Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 13:47

Edimbourg - Randonnée en Ecosse 
L'escale montmeyranaise a été de courte durée : rentrée de Bavière mercredi 16, le jeudi 17 le programme est chargé : lessives, accueil d'Anne et de ses enfants qui tiendront compagnie à Camille pour ce grand wee-end de l'ascension, début de la rédaction de l'article qu' Henry m'a demandé ; le 18 vérification du sac que j'avais préparé avant le précédent voyage, révisions de l'article et départ pour Grenoble où je rejoins Cécile car nous partons ensemble le samedi matin. Pour deux semaines de petites rando en Ecosse. Nous avons dû abandonné l'idée initiale de parcourir le West Highland Way (WHW) car Cécile s'est blessé un genou cet hiver, et je me suis fait une petite entorse lors du week-end des Copains d'Accord à Montpellier. Nous avons revu notre projet de façon moins ambitieuse : au lieu de parcourir les 150 km du WHW, nous irons dans l'ile de Skye, où nous avons réserver un B&B à Bredford pour 6 nuits, puis à Plockton, si ravissant village du nord-ouest écossais, et tous les jours nous marcherons autour de ces points. Le voyage que nous avions fait en 2003 avec Christian, Maîthé et Pierre dans cette partie de l'Ecosse nous avait  comblés de grands espaces sauvages, de montagnes qui plongeaient dans la mer, de lochs fermés et ouverts, de ruisseaux et de quelques pubs. Alors je veux faire découvrir les Highland à Cécile qui a surtout visité Edimbourg et Glasgow.
Par Easyjet et Genève on rejoint directement Edimbourg. Et ceci à un prix très interessant si l'on si prend bien à l'avance. OK l'avion a une heure de retard, mais mes préventions contre un lowcost ont été balayées. Il manque juste le rafraîchissement  normalement offert dans la matinée par une compagnie normale. Pour la différence de prix, on peut faire l'achat avant de décoller !
Donc l'avion avait une heure de retard. Mais à Edimbourg, il y avait de gros embouteillages pour rejoindre l'aéroport, donc Céline et Nadège y sont arrivées encore plus tard que nous : elles n'ont pas eu à nous attendre.
Déjeuner dans un pub du quartier et tour à pied en ville. Découverte des trésors français et dauphinois contenus dans nos sacs pour les émigrées : vermicelle et chocolat noir qu'elles nous avaient demandés, auxquels nous avons ajouté des radis tout roses, des asperges de Montmeyran et des artichauds poivrade. Autant de produits frais qu'il est absolument impossible de trouver en Ecosse en mai. Même avec l'Europe et la mondialisation, l'uniformisation n'est pas pour demain ! Et promenade en ville : traversée des Meadows le grand parc juste à coté de l'appartement de Céline, de la vieille ville par Victoria Street, Princes Gardens, et labo où elle travaille encore pendant quelques jours . Nous apprécions à sa juste valeur sa place devant une large fenêtre ouvrant sur le château. "Plus belle place du labo" nous dit-elle. C'est peut-être bien vrai ! Mais il semble qu'en Ecosse aussi la recherche manque de crédits : il n'y a pas de sièges pour tous les chercheurs. Alors les places sont occupées en alternance, bureau et ordinateur ou paillasse d'essais.
A travers de grands jardins et espaces verts nous rejoignons le Royal Botanic Garden qui est un passage obligé de chaque voyage en Ecosse pour la famille Filippi. Ce jardin est si beau, si grand , si riche et les saisons si différentes, que c'est chaque fois un moment privilégié. Les jardiniers de l'école britannique ont beaucoup de talents (ils sont peut-être aidés par le climat ?).

 

 

 

 

 

C'est la pleine saison des rhododendrons, et c'est une vraie fête.
A 20 heures Céline prend la voiture qu'elle a réservée auprès du club auquel elle a adhéré : moyennant une cotisation mensuelle modique, elle peut utiliser une voiture pour une  durée variable. Moins cher que la location; souple, et moins encombrant que la propriété d'une voiture dans une ville comme Edimbourg, cette formule semble avoir beaucoup d'avantages. Elle ne rendra la voiture que mardi soir après nous avoir accompagnées juqu'au loch Lomond, et le coût variable qui tient compte de la durée et de la distance réelle effectuée lui sera facturé un peu plus tard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens