Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 14:21

16 03 frise 12316 Mars 2010

Quelques impressions illustrées de la belle "ballade" que nous avons faite dans la pointe nord-est de Ténérife. Elle nous avait été présentée comme le térritoire de la forêt primaire tropicale, au delà de la Laguna.

Tiens, tiens, un endroit avec un peu moins de montagnes ? Les cartes qui sont largement distribuées gratuitement à tous les arrivants sont un peu vagues, et réservent beaucoup de surprises lorsqu'on arrive sur le terrain.

L'autoroute TF-1 nous permet d'avaler rapidement les kilomètres qui nous séparent de Santa Cruz de Tenerife. Coup d'oeil sur le front de mer de la capitale, l'auditorium sculptural, (on pense bien à celui de Sydney, en plus petit)

rd10 03 16 054

un bâtiment officiel Art Nouveau

rd10 03 16 057

et nous continuons vers San Andrés et le bout de la route qui maintenant escalade les montagnes de la rive. Vue panoramique sur l'immense plage de las Teresitas, sable rouge (la plage est peut-être artificielle ,) et palmiers verts,

rd10 03 16 003

au loin el Pico del Teide qui d'ici est le vrai mamelon originel,

rd10 03 16 004

sur notre gauche des bassins aquacoles. Les daurades, les bars et quelques autres espèces haut de gamme sont élevées avec succès sur les côtes canariennes. Sur les collines la végétation de plantes grasses et euphorbes.

rd10 03 16 074

Que le bain que nous avons pris sur la plage de las Teresinas était délicieux. D'autant plus que les ampoules que nous nous sommes faites la semaine dernière en pelletant la neige nous rappellent le temps que nous avons laissé derrière nous ...

rd10 03 16 006Nous irons encore au bois car tous les lauriers ne sont pas coupés ici. C'est presque la même forêt que celle que nous avions trouvée au centre de Madère l'an dernier. Cette végétation ne subsiste plus que sur les Canaries, Madère et les Açores et a disparu des contours méditerranées.

Col d'Amogoje, vue sur l'autre rive, et des vignes récemment plantées et protégées des lapins redevenus sauvages et parfaitement adaptés à l'environnement. La pente est telle qu'il doit falloir être muni de baudrier pour pouvoir travailler dans ces terres où il n'y a même pas (plus ?) de terrasses !

rd10 03 16 098

De l'autre côté Taganana est accroché à la montagne, plus village de paysans que de pécheurs. Tirer la subsistance d'une famille des terrasses qui l'entourent n'a pas dû être facile, et on comprend pourquoi elles sont en grande partie abandonnées.

rd10 03 16 100

Nous nous sommes déjà adaptés aux horaires espagnols. Il est 14 heures quand nous arrivons sur la plage de Roque de las Bodegas, et c'est le moment de passer à table !

rd10 03 16 104

Oui, il n'est que pour nous deux ce poisson frit, un abadejo (aiglefin), servi avec des petites pommes de terre locales et la sauce canarienne aux piments (un peu) et aux poivrons. Inutile de commander, c'est le menu du jour ... Les Anglais qui sont arrivés un peu plus tard ont pris un poisson pour chacun ! Bon appétit !

rd10 03 16 109

Petite promenade sur la plage pour faire passer tout ça. Attention aux courants dangereux, mais nous n'avons pas envie de nous baigner ici, trop de vagues et trop de dents de lave acérées. Mais la vue est superbe en ce bout du monde.

Retour sur le sommet de la chaîne qui constitue la colonne vertébrale de la région d'Anaga de de las Mercedes. La route est taillée au sommet, avec vue sur les deux côtes entre les bouquets d'une végétation très dense. Des arbustes de plusieurs mètres (lauriers, bruyères blanches, genets, ajoncs, lentisques, se partagent le terrain avec les figuiers de barbarie, les agaves et énormes pissenlits de 1.50 mètre de haut ... Camomille, et petites fleurs bleues complètent la palette.

rd10 03 16 118

A la Cruz del Carmen un centre d'information touristiques fourmille de renseignements sur la vie rurale autour et dans  la fôret. Un ancien sentier qui reliait les habitants des hauteurs à ceux de la ville en-bas témoigne de cette vie : la fabrication du charbon de bois, l'entretien des chemins, le compostage, la récolte des bruyères pour la litière des animaux ...

rd10 03 16 127

Nous sommes redescendus par La Laguna, et n'avons pas aperçu de nappe d'eau ... Ce doit être un vieux souvenir !

A bientôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages familiaux
commenter cet article

commentaires

Aredius 08/11/2010 22:09


Merci pour ce carnet de voyage. Très bien. Bien mieux que des photos éparses. Je vais noter votre parcours pour le faire en décembre.
Je mettrai mon carnet de voyage sur http://quoras-tu-chabat.hautetfort.com


Camille et Pierrette 09/11/2010 08:08



J'attends avec impatience de vous lire, et vous souhaite un agréable séjour sur ce caillou de lave beaucoup plus intéressant que ce qu'on pourrait penser.


Mes recommandations : Masca et la descente vers la mer plutôt que la journée de bateau. Enfin c'est plus mon regret que ma recommandation ! Je suis sûre que c'est fabuleux ...



nike air max tn 09/04/2010 05:18


Wahou,les photos sont magnifiques!
Merci pour le partage!


Mamy Ariane 01/04/2010 13:43


Tes photo sont très belles et ton reportage excellent.
Bisous Mamy Ariane.


Recherche

Liens