Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 16:29

frise11 08 01 (72)Pour aller passer la nuit à Brancion nous sommes passés par Chapaize, un des si nombreux villages signalés pour leur église dans le petit guide touristique du Sud de Bourgogne qui nous a été donné à Cluny. Mais des églises romanes il y en a une dans chaque village de la Bourgogne verte. C'est une profusion presque embarrassante ! Pourquoi s'arrêter ici plutôt que là ? Pour voir, tout simplement si nous avons eu une bonne intuition !

Et nous avons gagné ! Enfin, découvert une église du "premier art roman méditerranéen". Nous avions déjà vu des bandes lombardes à arcatures aveugles en Bourgogne, mais là elles sont partout et superbes.

Ce serait le moine réformateur lombard, Guillaume de Volpiano, dit aussi Guillaume de Cluny qui, ayant longtemps séjourné en Bourgogne avant d'être appelé en Normandie pour y poursuivre ses réformes, y aurait laissé les marques de l'architecture lombarde ... Bandes à arcatures et campanile !rd11 08 01 (70)On est immédiatement séduit par l'allure du sanctuaire entouré de son cimetière,rd11 08 01 (74)et au milieu du village aux vieilles maisons à terrasse et toits couverts de tuiles rouges ou brunes..

rd11 08 01 (76)rd11 08 01 (83)

Derrière une grande porte et une profusion de verdure et de fleurs, une maison plus grande se laisse entrevoir.rd11 08 01 (84)Sur la toute simple façade où le corps principal est en léger relief les arcatures rappellent le niveau de la première voûte. Rien n'étant dû au hasard, surtout en architecture religieuse, il faut remarquer que le nombre d'arcs de cette ligne est de onze.rd11 08 01 (86)En symbolique des nombres le onze représente le moment où "l'esprit enfin arrivé à la perfection revient définitivement à l'Esprit" ...On approche le mystique !

On est saisi, en pénétrant par la taille des piliers qui déterminent les trois nefs. Pas très hauts, mais d'une circonférence de 4.80 mètres : râblés et puissants.rd11 08 01 (78)On remarque aussi l'écartement des murs de la nef centrale, ils s'écartent en s'élévant. Il a fallu les maintenir par la construction de contreforts puis modifier la voûte en plein cintre en voûte à arcs brisés pour éviter l'écroulement. Tout ça nous fait beaucoup penser à nos visites autour des lacs italiens et particulièrement à Come, même si les dimensions ne sont pas comparables.rd11 08 01 (89)L'ombre de l'après-midi cache un peu les lignes du choeur et ses deux absidioles et entoure l'ensemble de l'église d'un peu plus de mystère ...

Nous quittons ce village où nous aurions pu essayer de retrouver la source sacrée autour de laquelle les Bénédictins de Chalon construisirent un monastère ou les traces des  grandes voies romaines qui se croisent à proximité. Mais Brancion nous appelle !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

pierrette 03/02/2012 16:36

Je n'ai pas lu ce livre. Je vais le demander à la bibliothèque dès que le froid ne me tiendra plus calfeutrée dans la maison !
Merci et Bisous.

Celine 03/02/2012 11:41

Ohlala, on a envie de relire 'les Pilliers de la Terre'apres avoir vu une si belle eglise romane...
Bisous

Recherche

Liens