Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 15:46
Jeudi 25 juin 2009 - Quatuor de Venise
Assister aux concerts du festival nous conduit du nord au sud, de l'ouest à l'est de la Drôme, et nous permet de belles excursions, et quelques découvertes tant touristiques que musicales, donc ça nous permet d'ouvrir une rubrique dans nos "voyages musicaux" !
Concert d'ouverture tout au sud du département, à Chateauneuf de Bordette. Nous partons assez tôt pour profiter de tous les kilomètres et des paysages divers qu'il nous faut parcourir pour y arriver : passer par Saoû pour atteindre Bourdeau, remonter la vallée du Roubion, puis descendre la gorge des Trente Pas avant de traverser les Pilles ... C'est là que le parcours devient une aventure : les rues de ce village sont si étroites qu'il est fort difficile d'y croiser un autre véhicule. Quelques personnes semblent en garder une forte impression !
Le ciel est bien bleu au dessus de la place du village, mais quelques nuages noirs arrivent du nord, pourtant le vent qui souffle semble venir du sud. Quelques tourbillons ? C'est un orage qui s'approche, avec beaucoup trop de moustiques et moucherons qui se sont écrasés sur les parebrises ...


Les musiciens du Quatuor de Venise redoutent le vent qui fait s'éparpiller les notes de musique, et souffrir les instruments, mais se préparent au concert sur la place. Préparation des épingles pour tenir les partitions, en plastique ou celles plus souples d'Anne en bois ?
Tout le monde scrute le ciel avec inquiétude. Mais les gens du village nous rassurent : ça va tourner autour, et nous épargnera.
Les habitués du festival arrivent bien en avance : ce premier concert permet de se retrouver, il y a tant à se dire, à échanger. Puis les auditeurs arrivent plus nombreux, de Châteauneuf, de Nyons, de la Drôme, de Grande Bretagne et des Etats Unis. Oui, on vient de loin pour un concert sur la place de ce village de 93 habitants (la population y est en forte progression depuis quinze ans).

Les nuages aussi sont arrivés plus nombreux pendant ce temps, et semblent resserrer leur étreinte. Tout le monde essaie de rester confiant lorsque les premières notes de l'Adagio et Fugue en ut mineur KV 546 sonnent. Le public est attentif et enthousiaste.
Je n'ai aucune compétence pour parler des oeuvres que nous entendrons tout au long de ces soirées d'été, et je ne vais pas plagier Philippe Andriot qui en parle si bien dans le programme, tout comme des interprètes. Je rappelle seulement que ce sont les favoris du public des 19 précédents festivals qui vont enchanter les soirées du vingtième anniversaire.


C'est sur les notes finales du premier quatuor d'Haydn que crève un nuage au dessus de nous. Les applaudissements sont intenses et brefs : il faut se replier à l'église de  Mirabel aux Baronnies. La pluie est désagréable pour tous, et néfaste aux instruments, dont celui du premier violon, Andréa Vio, un "Santo Serafino" de 1740 estimé à 500 000 €uros ! C'est rapidement et dans la bonne humeur que nous parcourons les huit kilomètres de forêt de chènes verts et  les oliveraies qui couvrent les collines autour de ce village des Baronnies.


Le ciel est vraiment noir au-dessus des toits de tuiles romaines qui se serrent autour du clocher. Nous découvrons un joli village de Provence, avec ses fontaines et ses ruelles étroites riches de verdure.


Nous regrettons cette coupure qui risque de casser l'ambiance. Mais non, le talent des musiciens nous ramène bien à la musique et au deuxième quatuor de Haydn dont on célèbre cette année le deux centième anniversaire de la mort.
C'est le quatuor en ré majeur "Hoffmeister" KV 499 qui clôt la soirée. Enfin pas tout à fait. La Quatuor de Venise a un cadeau pour Henry et Anne Fuoc, à l'origine du festival avec quelques autres personnes. Voici des "variations à la manière de ..." de "Joyeux anniversaire" . (J'aurai aimé en faire profiter les lecteurs, mais le fichier est trop gros, ou mes moyens insuffisants : je n'ai pas pu télécharger la vidéo que j'ai recueillie -184Mo- ... J'appelle quelques conseils et aides pour essayer de vaincre la technique, suggestions à m'adresser à l'aide de la newsletter. Merci.) Sourires, rires et crépitement des applaudissements.


La soirée s'est terminée par des manifestations d'amitié, d'affection et le plaisir de chacun d'avoir assisté à deux concerts en deux lieux agréables, plutôt qu'un seul entrecoupé par l'orage.
A samedi , à Valence !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages musicaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens