Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 09:00

Fro 000Nous avons donc fini par trouver cette église que les Espagnols qualifient de "joyau roman", assez bizarrement seule au milieu d'une très grande place, à la limite ouest de la ville de Frómista.Fro 16Elle a des particularités séduisantes : ses deux tours rondes sur la façade ouest, un transept non saillant, une tour octogonale à sa croisée, une porte sur chaque façade et un ravissant chevet à trois absides.Fro 18Les lignes du relief sont soulignées de frises en damiers, les chapiteaux des colonnettes et des pilastres représentent des personnages, des feuillages et il y a une quantité incroyable de modillons, c'est simple à chaque console.Fro 19Les trois absides correspondent à la nef et aux collatéraux. Les voûtes sont portées par de gros piliers carrés sur lesquels des demi-colonnes sont adossées.Fro 24Petite étape historique avant de passer à la visite de l'intérieur.

L'église fut construite en 1066 à la demande de la veuve du roi de Navarre Sancho III. Elle est la seule partie subsistante d'un important monastère bénédictin qui occupait toute la grande place maintenant vide. Elle est reconnue comme l'achèvement parfait des  expériences architecturales entreprises à Jaca et à S an Isidoro de León où nous ne sommes pas encore arrivés : "la perfection dans l'ordonnancement architectural" (Guide Vert). Partiellement ruinée à la fin du 19ème siècle sa restauration semble avoir soulevé quelques controverses, mais l'essentiel est respecté.Fro 22

 

Voutes en berceau, absides en cul-de-four et coupole sur trompes font un choeur très sobre occupé par le Christ du 13ème siècle et les statues du 14ème siècle de Saint Jacques en simple pèlerin et de Saint Martin.Fro 29C'est sûrement à l'examen des chapiteaux qu'il faut donner le plus d'attention, ces "livres d'enseignement" pour les croyants plus ou moins lettrés.

Il y a des feuillages, des fruits, des entrelacs. Donnent-ils plus de valeur aux scènes figuratives en ne saturant pas l'espace ? Des animaux et des oiseaux symboles du bien (pélican, lions),Fro 27Fro 28

ou du mal (basilics, monstes, dragons) ; de très classiques scènes bibliques telle l'adoration des magesFro 26

ou Adam et Eve cueillant le fruit de la connaissance, puis Adam et Eve chassés du paradis.Fro 23Fro 17

Mais voici aussi quelques surprises de taille ! Oreste poursuivi par les Erinyes après le meurtre de Clytemnestre et d'Egisthe. Une scène de l'Odyssée dans les murs d'une église romane !Fro 21

Ce qui me touche ici, ce n'est pas l'évidente culture du sculpteur (je ne doute plus depuis longtemps que les batisseurs de cathédrale étaient des hommes immensément cultivés) mais plutôt la tolérance de l'ensemble de l'équipe qui a participé à l'élaboration de cette église en acceptant des évocations d'autres civilisations et d'autres religions.

Et voici le chapiteau qui me fait tomber les bras !Fro 25Des animaux diaboliques dévorant des hommes sur les côtés, OK, grand classique ; mais en face de nous il s'agit bien d'un corbeau et d'un renard qui se disputent un fromage ! Et ceci au 11ème siècle ...

Mince, alors là, mon égo de Française en prend un coup ! Une histoire de corbeau et de renard antérieure de six siècles à celle de Jean de La Fontaine ...

Cette découverte relègue celle de ce matin, Rodrigue bon père, au niveau de news d'un magazine people. Et ne me pose peut-être pas une question existencielle, mais au moins me provoque un bouleversement culturel ...

Camille me propose de sortir et de faire le tour de l'église pour me remettre de ça, voir la façade nord Fro 31et en passant cette contorsionniste avec son bébé entre les seins ! Quelle joyeuse image de la maternité !Fro-32.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens