Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2008 2 22 /07 /juillet /2008 15:40

22 Juillet 2008
Nous longeons le Randsfjord durant encore une ciquantaine de kilomètres, en traversant une belle campagne : grandes fermes entourées de prairies, champs de céréales encore bien vertes, et de pommes de terre en fleurs 


(le gouvernement norvégien entend assurer l'autonomie alimentaire nationale, et pour ceci subventionne fortement son agriculture.).  Chaque maison au bord du fjord a son ponton et sa terrasse sur pilotis qui permet à toute la famille de jouir du soleil d'été. Le bord de la route est fleuri d'épilobes éclatantes, de campanules bleues et quelques blanches géantes, de lupins.

Petite pose au village d'Hov qui a une bien jolie église entourée de son cimetière, et une ferme a l'air de faire partie de cet ensemble. Autrefois le pasteur et sa famille étaient logés gracieusement dans une grande ferme avec maison de maître confortable. Il devait tirer sa subsistance d'exploitation de cette ferme. Je ne sais pas si ce mode de vie se poursuit.

Nous quittons ce fjord fermé en direction de Gjovik. Qu'elle n'est pas notre surprise de voir dans une forêt quelques masses blanches couchées sur la route : ce sont des brebis que nous dérangeons. Le reste du troupeau est dans le bois. Nous qui attendions des élans !


Gjovik est une petite ville toute fleurie, au bord du lac Mjosa (nous allons apprendre à distinguer les fjords, anciennes vallées glaciaires innondées, des lacs, qui sont les autres étendues d'eau ...) qui sent très fort le bois de pin. Il doit y avoir une scierie pas loin. Mais il y a aussi le signe qui indique à tous les passants qu'il y a quelque chose d'interessant à voir : un panneau avec un carré aux coins bouclés, que nous suivons. C'est un musée de vieilles maisons : des fermes des siècles passés qui sont maintenant réunies dans des lieux de protection. Quelques maisons accueillent même des touristes pour des séjours plus ou moins longs dans un décor à l'ancienne ! Nous en faisons rapidement le tour car le Routard nous a recommandé celui de Lillehammer, classé patrimoine mondial de l'Unesco. link

Et là nous faisons le tour de hameaux d'autrefois : l'église du 12ème siècle, dite Stavkirke : église de bois debout, dans son architecture d'origine, c'est à dire avec très peu d'ouvertures : la porte d'accès et deux minuscules lucarnes très hautes. Le décor est du 16ème siècle, époque de la convertion du catholicisme à la religion luthérienne. link

 Des fermes, divisées en beaucoup de petits bâtiments entièrement en bois, afin de limiter le risque d'incendie, tout nous y semble beau : le décor des charpentes, les clochetons, les clotures, et l'intérieur avec une grande pièce commune et diverses pièces annexes suivant les moyens familiaux.

 Les pierres de la cheminées sont les seules que l'on voie ici. Regardez les photos de l'album Norvège et vous serez séduits par ces constructions au toit-jardin,

au milieu des bouleaux au feuillage comme des pendeloques et tronc d'argent, parfois au bord d'un étang. Le fourrage sèche sur des fils de fer tendus dans la prairie ...

Le fourrage sèche sur des fils tendus dans lma prairies ...
Les hangars à bâteau sont bien rangés au bord du lac ...


 Pour un peu on penserait que c'était idéal de vivre ici ! Savourons le temps d'une bière norvégienne.


C'est un dentiste ambulant qui est à l'origine de ce musée : il a eu au 19ème siècle le sentiment du temps qui allait tout changer et qu'il fallait protéger tous ces objets paysans en bois. Il s'est alors fait payer en nature, et a ainsi rassemblé une riche collection, et acquis une réputation qui lui a permis de rassembler aussi des bâtiments. Après quelques années il a obtenu le soutien et l'aide des pouvoirs publics pour sauvegarder tous ces témoignages du passé !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Camping-car
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens