Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 10:10

San Juan 00Après une nuit très calme tout près de San Juan de Duero nous étions les premiers ce matin à visiter ce qui reste du monastère que les chevaliers hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem ont élevé au 12ème siècle. Ils avaient choisi pour exercer leur mission d'accueil des voyageurs, des pèlerins et des malades de construire ce monastère à l'emplacement d'une église à l'extérieur de la ville, sur une voie d'accès. Elle a gardé son un plan d'origine, très simple à une seule nef et une abside en cul de four.San Juan 01

Ils lui ajoutèrent deux chapelles qui ferment presque l'accès au choeur. Elles sont coiffées de coupoles dont les nervures rappellent un peu celle de Santa Maria de Eunate mais toutes en rondeurs. San Juan 15Curieusement les modillons sont assez grossièrement sculptés alors que les chapiteaux des colonnes sur lesquelles elles reposent sont remarquables de finesse.

San Juan 02San Juan 03 Des soldats en cotte de maille et armes se battent contre des dragons ailés, Saint Jean Baptiste va être exécuté à la demande de la belle Salomé et de sa mère, San Juan 05San Juan 04puis voici une superbe Nativité avec la Vierge alitée qui tient le berceau sur son ventre, surveillée par l'âne et le boeuf ; en tournant autour du pilier nous trouvons les bergers et leurs moutons qui encombrent le passage des rois mages ...Mais il est temps d'intervertir les rôles avec tout un car de visiteurs qui viennent de laisser le cloître vide.

Et quel cloître : unique en Espagne ! Il a perdu son toit de bois, mais son portique est intact. Et il faut le regarder avec attention car la variété des arcs est singulière, chaque angle est différent.

Au nord-ouest ils sont purement normands, probablement du 12ème siècle ;San Juan 06arcs en plein cintre reposant sur des colonnes doubles dont les chapiteaux sont décorés de feuillages et d'animaux fantastiques. Elles reposent sur un podium.

A partir du 13ème siècle l'influence de l'art islamique s'ajoute à l'iconographie et la technique romanes. Discrétement au coin nord-est où les arcs brisés sont posés sur quatre demi-colonnes plantées sur des socles. San Juan 07Puis la moitié méridionale est très inhabituelle :  les arcs sont entrecroisés et tangents sur des paires de colonnes aux chapiteaux décorés de feuillages à l'angle sud-ouest,San Juan 08alors qu'à l'angle sud-est ils sont non seulement entrlacés mais aussi ajourés et soutenus par des piliers cannelés sans chapiteau.San Juan 10

Aux angles des passages à arcade outrepassée sont richement sculptés. Là, c'est vraiment oriental !San Juan 11

Il y a encore une fantaisie dans toute cette variété, une clé pendante d'arcs tangents au dessus d'un passage médiant. Non, il ne manque pas de colonne ...

Aux 13ème et 14ème siècles des sépultures furent installées dans les murs de l'église et du cloître. On a en également retrouver dans le jardin du cloître d'une époque non précisée. Le monastère a été occupé jusqu'au 17ème siècle. Son église a été lieu de culte encore pendant un siècle. Mais les autres bâtiments du monastère  qui ont déjà commencé à tomber en ruines servent d'étable et les terres de potager. Reconnu d'une valeur culturelle réelle en 1882, l'ensemble ne fut vraiment protégé des activités agricoles qu'à partir du début du 20ème siècle.

Voilà ! Nous allons quitter Soria émerveillés par nos découvertes des lieux et des traces qu'ils portent de l'histoire : les palais des grands éleveurs prospères et annoblis, l'église Santo Domingo dont Alienor d'Aquitaine fut mécène et maintenant ce cloître mozarabe ... Et nous aurions pu faire mieux, il y a entre la ville et un parc évoquant les dinosaures  les ruines d'une cité antique celtibère et romaine. C'est un vrai livre d'histoire, de quoi régaler les touristes qui décident de musarder entre Saragosse et Burgos ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires