Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 14:16

Riga, Lettonie ... Ces deux mots évoquent des terres lointaines, bien loin au nord, pays de froidure avec des princesses de la neige dans des palais de glace, qui se transforment au printemps en elfes blonds coiffés des couronnes de fleurs dansant et chantant autour de palais classiques ; sûrement quelques sirènes dans les nombreux lacs et marais qui y  attirent les jeunes gens dont elles tombent amoureuses ... Terres lointaines bien à l'est, tout près de la Russie ... république soviétique il n'y a pas si longtemps avec le cortège de mesures propres à ce régime, et l'arrivée massive de Russes qui remplaçaient les enfants du pays déportés en Sibérie, marquées par les ruines que cet empire a laissées lors de son démantellement ...  Beaucoup de légendes et d'inconnu, de vie si différente de la nôtre qu'il doit être passionnant d'aller découvrir ce pays !

Henry et Anne Fuoc nous avaient chanté la beauté de Riga, ville inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, qui pouvait être parfois un peu humide ... Prévoir les imperméables ! Le programme musical du voyage comportait des concerts privés avant chaque repas et trois grands concerts publics. Alors c'est avec curiosité et plaisir que nous nous sommes inscrits à ce nouveau voyage de nos amis de Saoû.

Nous avons reçu quelques semaines avant notre départ  "le petit futé - Lettonie" et avons essayé de préparer notre voyage. Belles images dès les premières pages : des jeunes filles couronnées de fleurs dans une prairie voisinent avec un palais classique et son jardin à la française. Les légendes sont vraies !
Cerise sur le gâteau, fin avril nous apprenons la sortie du livre de Jean Paul Kauffmann, "Courlande" qui constitue la plus agréable introduction souhaitée à notre voyage , même si Riga y est si peu évoquée. A l'opposé du "coup de grâce" de Marguerite Yourcenar, petit roman qui, même très court est particulièrement indigeste ne nous apprend rien sur l'histoire de cette région du monde.

Enfin le magazine d'Air Baltic feuilleté au cours des deux heures de vol nous a apporté quelques informations surprenantes. Monsieur Bertolt Flick (sic) nous présente quelques attraits naturels du pays, plages, marais, lacs, forêts, villes moyenâgeuses, théâtres, opéra, restaurants dans la première colonne. Puis dans la deuxième dénonce les pratiques malhonnêtes de certains taxis, night clubs et changeurs d'argent ... pour appeler les pouvoirs publics à intervenir afin de faire cesser ces comportements préjudiciables auprès des visiteurs étrangers en troisième colonne !


Heureusement que quelques pages plus loin nous trouvons l'affiche de Don Giovanni. Si elle dit vrai, nous allons prendre bien du plaisir samedi 23 lorsque nous assisterons à la représentation.

Rassemblement et troisième comptage par Anne à l'aéroport où nous accueille Marija Haitina, qui nous accompagnera pendant la moitié du séjour, sans jamais perdre son sourire et sa gentillesse. Henry la prévient que la personne qui prend la photo prendra toute sorte de notes pour raconter ce voyage sur un site internet. Attention !


Elle a passé un an à Saint Etienne et parle parfaitement le français.
Philippe Masson, responsable de l'agence de voyages organisatrice arrive un peu plus tard. Il est né à Saint Donat ! Nous ne nous sentons pas en compagnie d'inconnus ...

Nous écarquillons les yeux tout au long de la route qui nous mène en ville, admirons les lilas en pleine floraison, tout en écoutant attentivement la présentation que Philippe nous fait de Riga et de la Lettonie.
Deux millions d'habitants dont presque la moitié à Riga, la population diminue car l'émigration est forte, vers d'autres pays de l'Union européenne, Irlande, Allemagne, Grande Bretagne et Pays Scandinaves et aussi vers les Etats Unis et l'Australie. Les  mêmes destinations qu'à la fin de l'Empire russe et pendant l'occupation soviétique.
Ce n'est un mystère pour personne que la situation économique est désastreuse, et le FMI a demandé quelques réformes en échange d'une aide. Les mesures prises ont été la suppression des allocations familiales, la diminution de 25 % des salaires des fonctionnaires (objectif -40), et l'augmentation du taux de TVA à 21 % ! Devant un tel bilan le FMI a fermé le robinet ...
L'activité économique crée peu de richesses : il n'y a pas d'industries, la forêt serait mal gérée ; la mafia russe  trop présente. Restent l'agriculture et le tourisme qui se développe beaucoup. La Lettonie a été déclarée "Réserve mondiale de la biosphère".


Nous  passons le fleuve Daugava sur un beau pont suspendu moderne, et découvrons la vieille ville : clochers, clochetons et flèches semblent nombreux.
Quelques informations historiques en passant devant le théâtre national où fut proclamée l'indépendance le 18 novembre 1918 : exit les Russes et les Allemands. Une des devises de la Lettonie est "Souvent libérée, rarement libre".


 Les affiches que nous avons pu voir sont relatives aux prochaines élections municipales ; les élections européennes ne seraient pas une préoccupation lettone. Le sentiment européen serait très faible. Le président actuel serait très à droite de Bush ...

Nous arrivons à l'hôtel Monica, première belle façade art-nouveau que nous remarquons.


Une double surprise nous attend à l'accueil : un verre nous est offert,
















d'une boisson locale qui nécessite une dégustation attentive : c'est un champagne ... letton. Oui, oui. JP Kauffmann nous a relaté son expérience du vin letton de la région de Sabile, mais de là à trouver du champagne, et fruité en plus ? Des mous français et italiens travaillés ici ...


Les chambres sont vastes, ou presque. Alain tient à nous faire visiter la sienne pour que nous puissions la présenter à Michèle. Au cinquième étage, il a même le privilège de fenêtres néo-gothiques !
















En fin de repas Hélèna, choriste et professeur de chant, nous parle de la tradition du chant en Lettonie, du festival  des chorales qui se tient tous les cinq ans et arrive à constituer un choeur de 13000 personnes ! Elle nous chante quelques dainas, courts poèmes mis en musique.



Voici le décor planté, nous sommes prêts pour la découverte de Riga !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens