Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 16:35

Notre itinéraire passait par Baccarat, arrêt obligatoire !

Il nous a semblé qu'il y a autant de magasins de cristaux à Baccarat qu'il y en eut de chaussures à Romans à la fin des les années 70, avant le premier tremblement de terre que fut le dépôt de bilan d'une célèbre tannerie ... Mais ne mélangeons pas tout, la cristallerie de Baccarat est toujours le fournisseur de prestige de tous les grands du monde, et on entend tourner, même au mois d'août, las ateliers au fond de la grande cour.

Car les bâtiments ont assez peu changé. Disposition des ateliers et des maisons d'ouvriers suivant l'organisation paternaliste du 19ème siècle.La destination de certains locaux a cependant changé.

Nous entrons dans "le petit château", ancienne demeure du fondateur de la Verrerie Sainte Anne, maintenant maison des administrateurs où sont accueillis les visiteurs de prestige. Mais aussi les simples visiteurs du musée installé ici.

Un peu d'histoire de la cristallerie et des techniques !

Le premier four à cristal fonctionne depuis le 15 novembre 1816.

- 1839, production de pièces colorées,rdBaccarat (03)

- 1841, mise au point de la fabrication des "pâtes de riz" et des verres agates,rdBaccarat (02)- introduction du machinisme qui permet le soufflage par "air pistonné" qui remplace le souffle humain pour les grandes pièces ,

- la collaboration avec les grands parfumeurs au 20ème siècle,rdBaccarat (05)- les opérations de dorure souvent utilisées pour les services de verre monogrammés des chefs d'état, ambassades et têtes couronnées,

.... Tous les actes de la vie quotidienne sont "so chic" grâce au cristal !rdBaccarat (15)Nous n'avions pas bien compris ce qu'était l'exposition de la chapelle et nous y sommes allés ne sachant qu'attendre.

Son nom "plus vrai que nature ! Faune et Flore de Baccarat" nous avait un peu surpris.

Mais pas autant que ce que nous avons vu lorsque nous avons passé la lourde tenture noire qui masque la salle !rdBaccarat (16)Tout au fond de la sombre salle une pluie de cristal et de lianes "filles de l'air" scintille au-dessus d'un cerf et d'une biche éclairés par deux candélabres de rêve ! Ce sont les plus grands candélabres produits par la cristallerie. L'un dit "du Tsar" a été présenté à Paris en 1878 à l'Exposition Universelle et fut l'objet d'une commande impériale en 1896 alors que l'autre plus petit, "de la Tsarine" avait été présenté à l'Exposition Universelle de Paris de 1867.

De part et d'autre de l'allée centrale les vitrines ne présentent que des pièces d'exception, même si elles sont de moindre taille.rdBaccarat (25)Les productions de l'époque Art Nouveau y sont bien représentées puisque la nature était la principale source d'inspiration.

Encore un grand éblouissement lorsque nous sommes arrivés devant le choeur de la chapelle, près des cerfs et biches (ceux naturalisés et ceux sculptés en cristal, plus petits).

La "lampe torchère pompéienne" s'inspirerait de formes et de décors de la Rome antique. Des hérons en bronze doré tiennent dans leurs longs becs des serpents porteurs des torchères ! L'ensemble supporte une coupe de cristal gravé à la roue. Il est monté sur une fine sellette doréerdBaccarat (19)dont les pieds sortent d'un étang d'octogones de cristal. Les facettes reflètent à l'infini ou presque les yeux du crocodile de cristal qui s'y baigne !

Superbe mise en valeur de l'ensemble des pièces. Mais l'ambiance est un peu oppressante. Camille, on sort, je ne veux pas avoir d'étourdissement dans toutes ces vitrines de cristal !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens