Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 12:40

Myra 00Nous sommes en pleine Turquie d'avant les Turcs, celle des petites royaumes protégés que les montagnes du Taurus protègent de leurs puissants voisins, les Phrygiens de l'intérieur et les Grecs de la côte égéenne.

Du 8ème au 6ème siècles av. JC un petit royaume qui tirait sa richesse de l'agriculture, et aussi des pépites d'or de son fleuve, le Pactole. C'est sûrement grâce à cet or que les Lyciens ont inventé la monnaie. Crésus,  le plus riche des rois lydiens (ces noms tellement symboliques sont devenus des noms communs !) accueillait somptueusement ses amis Grecs dans sa capitale, Sardes. Il consultait régulièrement leur oracle de Delphes qui lui prédit qu'il détruirait un grand royaume. Erreur d'interprétation, il déclara la guerre au roi de Perse en 546 av. JC et détruisit ainsi son propre royaume ...

Mais revenons à Myra et à notre visite. Jak a profité du trajet en bus entre l'église de saint Nicolas et le site antique pour nous dire quelques mots du peu de l'on connaît des Lyciens et de cette ville. Un port à quelques kilomètres, Andriake, dont les vestiges gisent dans les marécages vit passer l'apôtre Paul en 60 sur sa route vers les terres à christianiser.

Bien avant les Lyciens avaient su s'assimiler avec adresse à leurs envahisseurs, les Perses dont Alexandre le Grand les débarrassa, les Grecs qui les remplacèrent puis les Romains ...  La population avait toujours su garder son identité lycienne, fondée sur la langue et sa société matriarcale. Les mères transmettaient leur nom de femme à leurs enfants. Les enfants issus d'un mariage avec un étranger ou d'une union avec un esclave étaient citoyens et portaient le nom de leur mère. Ce qui n'était pas possible pour un enfant né d'un père lycien et d'une mère esclave ou étrangère.

La particularité la plus visible que cette civilisation nous a laissée est ses monuments funéraires.Myra 05

Creusés dans le roc sur le flanc de la montagne ils reproduisent l'architecture domestique dont il ne reste pratiquement rien.

Les morts étaient déposés sur des banquettes dans les tombes. Si visibles de loin, elles ont été visitées et pillées depuis bien longtemps et rien n'y a été retrouvé. Les frontons sont décorés de reliefs représentant le mort, sa famille, ses activités.Myra 06

Sur la tombe du bas on croit reconnaître deux guerriers, mais pas de confirmation : Jak nous a donné ses commentaires et nous a laissé une demi heure pour faire le tour, lui ne monte pas. D'ailleurs l'accès aux tombes semble fermé. Il reste celui au théâtre romain juste à côté.

Car Myra était l'une des cités les plus importantes de la Confédération lycienne et avait à ce titre un grand théâtre. Celui que nous voyons est romain. Il remplace le théâtre hellenistique détruit par un tremblement de terre en 141.Myra 01Sur cette photo générale le théâtre occupe le centre, la nécropole est sur la pente à gauche, et une acropole occupe le sommet de la colline de droite. Le Guide bleu signale une seconde nécropole sur le flanc oriental de l'acropole.

Nous, on monte jusqu'en haut des 35 rangs de gradins !Myra 03pour avoir une belle vue d'ensemble sur le théâtre, les hectares de terrain autour où sont entreposés des milliers de fragments de pierre retrouvés depuis le début des fouilles entreprises en 2009 et qui attendent de rejoindre leur place. Peut-être sont-elles alignées dans ce qui fut les thermes ?Myra 09En face il y a aussi des hectares de serres où sont produits des tomates, aubergines, poivrons, courgettes, salades ; enfin tous ces légumes d'été dont nous nous sommes régalés hier et dont la plus grande partie est exportée.

Sur le mur de la diazoma, l'allée qui sépare les gradins en deux parties on reconnaît une silhouette féminine. Celle de Tyché, la déesse de la bonne fortune (la planète n'était pas connue à cette époque !).Myra 08Je suis montée jusqu'en haut espérant mieux voir, voir plus ... Ce sont des abeilles butineuses que j'y ai trouvées.Myra 10Je suis redescendue par les galeries voûtées qui desservaient les gradins. La vaste entrée jouxte celle de la nécropole.Myra 04Il me reste encore un peu de temps pour regarder les masques de théâtre, 

Myra 07Myra 02

les entablements et les chapiteaux de colonnes tout aussi soigneusement sculptés. La scène était très richement décorée.

Et il est maintenant temps de revenir vers le groupe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Moyen Orient
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens