Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 15:08
2 Octobre 2008
Nous allons quitter Bordeaux aujourd'hui, pas sans visiter le Musée des Chartrons, musée des vins de Bordeaux ...
Nous flanons encore un peu pour rejoindre le quai des Chartrons, où une piste de skateboard a maintenant remplacé les docks.


Un peu d'histoire :
Le commerce du vin avec les Anglais commença à Bordeaux en 1214 lorsqu'ils perdirent le port de La Rochelle et le négoce du vin d'Aunis ...
Dans ce quartier, au 14ème siècle des Chartreux chassés du Périgord par la guerre de cent ans sont venus construire leur monastère au milieu des marécages. A la fin de ce long conflit, le roi de France ayant récupéré la Guyennne et se méfiant des navigateurs étrangers, fit construire une forteresse, le château Trompette (qui s'élevait à la place de l'esplanade des Quinconces) pour interdire la navigation en amont aux bateaux étrangers. Le quartier des Chartrons,autour du couvent devint le lieu du commerce maritime bordelais, et le fief des grands négociants en vin dès le 17ème siècle.


L'immeuble où le musée a été aménagé a été construit dans la première moitié du 18ème siècle par un Irlandais, Francis Burke, "Courtier Royal de la ville de Bordeaux", émigré en France tout comme Messieurs Barton et Johnston, négociants irlandais en vins. D'autres émigrés irlandais étaient devenus propriétaires de grands vignobles : Lynch, Boyd, Clarke, Dillon, Phelan ... Tous ces noms qui évoquent de belles étiquettes ne sont pas anglais ... Je l'avais cru !
Tout le quartier était dédié au commerce, et de nombreux bâtiments aménagés et décorés spécialement pour le négoce éleveur. Car ce n'est qu'en 1924 que la mise en bouteille au château fut  "inventée" par le baron Rothschild.


La plupart des étiquettes anciennes n'étaient pas riches en renseignements !


Certaines un peu plus. Nous sommes intrigués par la mention "retour des Indes" : le vin était vieilli de façon accélérée par un voyage en bateau : les mauvaises conditions de navigation, et la chaleur de la cale accélèrent le phénomène.


Une belle vidéo pleine de poésie nous raconte le vin, et nous passons ensuite dans une cave où flacons et caisses font rêver.


Cette visite est bien sûr illustrée par une dégustation.

Un vin blanc de négoce : Premius. 100 % merlot provenant de différentes propriétés.
Des agrumes et des fleurs blanches ont laissé leur parfum dans ce vin nerveux et frais !


Deuxième bouteille rouge : Leo de la Gaffelière, mélange de plusieurs vins là encore. 100 % merlot, arome de fruits rouges.
Ce procédé doit permettre d'obtenir les vins qui plaisent aux Américains, régulièrement semblables à chaque récolte ...
Pour moi qui ne boit pas régulièrement ce type de vin, je lui trouve du caractère et de l'originalité. Scandaleux ... Pour lui reprocher son manque d'originalité il faut être un goûteur bien régulier ...

Il est juste temps de rejoindre la Brasserie du Passage, place Canteloup où un marché de brocante se tient régulièrement. Le restaurant est aménagé dans une petite pièce d'un immense magasin-entrepôt qui, sur trois étages propose un bric-à-brac impressionnant.
Nous sommes attendus par Alain Laborie, lié depuis des décennies par le vin et l'amitié à la famille Vallon, venu les saluer au terme de ce voyage. Il a participé à l'établissement du programme de notre séjour par de judicieux conseils, connaissances locales obligent. Qu'il en soit bien remercié !

Le train de retour démarre à 14h42. Bravo aux organisateurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Les Copains d'Accord
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens