Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 21:20
26 juin 2008
Nous sommes 19 volontaires pour le Vallon de Combeau ou Val Combeau à 6 heures 30 ce matin. Ce haut lieu de la randonnée drômoise est si beau qu'il justifie tous les efforts pour avoir le bonheur d'y passer quelques heures.

Nous traversons Die, Châtillon en Diois, montons, entourés d'un paysage grandiose, vers le col de Menée pour arriver enfin au bout de la route, et  passons la clôture qui barre le chemin vers 8h 30. Le ciel était bien clair dans la vallée du Rhône, mais ici il est chargé de nuages et troublé par le brouillard ...



Les troupeaux sont à l'estive : moutons, vaches et chevaux sont dans les prairies autour du chemin qui monte doucement vers la bergerie puis le refuge de l'Essaure.

 Pause obligatoire au refuge qui est occupé ce matin par un couple déçu par le petit nombre d'animaux vus, mais enchanté par la flore. Ici Alain et Rachel ...

Nous aussi d'ailleurs. Nous ne savons où donner de l'oeil et de l'appareil photo. N'avons-nous pas déjà cette trolle dans notre moisson 2007 ? ou cet orchis dans les récoltes précédentes ? Et à l'ére du numérique ne soyons pas avares !
Ici la prairie est bleue, là rose, et un peu plus loin jaune. Et quelques pas de plus nous conduisent à toutes les combinaisons possibles. Qu'elles ont de la chance les vaches, elles peuvent changer de couleur de nappe tous les jours.

On n'a pas le temps de répertorier toutes nos trouvailles, ce sera pour ce soir. Nous sommes déjà à la traîne, car si j'ai fait quelques émules - nous sommes au moins 5 photographes aujourd'hui - tant de détails n'interessent pas tout le monde, et le groupe avance.

Nous arrivons dans une zône où nous pouvons voir de nombreux terriers de marmotte, et en voyons une qui court parmi les pierres, pour bientôt s'arrêter et nous observer. Son sifflement retentit : elle a prévenu toutes ses soeurs de notre arrivée. Mais était-ce nécessaire ? Nous faisons à nous tous tellement de bruit ! Et finalement Angela et Chantal que nous attendons longtemps arrivent avec deux vidéos magnifiques. En marchant bien loin du groupe bruyant elles ont pu ne pas se faire remarquer et surprendre quelques marmottes à deux pas du chemin ! et nous donner une bonne leçon !
Nous passons au pied de la Tête Chevalière (1835 mètres) où nous avions pique-niqué en 2006, la bergerie un peu à l'ouest, étape 2007 pour continuer vers la Bergerie de Chaumailloux, prétendument à 30 mn. C'est sûrement une évaluation de marcheur seulement intéressé par sa performance, et ni par la faune et encore moins la flore ! Nous dominons d'abord le vallon où nous voyons une cabane presque ronde, une bergerie et un monument entre stelle et cimetière.

Le soleil tape fort, et ce sera bien de s'arrêter là. Pas beaucoup d'ombre, seulement des cailloux et des fleurs, les grands pans de murs des falaises calcaires du Vercors, et au fond, le Mont Aiguille dont le sommet est dans les nuages.

Tour de l'endroit jusqu'au monument aux huit résistants qui gardaient le passage un soir d'été 1944 et qui furent tirés comme des lapins au petit jour par des soldats allemands dissimulés sur la crète ouest. Leur sépulture est dominée par une grande stelle. L'histoire tragique du Vercors nous rappelle de temps en temps que cet endroit grandiose et sauvage n'est que depuis peu un lieu de randonnées sportives, et que la vie y fut longtemps aussi rude que ses paysages.
Nous retournons sur nos pas. Prairies bleues de gentianes, asters, grassettes, géraniums, lins, centaurées, raiponces globulaires (les deux dernières magnifiques)

Roses de ciboulettes, gentianes (eh oui, il y en a des roses !), nigritelles noires, orchis globuleux et orchis sureau pourpre superbes


Jaunes des salsifis, des boutons d'or, des arnicas, des trolles, des pissenlits. Les grandes gentianes jaunes sont à peine en bouton.

Blanches ou presque des orchis sureau, des ombelles, des lis de St Bruno, de renoncules et de quelques joubarbes.

Il y a encore beaucoup d'autres fleurs , et le mieux est d'y aller voir ! Ce n'est pas difficile, il y a des cairns tout au long du chemin pour s'y retrouver et on est si récompensé par la beauté du vaste paysage que l'on découvre !


Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Angèla 08/07/2008 13:13

Que dire de plus...................................Très belle journée ................Vraiment colorée..............

Marilou :0010: 04/07/2008 20:34

Je reconnais bien ! Joli reportage !

Recherche

Liens