Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 19:24

Lundi 22 Avril 2013Soria 00Il suffit de se laisser porter par le flot des voitures pour arriver sur la place Mariano Granados de Soria où un immeuble public porte haut la devise de la ville "Soria la pure, tête de l'Estramadure" et son activité économique, les produits de l'élevage fermier.

A l'office de tourisme il nous a été recommandé de nous installer, en l'absence de structure d'accueil pour camping-car, pour 24 heures dans une rue entre un complexe sportif et le parc municipal de la Alameda de Cervantes, soit à quelques pas du centre historique de la ville. Superbe !

La pelouse du parc est bien verte, la température agréable, le soleil brille et de nombreux étudiants profitent de tout ça allongés sur l'herbe. Ils font bien car nous sommes à plus de 1000 mètres d'altitude, et dans quelques heures lorsque le soleil aura décliné nous traverserons sûrement ce parc d'un pas rapide.

Profitons nous aussi de ces heures douces pour aller découvrir le "casco viejo" de cette ville qui constituait au 10ème siècle l'éperon chrétien du royaume de Castille en face des Maures.Soria 07

L'ermitage de la Soledad dans le parc était à l'origine un simple calvaire hors les murs de la ville. Il suffit de traverser la place pour arriver dans la ville médiévale.

Sa position stratégique et le savoir faire des éleveurs régionaux en matière de transhumance ont alors valu à Soria une belle prospérité.

Quelques palais et maisons fortes en témoignent toujours.Soria 04Elles portent le nom de la famille qui fut à l'origine de leur construction, parmi les douze qui constituèrent le "lignage" noble à l'origine de la cité. Ici la Casa de los San Clementi bâtie au 12ème siècle est toujours dans la même famille.

Parmi les palais Renaissance, plus nombreux que les maisons médiévales voici le Palaccio de los Rios y SalcedoSoria 01construit au 16ème siècle. Son balcon central, sa fenêtre de coin et sa porte d'entrée avec guirlandes et personnages sont de la plus pure expression plateresque. Et ça n'a pas dû être simple de les conserver car le palais fut aussi couvent, caserne de gardes civils et maintenant abrite les archives historiques de la province.Soria 02Le palais de los Condes de Gómara construit en 1592 a gardé son entrée majestueuse entourée de colonnes toscanes et surmontée du blason de Francisco lopez del Rio y Salado, les frontons triangulaires au dessus des balcons et à droite ses galeries éclairées par des fenêtres en plein cintre : beau palais de justice, n'est-ce pas ?

Soria 03Voici la porte du palais de Don Diego de Solier, dont la construction a été réalisée juste après celle du palais de Gómara, et ce n'est pas elle qui montre les influences qu'il en reçues.

Plaza Mayor la mairie Renaissance Soria 05fait face à la fontaine aux lions et au bâtiment des "douze lignages" qui fut caserne de police, des pompiers, maison de la culture,Soria 06et surtout, pendant toutes les années (les siècles ?) où la place fut aussi arène de toros, c'est par la grande porte ouverte que les taureaux faisaient leur entrée en piste.

Nous terminons ce premier tour par la calle Caballeros, la rue des Chevaliers où il y a beaucoup de portes anciennes très élégantes qui préfèrent rester anonymes.Soria 09En haut la Maison des Salvadores, une des douze familles, presque carrée date du 17ème siècle. Son blason porte "une lune d'argent sur un bouclier de sang". C'est en mémoire de la participation active de l'un des Salvador du 16ème siècle à la bataille de Pavie et à la prise de François 1er : triste souvenir !Soria 08Nous avons aperçu quelques églises romanes que nous nous sommes gardées pour demain. Bonsoir, c'est l'heure des tapas à la Mesón Castellano !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens