Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 15:10
Jeudi 24 septembre 2009
Le temps est superbe alors que René prend la direction de l'équipe ce jeudi, et nous emmène sur le plateau ardéchois, au -delà de Saint Pierreville, à la découverte du "Champ de Mars".
Il faut passer Marcols les Eaux, un ancien centre thermal comme il y en eut tant  en Ardèche, laisser les voitures à Mauras,  (831 mètres d'altitude)  C'est à plus de 60 km de Beauvallon, et nous avons presque mis 1h30 pour parcourir cette distance par des routes étroites et sinueuses.
Nous remontons par une large piste les vallées de la Glueyre et de quelques uns de ses affluents. Ils ne sont pas faciles à traverser, non pas que leur débit soit important, mais parce que le marquage parfait par ailleurs, fait cruellement défaut autour des lits des ruisseaux. Marquage abandonné sur la mauvaise rive, dissimulé dans les taillis sur la bonne, chemin modifié par les coupes de bois ... Nous avons perdu du temps, en avons profité pour marquer une pause, et finalement nous sommes arrivés au hameau de la Feuille sur le plateau de Mézilhac.


Vestiges de terrasses abandonnées, et prairies où paissent des troupeaux de moutons. Ils sont répartis en groupe comprenant une nurserie pour les tout jeunes agneaux, une autre pour ceux qui sont un peu plus autonomes, et un vaste espace pour les autres.


A la Feuille, la route sur l' arête nous permet de voir de l'autre côté du col le panarama de la chaîne des sucs dont le Mont Gerbier des Joncs, et l'ombre du Mont Mézenc au fond. Par la piste nous traversons le bois de Rauset, avec vue sur la vallée que nous avons remontée, jusqu'à Marcols les Eaux tout au fond.

Pierres, bruyère et myrtilles couvrent le sol. Attention ici les myrtilles sont propriété privée et il est interdit d'en ramasser. Parmi les fayards et les sapins les sorbiers des oiseleurs offrent leurs grappes de fruits rouges. Je suis ravie de savoir enfin le nom de cet arbre qui a accompagné toutes nos randonnées auvergnates cet été.


C'est aux ruines de Bourlateyron, entre le Suc de Pradou aux orgues basaltiques et celui du Champ de Mars


que nous allons pique-niquer. Callé contre un vieux mur, tourné vers le soleil c'est Ahmed qui semble avoir trouvé la place d'excellence !


Un peu de repos avant de reprendre notre chemin. Ou de papotage car nous sommes aujourd'hui beaucoup plus nombreux (23) que précédemment ; et il y a toujours beaucoup à raconter lors de la rentrée !
Le Champ de Mars porte-t'il ce nom à cause des énormes pierres éparpillées dans la prairie et qui peuvent faire penser aux ruines d'un champ de bataille ?


Elles sont de plus en plus nombreuses alors que nous nous approchons du sommet (1343 mètres) où une "table d'interprétation" de lave émaillée nous rappelle l'Ardèche ancestrale par quelques citations d'auteurs locaux et des dessins évocateurs. Le centre est occupé par une presque rose des vents,
















C'est le moment ou jamais pour la photo de groupe, avant de redescendre par le col des Quatre Vios et ensuite une descente assez rapide vers Mauras.
Belle randonnée pas difficile de 14 km.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens