Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 19:20

frise 13 363Jeudi 13 août 2009

L'activité est grande dans les cuisines alors que nous quittons Monceaux sur Dordogne. Le jeudi soir a lieu le marché nocturne, manifestation très prisée des visiteurs. Produits agricoles locaux, artisanat, et surtout les recettes traditionnelles concoctées par les dames du village attirent dès 17 heures une nombreuse foule autour des tables dressées sur la place du village. Paraît-il, car nous ne nous donnons pas le temps de vérifier, ni celui qu'il aurait fallu pour aller au Puy-du-Tour, sommet d'origine volcanique où les fondations d'un oppidum gaulois de 150 à 50 ans avant JC, et des objets, bijoux, poteries de la même époque ont été trouvés ... Les jours filent et il nous faut nous rapprocher rapidement du Bugue et de Saint Cyprien maintenant.

 

Eh bien, nous n'avons pas rempli notre objectif : notre étape a été la plus courte depuis notre départ ! Guère plus de vingt cinq kilomètres, mais nos haltes en valaient la peine !

toit corrézien 341
Que remarque t-on tout d'abord à Argentat ? L'harmonie des vieux toits de lauzes qui recouvrent les maisons depuis le Moyen-Âge (date de l'interdiction du chaume qui agravait les incendies) ? Ou la Dordogne et ses quais richement fleuris ?

Il semble que le souvenir de la navigation fluviale des 18ème et 19ème siècles soit soigneusement entretenu. Est-ce une retombée du roman de Christian Signol et du feuilleton télévisé "la rivière Espérance" qui en fut tiré ?Qu'importe ? Profitons de la belle rivière, des maisons à bolets (balcons de bois recouverts par un pan de toit) qui s'y reflètent et du bateau reconstitué, un courpet ! la Dordogne à Argentat
Ces bateaux à fond plat construits à Spontour, à quelques kilomètres en amont, pouvaient acheminer jusqu'à Bergerac ou Libourne 20 tonnes de marchandises, des merrains, planches de chêne destinées à la construction des tonneaux, et les carassonnes, piquets de châtaignier pour les vignes.
C'est la force de l'eau qui les propulsait ; ils naviguaient alors que les eaux étaient "marchandes" ou "de voyage", c'est à dire de l'automne au printemps, saisons de hautes eaux. Les trois gabariers surveillaient et guidaient l'embarcation, en particulier aux passages dangereux. La livraison effectuée, ne pouvant pas remonter le courant, les courpets étaient vendus et les hommes remontaient à pied en Haute Dordogne en ramenant des marchandises du Bas Pays.
Au bord du quai ce bateau traditionnel, qui fait partie de la famille des gabares est attaché, et il nous rappelle que la batellerie fluviale fut un facteur important des échanges le long de la Dordogne, jusqu'à l'arrivée du train.
Quai de la Dordogne à Argentat 346
La dimension du quai donne une idée du volume de ces échanges. Aujourd'hui les maisons à bolet,  se cachent un peu derrière une abondance de fleurs.
On change de quartier et on se retrouve parmi les grandes demeures et hôtels particuliers, la Reymondie et le manoir de l'Eyrial.
Manoir de l'Eyrial à Argentat - Corrèze 348
Il est 11 heures lorsque nous regagnons le centre qui s'est bien animé. Il se confirme que les promeneurs affluent en fin de matinée !
Pour terminer notre visite nous allons faire un petit tour à la Maison du Patrimoine qui présente une partie des objets trouvés sur les fouilles du Puy du Tour, et surtout la maquette d'un courpet avec ses trois gabariers.
Maquette du courpet de haute Dordogne 349Quel bon moment passé à Argentat !

Beaulieu est l'étape suivante, indispensable. Nous avons déjà visité l'abbatiale Saint Pierre, mais elle est si belle que nous la reverrons avec plaisir, et nous devons découvrir une autre église sur le bord de la Dordogne.
Portail méridional Abbatiale Saint Pierre 354
Nous avions fait, il y a quelques années notre première visite de l'abbatiale sous la houlette d'un guide de l'association CASA
Nous avons renouvelé ce type de visite d'église ou monastère chaque fois que ce fut possible. Commentées par les bénévoles de cet organisme, les visites sont passionnantes et inoubliables. Casa indique sur son site les lieux et dates où des visites sont assurées par ses guides.
Nous avons "révisé" seuls le tympan du portail méridional, sculpté vers 1130. Voici encore un chef d'oeuvre de l'art roman.
rd09 08 13 196
Représentation des trois mondes : dans sa partie supérieure le second avènement du Christ accompagné des apôtres et sa victoire totale à la fin des temps ...
le monde terrestre au bas de la partie supérieure, petits bonhommes où les vivants regardent l'apparition de Jésus alors que les morts soulèvent le couvercle de leurs sarcophages ...
et enfin dans les deux bandeaux inférieurs le monde des enfers : monstres dévorant les damnés et animaux symboles des péchés capitaux.
Le trumeau aux trois atlantes représentant les trois âges de la vie de l'homme est tout à fait exceptionnel.

Nous laissons l'église pour aller jusqu'à la Dordogne.Dans ce port passaient les courpets d'Argentat et aussi des gabares transportant des fromages et du vin. Maintenant ce sont des promeneurs qui y ont pris place !
Maisons fleuries sur le quai de beaulieu sur Dordogne362
Des maisons à balcon de bois bordent le quai, ainsi que la chapelle des Pénitents, église romane du 12ème siècle où les paroissiens de Beaulieu venaient entendre la messe alors que l'abbatiale était réservée aux pélerins.
rd09 08 13 208
Elle appartient maintenant à la commune. Des expositions y sont présentées chaque été.
Nous traversons la Dordogne par la passerelle au-dessus du barrage équipé d'un ascenseur à poissons pour voir l'ensemble du quai.
rd09 08 13 209
avant de rejoindre le camping-car que nous avons laissé à l'autre entrée de la ville, où nous allons passer la nuit en compagnie de quelques autres visiteurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens