Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 21:22

Nous sommes passés presque par hasard un Vendredi Saint à l'office de tourisme d'Arles sur Tech. Nous voulions juste visiter l'abbaye Sainte Marie et son cloître, mais nous avons fait beaucoup plus, nous avons assisté à la procession de la Sanch.rd12 04 06 01(1)

A 20 heures il y a beaucoup de monde dans l'église. Des pénitents en grande robe noire et capuche pointue, des prêtres en aubes, des enfants de choeur, des pèlerins et des curieux, tous les touristes que la dame de l'OT a réussi à retenir. Cependant je dois dire que l'atmosphère est plutôt à la ferveur qu'à la simple curiosité. rd12 04 06 02Les officiants prennent place : en tête un pénitent en "caparutxa" rouge ouvre la procession en sonnant de sa cloche. Il est suivi des prêtres et de leurs servants.rd12 04 06 03

Puis deux tambours scandent la marche. Le fond sonore est lugubre pour marquer l'avancée des "mysteries", les représentations de scènes de  la passion de Jésus.rd12 04 06 04

D'abord une croix de taille modeste d'argent et d'or,rd12 04 06 05suivie d'un Christ assis, condamné.rd12 04 06 06

Puis c'est une très grande croix toute simple que portent deux hommes.

Régulièrement tout le monde s'arrête pour changer de porteurs. Certains sont pieds nus.

Le Christ est portée bien haut par un seul homme.rd12 04 06 07Deux statues de la Madone éplorée sont à la charge de femmes.rd12 04 06 08La plus petite est terriblement tragique avec le coeur poignardé par sept glaives.

rd12 04 06 09La procession se termine par une chasse de verre où git Jésus.rd12 04 06 10Tout le long du parcours des fenêtres sont décorées par des scènes pieuses, des images de saints, des fleurs. Il y en a de tous les styles ; presque sobres avec une 12 04 23512 04 234représentation de

 

Dali, d'autres très travaillées avec voiles, tulles, crucifix, chandelles et chandeliers, perles, prie-dieu et cadres très "post-moderne". rd12 04 06 13

J'allais oublier la très belle Croix de la Passion qui ferme la marche. Elle porte la représentation de plus ou moins d'éléments de la passion de Jésus : des clous, une lance, la bourse reçue par Judas, une échelle, un coq ... Elles sont souvent très belle en pays catalan.

Le cérémonial de la procession est le même depuis le 15ème siècle. La ferveur et la vigueur des pénitents à se flageller étaient si grandes que les autorités religieuses l'ont progressivement limitée, et réduite à l'enclos des églises.

Au 18ème siècle elle fut carrément interdite, jugée trop espagnole et trop baroque ! Ce n'est qu'en 1950 que les processions reprirent à Perpignan, Collioure et Arles sur Tech où elles se perpétuent depuis partagées entre ferveur et tourisme ...

Il y a aussi à Burzet, en Ardèche une procession du Vendredi Saint. Rien à voir avec la congrégation de la Sanch, ça a l'air d'une reconstitution avec soldats romains et figurants de toutes sortes. Ça serait intéressant d'aller voir !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens