Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 19:03
Mardi 4 décembre 13h30, place du champ de Foire. Le MGM est composé de 16 personnes, et c'est Josette qui mène aujourd'hui car Rachel participe au repas du 3ème âge. Mais ça doit être en qualité d'animatrice, elle n'est pas encore concernée par ce type de festivité. Ne devrait-on pas plutôt dire repas du 4ème âge ?
Départ depuis la place de l'église d'Upie. Nous contournons la colline de Méry par le côté ouest puis filons vers les bois d'Eurre. Nous sommes quelques uns à découvrir les chemins que nous empruntons aujourd'hui. Et certains ont l'impression qu"ils n'auraient pas dû attendre si longtemps pour y passer !
Le temps est beau, nous sommes à l'abri du vent et profitons d'une clairière pour nous regrouper.


Vers 4h nous avons atteint la limite sud-est de la fôret d'où nous découvrons que les Trois Becs sont  poudrés de neige

alors que le sommet du Glandasse est, lui vraiment blanc. La petite pluie que nous avons eue à Montmeyran devenait de la neige sur les hauteurs.


Nous traversons des zônes de fôret cruellement déboisées. Non seulement il ne reste plus rien, le chemin et le sol sont défoncés, mais les arbustes sur les côtés ont été machouillés par une grosse débroussailleuse.
Alors que nous prenons la branche gauche d'un carrefour en patte d'oie, Marie Lise et Josette rappellent que le bois compris entre les deux branches du chemin appartient depuis des générations à quelques familles montmeyranaises dont nous avons des membres avec nous.


et Marie Lise nous conte une histoire d'ici : " Il était un piège à loups, un trou profond dissimulé, appelé la Trappe à Loups, juste dans ce bois, à côté. Et dans la région il était aussi un violoneux qui animait toutes les fêtes de la région. Et une nuit, alors qu'il revenait d'un mariage où il lui avait été donnés quelques gâteaux, il tombat dans le piège ... Où était tombé avant lui, un loup !
Pour se garder du loup, toute la nuit il joua de son violon, s'arrêtant de temps en temps pour partager avec la bête sauvage un gâteau. Au petit matin les paysans trouvèrent le violoneux et le loup, tous les deux entiers au fond de la trappe. Et voyant ce miracle, ils décidèrent de grâcier le loup. Et ensuite, chaque fois que le violoneux était poursuivi par les gendarmes ou les soldats, le loup et sa meute intervinrent pour le protéger !"
Juste à côté de ce chemin creux où la lumière du jour commence à décliner ?

Et il nous reste encore quelque distance à parcourir après que nous ayions rejoint la voie du TGV. Où il passe vraiment beaucoup de trains. 110 par jour paraît-il.
Et lorsque nous sommes sur la place de l'église la nuit est noire, le ciel rouge. Nous avons marché pendant 3 heures et demies, sûrement fait plus de 10 km, et gravi quelques petites pentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

MULLER 09/12/2007 22:25

e

marie vallon 06/12/2007 11:40

L'histoire du loup et du violonex est adorable ; à + pour de nouveaux contes. Marie

Recherche

Liens