Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 14:07

Nous sommes en camping-car, et nous suivons le chemin des pèlerins de Saint Jacques où chaque village ici en est une étape. Car chacun va à son rythme, c'est ainsi que les rencontres sont si nombreuses et si variées. Je crois qu'aujourd'hui il leur a fallu beaucoup de courage pour avancer sous la pluie, le vent et la grêle.

Fro 00

Pour nous tout est facile, l'avance à l'abri et les arrêts à chacun des villages mentionnés sur le guide vert Michelin, et encore plus souvent si nous le voulons.

Première étape ce matin à Villasandino où la silhouette de deux énormes églises nous a attirés. Fro 03Je continue mes efforts de communication qui me permettent d'échanger quelques phrases ... Villasandino a environ deux cents habitants, l'une des églises est maintenant désaffectée, l'autre est fermée. Ce village fondé au 9ème siècle conserve de son époque médiévale un pont roman au bout duquel il y a une bien belle maison en pisé et pans de bois, hors les mursFro 04et de l'autre côté une porte qui permettait d'accéder au village. Fro 05Sur notre route vers Valladolid en passant par Palencia nous nous sommes ensuite arrêtés à Carrión de los Condes. Il y a plusieurs églises romanes à y voir, mais c'est aussi un lieu inscrit dans l'Histoire. La plus vieille chanson de geste espagnole, El Cantar del Mió Cid relate aussi le triste mariage des filles du Cid avec les comtes de Carrión, la façon dont elles furent maltraitées et celle dont elles furent vengées par la condamnation à mort que leur père obtint du roi pour leurs maris.Oh, le héros de  nos jeunes années était aussi bon père, ça Corneille ne nous l'avait pas révélé, c'est la grande découverte du jour !

Les églises ont subi l'outrage du temps et les vicissitudes de leurs restaurations ...A Santa Maria, la plus ancienne de la ville, il ne reste de roman que le portail, protégé par un porche mais sûrement trop tardivement.Fro 06Au-dessus de la porte la frise représenterait l'adoration des rois mages ; identifier les nombreux personnages des voussures est une gageure réservée aux spécialistes. On ne reconnaît guère que les têtes de chevaux qui encadrent la porte.

Sur ce chemin de Santiago nous avons rencontré une famille de pèlerins français composée des parents, de trois enfants en bas âge et de trois ânes. Ils sont partis il y a un an depuis Vèzelay, ont passé l'hiver dans le Finistere espagnol après leur passage à Saint Jacques et sont maintenant sur la route du retour ... Nous nous demandons quel est l'impact d'une telle aventure sur des enfants de moins de 10 ans qui devraient être à l'école, n'est-ce pas ?

L'église de Santiago a été transformée en musée. C'est la dernière des modifications successives qu'elle subit. Au 19ème siècle elle  fut incendiée à l'arrivée des troupes napoléoniennes afin qu'elle ne leur serve pas de casernement. Les murs et la toiture ne furent refaits que longtemps après.Fro 10La façade principale est superbe. Au-dessus de la porte Jésus en majesté entouré des symboles des évangélistes accueille les fidèles et les visiteurs Fro 07Que j'aime les représentations de la voussure au-dessus des piliers sculptés, ce sont vingt cinq artisans du 12ème siècle. Un véritable répertoire des métiers de la ville Fro 08parmi lesquels on reconnaît le savetier, le restaurateur avec son pot de vin, le coiffeur et ses ciseaux, le potier et son tour. Le forgeron juif a échappé à mon attention ...

Nous avons mangé à Carrión de  jeunes artichauts braisés avec du jambon serrano, c'était un vrai régal. Il va falloir que j'essaie ça !

Nous sommes repartis sous un orage de grêle pour Villalcazar de Sirga et son église Santa Maria la Blanca. Plus nous avançons et plus elles sont impressionnantes ces églises ! Celle-ci réserve plus d'une surprise.Fro 11

Le style roman évolue déjà vers le gothique par les arcs brisés des deux portails juxtaposés sous le porche.Fro 12

Le plus grand est a un double décor, les voussures sont occupées par des personnages bibliquesFro 15 alors qu'au dessus une frise sur deux bandeaux représente dans le premier la Vierge, l'Annonciation et l'Epiphanie et le second Jésus en majesté entouré de ? peut-être les apôtres, ils ont l'air d'être douze. A l'intérieur on peut y voir une vierge blanche miraculeuse au milieu d' un grand retable d'influence flamande, une vierge gothique de pierre polychromée, et surtout les tombeaux gothiques de princes et princesses admirablement sculptés de scènes de funérailles ...

Laissons les pèlerins se sécher au pâle soleil qui brille maintenant et partons pour Fromista et son église à qui le guide Michelin a accordé deux étoiles.

En fait, il y en a plusieurs des églises à Fromista. La plus haut perchée, celle qui peut servir de fanal au pèlerin perdu est fermée pour le moment, mais en voie de devenir centre culturel. La seconde, au centre ville a une étrange apparence. Encore victime des rénovations et enrichissements de la paroisse ...Fro 14Navrant. Un toit surélevé qui laisse passer l'air ; un ensemble Renaissance composé d'un porche et d'une porte. Et en plus elle est fermée. Essayer de dire notre déception est au-delà de mes moyens. Et nous ne voyons plus de clocher qui pourrait nous permettre de chercher le joyau roman de la ville.
Alors nous avons décidé d'en rester là et de nous diriger vers l'espace-services pour camping-car. Et juste avant de quitter la ville, à un gros rond-point, en regardant sur notre droite nous l'avons vue l'église San Martin !Fro 16Seule au milieu d'une place et merveilleusement, enfin bizarrement romane !

Elle mérite à elle seule un article puisqu'il semble qu'il y ait des problèmes de chargement pour mes lecteurs si les textes sont trop longs et les photos trop nombreuses ou trop grandes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens