Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 16:44
Mardi 21 avril 2009
Le soleil du matin a disparu derrière quelque chose qui est entre des nuages et du brouillard, qui rend l'air opaque et gris. Drôle d'ambiance, mais il en faut plus pour décourager les 25 personnerassemblées sur le Champ de Foires .
La randonnée choisie par Rachel est une grande classique. Même moi, malgré toutes mes absences je l'ai déjà parcourue plusieurs fois, mais pas au printemps. Nous partons pour l'itinéraire 153, dit de l'Orme. Départ depuis les Banchet, au pied des falaises du Vercors, à l'est de Combovin.


Le grand chêne sous lequel passe le groupe de tête est encore bien nu, alors que la prairie reverdit, et que les flancs des collines se parent d'un camaîeux de verts qui varie du jaune au rouge. Oui, regardez bien autour de vous, toute la richesse de la palette ces jours-ci !


Un peu plus loin les bourgeons à peine éclatés nous permettent d'admirer les sommets dentelés de la falaise.


La présence d'une dentaire digitée presque blanche (j'ai retrouvé son nom le soir dans mes notes photographiques sur la randonnée du pas de la Pierre de l'an dernier) nous pose beaucoup de questions. Non seulement nous avons un recueil des principales plantes fleuries de nos montagnes, mais aussi depuis quelques mois un nouveau participant, Serge, qui semble passionné et féru en botanqiue. Et les tentatives de découvrir l'identité de cette belle fleur précoce nous prennent beaucoup de temps. La queue tarde.


Et quelques contemplatives en profitent pour admirer les arbres, le vallon, les cimes.


Un petit groupe des derniers se reforme, et Chantal veut-elle jeter un coup d'oeil sur le livre des fleurs ? ou mieux regarder alentour ? ou régler son appareil photo ? Elle ne le peut : elle a perdu ses lunettes ... Nous cherchons, recherchons, remontons un peu. En vain. Tu es bien sûre de les avoir prises ?


Nous nous partageons alors. Quatre reviendront sur nos pas, alors que les autres rattraperont le groupe de tête et signaleront notre retour en arrière.

Danièle et moi passons devant, en ne quittant pas le large chemin des yeux. Pas assez bien car subitement nous entendons des exclamations joyeuses d'Angéla derrière nous : elle a retrouvé les lunettes de Chantal.

Nous continuons à revenir sur nos pas. Angéla est si contente qu'elle file comme une flèche et doit nous attendre.
Les connaisseurs apprécieront ...

Reprendre un chemin à l'envers nous fait toujours découvrir un autre aspect du paysage. Nous profitons beaucoup plus du vers de la prairie en redescendant. Ponctuée de milliers de fleurs de pissenlit elle est superbe.

Ils ont une vigueur exceptionnelle !

Je ne peux me priver du plaisir de montrer encore une prairie éclatante de jaune des pîssenlits et du blanc de quelques pâquerettes. Les jeunes agneaux qui y gambadent sont-ils aussi heureux dans cette enclos bien fleuri que Chantal qui a retrouvé ses lunettes ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens