Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 23:13

Mercredi 15 Mars, fin d'après-midi nous quittions Wendy avec beaucoup de regrets de n'être pas restés plus longtemps ; mais pleins d'espoir en notre rencontre suivante. La correspondance échangée avec Peter, le chef de famille, lors de la préparation de notre séjour avait été  amicale,  chaleureuse et dynamique. Nous avions même reçu un message quelques heures avant de quitter Montmeyran qui nous avait appris la naissance de Jason, le petit fils de Peter !
Et la famille qui nous a accueillie était la plus charmante, et la plus diverse que nous puissions souhaiter. Peter, jovial, et toujours d'humeur égale. Michelle, son  épouse souriante, discrète et bien présente. Lauren, 11 ans, la plus jeune de leurs 4 enfants, intéressée par la nouveauté apportée par les hôtes étrangers, dont Kuniko, une dame japonaise, professeur d'anglais dans la région de Kyoto venue faire un stage de 3 semaines à l'université d'Adélaide, et nous 2 qui devions passer 2 jours et 3 nuits dans cette famille. J'allais oublier le chien Sasha qui faisait une immense fête à tout nouvel arrivant dans son champ d'action.

Diner du soir préparé par Peter, barbecue (BBQ) de kangourou. Ai-je déjà dit que le barbecue est la pratique la plus courante que l'on puisse imaginer ? Il y en a absolument partout. Bien sûr dans chaque maison, mais aussi dans tous les lieux publics susceptibles d'accueillir un repas : coins pique-nique, parcs de jeux et parcs nationaux, clairières et bords de rivière. Et ce sont les hommes qui s'occupent de cette cuisine.
De kangourou, pourquoi pas ? Puisqu'il y en a tant. Quelques 60 millions pour 20 millions d'habitants. Ca c'est l'argumentation des Australiens quand nous leur disions que nous les trouvions plutôt sympathiques, et pas si nombreux que ça. Mais ce soir là nous n'avons rien dit et mangé pour la première fois du kangourou. Et ça ne nous a pas empéché de dormir. Après que nous ayions assisté à l'ouverture des jeux du Commonwealth de Melbourne, (devoirs scolaires de Lauren exigent) que l'on ne peut qualifier de mini jeux olympiques, étant donné le nombre de participants.

Jeudi 16 mars.
Peter avait dû changer un peu son programme de visites, car Wendy lui avait coupé l'herbe sous le pied avec les excursions que nous avions déjà faites ; de plus nous devions porter nos bagages à l'hôtel où nous irions le dimanche soir suivant, afin de ne pas nous encombrer pendant notre visite de Kangaroo Island, et devions également rendre la voiture. Tout ça dans le plein centre ville. Aussi en avons-nous profité pour faire un tour dans les rues les plus actives, lèche-vitrine, spectacles de rues et préparatifs de la St Patrick

Au pied de la statue, de gauche à droite : Camille, Peter et Michelle. Nous allons ainsi jusqu'au musée d'Adélaide où nous découvrons une galerie aborigène comme nous n'en avions pas encore vue. Objets de la vie quotidienne, bijous, armes, objets de cultes, dessins, tissus, photos

Déjeuner en ville dans une galerie marchande spécialisée. Et continuation de la visite de la ville par la cathédrale et le parc voisin d'où le colonel William Light  désigne depuis 1836 l'emplacement sur lequel doit être batie la ville d'Adélaide.

 

L'heure approchait du retour de Lauren de l'école et de la visite du bébé Jason, alors retour chez Peter et Michelle. Où nous avons fini la journée de façon familiale : aide aux devoirs de calcul (oui, de l'arithmètique pure, c'est dans mes moyens, en Australie) et soirée animée et pluriculturelle autour de la table.

Vendredi 17 mars.

Après le départ des élèves Kuniko et Lauren, de Jessica avec Michelle pour des courses entre femmes, Peter, Camille et moi sommes partis pour un tour en centre ville par transport public express, un autobus à voie spéciale qui ressemble à une voie de train, ou rues ouvertes aux voitures, suivant les portions. Nous allons en plein coeur de la "city" faire nos provisions pour le repas du soir que je préparerai : crevettes géantes et riz, puis salade de melons : des "cantaloups" ou "rocky melons", des pastèques ou "water melons" et des "crispy melons", dont  nous ne connaissons pas l'équivalent en français, verts et croquants. Ce marché bien différent du Victoria market de Melbourne est lui aussi magnifique. C'est bien de pouvoir faire ses courses dans des pays à la population si variée, on y trouve des produits du monde entier.
Après-midi tour dans la Barossa Valley, pour y gouter une production très spéciale de vins de fruits divers. Ce ne sont pas des vins blancs ou rouges parfumés avec des fruits,  fleurs ou feuillages, des vrais fruits fermentés et préparés comme des raisins. Voici qui accompagnera bien les melons prévus au menu du soir.
La soirée est aux adieux. Nous devons être à la gare centrale d'Adélaide le lendemain matin à 6 heures 30 pour notre départ pour Kangaroo Island. Et Peter tient à nous accompagner (les hôtes Freeloaders sont extraordinaires). Kuniko nous fait un beau cadeau : elle calligraphie nos nom et prénoms au pinceau et à l'encre de Chine sur de jolies feuilles de papier de riz.

Samedi matin lever à 5 heures, et petit déjeuner rapide avec Peter nous remet de jolis souvenirs. Nous aurons la tête pleine d'images heureuses et les poches et les valises de présents qui nous feront penser avec tendresse à la famille Justice ndont voici Jason, Jessica et Peter. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Asie et Océanie
commenter cet article

commentaires

nanou et gerard 24/04/2006 17:25

C'EST PAS VRAI ,VOUS N'ETES QUAD MÊME PAS REPARTI ??????
JE SAIS BIEN QU'EN FRANCE CE N'EST PAS DRÔLE,MAIS TOUT DE MÊME, IL NE FAUT PAS EXAGERER . LES RETRAITES DOIVENT CONTINUER DE DEPENSER LEUR ARGENT CHEZ NOUS POUR AMORTIR LES FRAIS DU "CLEMENCEAU".........
SALUT A VOUS DEUX ET A BIENTÔT AU TEL. BISOUS

Recherche

Liens