Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 09:24
Il est absolument nécessaire de revenir un peu en Australie car nous venons de lire d'un ouvrage qui donne quelques réponses aux questions  sur les Aborigènes  que nous nous posions pendant notre voyage. Les réponses qui nous avaient alors été fournies par nos interlocuteurs australiens ne nous satisfaisaient pas.
Bernie qui est maintenant à Perth (WA) depuis septembre et pour encore quelques mois, préoccupée elle aussi par l'histoire de la  population originelle de l'Australie nous a offert  ce livre qui nous donne enfin quelques réponses :
"Terra Nullius" de Sven Lindqvist, bien sûr dans sa traduction française.
Terra Nullius est un concept juridique très commode : "du latin TERRA : terre, sol, pays ; et NULLIUS : personne. La terre qui n'appartient à personne. Ou du moins à personne digne de ce nom. Apparu au 19ème siècle pour justifier l'occupation par les Européens de grandes parties du globe, ce concept juridique servit à légitimer l'invasion de l'Australie et l'extermination des Aborigènes qui vivaient là depuis des millénaires ..." (couverture du livre).
4ème de couv. "Au cours du 19ème siècle, la population aborigène d'Australie a été décimée. Apparus dans le sillage des premiers colons, les "bienfaits de la civilisation" eurent tôt fait de provoquer leur extermination : maladies importées, villages rasés, sources taries par le bétail, populations déplacées ou massacrées ...
Confortés par le maître incontesté de la biologie de l'époque, Charles Darwin, qui professait que "dans une période future, les races civilisées de l'homme extermineront et remplaceront les races sauvages partout dans la monde", nos aïeux estimèrent que les lois de la nature vouaient les Aborigènes  et leur civilisation millènaire à l'extinction.
Sven Lindqvist a marché sur les traces de ces Européens ivres d'eux-mêmes. Puisant  dans notre mémoire collective, il ressuscite les discours et théories qui, depuis le 19ème siècle ont justifié une telle entreprise. D'un bout à l'autre de l'Australie,  sous la forme d'un carnet de voyage, il exhume les vestiges de cette histoire sanglante.
Une histoire qui se confond avec celle de la colonisation."

Quant à nous, nous sommes sortis de la lecture de cet ouvrage complètement assommés. Autre facette que celle que nous avions vue des courageux et téméraires éxilés colons défricheurs. Et aussi difficile à regarder pour les Australiens que le passé nazi l'est pour les Allemands ... Et beaucoup plus récente : les enfants métissés arrachés à leur mère pour éradiquer la population noire l'ont été jusque très tard dans le 20ème siècle.

Le sauvetage in extrèmis des survivants est dû à la reconnaissance  de leurs qualités d'artistes, et ça s'est passé seulement dans les années 70 du 20ème siècle !

Lecture absolument nécessaire pour un voyageur qui projette d'aller en Australie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

Pierrette 12/02/2008 23:11

Nous venons d'apprendre au journal télévisé de ce soir, 11 février 2008, que le Premier Ministre Australien a fait repentance aujourd'hui au nom des autorités blanches en mettant un genou à terre devant une femme Aborigène au cours d'une manifestation officielle.