous, touristes de masse.

Le premier jour gris est idéal pour visiter la Fondation Pilar et Juan Miro dans les hauteurs occidentales de Palma.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Ce monsieur si courtois qui nous accueille, c'est une belle photo de Juan Miro dans son atelier. Quelques sculptures ornent l'esplanade qui longe le bâtiment construit en 1992 (après sa mort en 1983) où les oeuvres qu'il a offertes à la fondation en 1981 sont présentées au public.

Et dès la porte franchie voici une des grandes "maternité", bel hommage à la Femme.

 

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Abscons cet artiste ? Ah non ! Peintre surréaliste, puis abstrait, ou figuratif avec des traits extrêmement simplificateurs, des couleurs souvent primaires, c'est souvent d'une grande poésie. Oh ! une des merveilleuses tapisseries.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Ici, collage, encre et crayon de cire sont utilisés pour cette oeuvre avec de l'orange. Il me semble qu'il a assez peu utilisé cette couleur ... Mais toujours de grands traits noirs qui souligne le mouvement.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Il a aussi utilisé des matériaux peu conventionnels, tels que des planches d'isorel, du papier de verre, du papier d'emballage, du bois, des cordes ...

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Voici un "Equilibriste" qui comprend un corps de poupée qui semble agité comme un hochet, une courge et des pieds de chaise ... Réutilisation et détournement de matéraux banals.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Mais il a aussi utilisé des matériaux nobles tel que le bronze.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Voici une série de lithographies qu'il a dédiées à l'un de ses amis barcelonais. On peut y voir de nombreuses empreintes de doigts et de main.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Voici par une grande fenêtre une vue sur un bassin et un mur revêtu d'une mosaïque de faïence. Et après il sera temps d'aller faire le tour du jardin.

Palma de Majorque : la fondation Pilar et Juan Miro

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires