Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 19:33

Jeudi 21 Février 2008

Les journées « plaisirs en mer » peuvent réserver des surprises heureuses, non inscrites au programme proposé chaque jour par le magazine Today.

Ce fut le cas hier, quand Camille découvrit que l’une des personnes avec lesquelles nous partageons la table du soir est LA PETITE FILLE DE MADAME GAREL, l’institutrice de sa mère à Barchetta (ceci est un évènement purement Filippi). Elle aussi garde un souvenir ravi de l’appartement de Bastia à Montepiani, où la famille Filippi allait passer une partie des vacances d’été. Pour elle s’était le lieu où elle tenait compagnie à sa grand-mère qui, en échange lui faisait travailler ses leçons. Charles Garel, son oncle a 78 ans et vit toujours à Paris ... Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas, et comment imaginer non seulement cette rencontre, mais aussi le fait que Camille et Josiane se soient identifiés en tant que descendants de familles qui vécurent dans une estime affectueuse vieille de 90 ans ? Dans les eaux internationales au large de l’Argentine, au hasard des dîners d’une croisière ?

Aujourd’hui, alors que je lisais dans le calme du solarium du 14ème pont, juste à la proue du navire un monsieur a jeté un « une baleine devant ! ». « Chicago » de Alaa el Aswany a beau être un roman passionnant, je suspens ma lecture pour voir. Petit jet d’eau, grosse masse qui saute hors de l’eau pour y retourner trop vite. Vision magique et inattendue car nous ne sommes pas à la saison où elles fréquentent normalement ces eaux !

Le monsieur qui nous a alerté est un marin averti qui avait remarqué des oiseaux, en avait déduit qu’il devait y avoir un banc de sardines, et que tout ça méritait une grande vigilance pour peut-être d’autres présences !

Et dernière surprise du jour : changement de programme, nous arriverons à Buenos Aires avec quelques heures de retard, et l’escale de Montevideo est carrément annulée. Modifications significatives des excursions des deux jours à venir. Et pour atténuer un peu la déception des passagers on nous offre une soirée à terre : restaurant traditionnel et soirée tango à l’institut Carlos Gardel.

Raison de ce branle-bas : avarie électronique. Les techniciens européens sont déjà partis pour Buenos Aires afin del procéder à la réparation nécessaire. Quand allons nous en repartir ?

Allons il est temps de mettre les chaussures de marche et de faire quelques boucles sur le 6ème pont (450 mètres pour 1 tour) avant d’aller à la salle de fitness. Pendant que j’écris ces mots, une hôtesse nous annonce la messe du jour qui ne sera pas célébrée à la chapelle, mais dans un autre lieu. Les activités offertes sont vraiment variées !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Amérique du Sud
commenter cet article

commentaires

ARLETTE ET JEAN MARIE ROLLAND 26/03/2008 21:46

profitez en pour prendre des cours de tango sur le pont extérieur le matin au bord de la piscine ou l'après midi dans les salons du bateau. que nous pensons à vous
bizzzzz

Recherche

Liens