Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 13:19

Soria Rom 00Après une première journée consacrée à l'architecture civile, ou presque nous avons voulu passer le mardi 23 avril à chercher et visiter le patrimoine roman de Soria.

A l'Office de tourisme deux jeunes gens nous ont remis quelques documents et plans pour nous permettre de réaliser notre projet.

L'église la plus proche, San Juan de Rabanera doit son nom aux personnes déplacées depuis Rabanera, pas très éloignée, au 12ème siècle pour repeupler Soria et constituer un des 35 quartiers de la ville médiévale (voici juste assez de renseignements pour donner l'envie d'en savoir plus).Soria Rom 03Le beau portail roman que nous voyons derrière le poteau a été transféré en 1908 depuis l'église Saint Nicolas tombée en ruines ... L'abside par contre est là depuis le 12ème siècle, époque de la construction de l'église !

 

Soria Rom 04

Soria Rom 05

Etre "Soria la pure", fer de lance de l'Estramadure chrétienne face aux maures n'empèche pas les influences musulmanes : les arcs aveugles et fenêtres en plein cintre autour du chevet sont  imprégnés de style mudejar, cet art des musulmans qui ont travaillé pour les chrétiens du 11ème au 15ème siècles. Mais l'église est fermée et nous ne comprenons pas pourquoi.

Quelques rues plus loin voici ce qui reste de l'église Saint Nicolas d'où provient le portail précédent ; belles ruines très romanes, interdites au public !Soria Rom 06L'immense couvent de Santa Clara fondé en 1224 et son église abritent maintenant des services du ministère de la défense et l'institut des Sciences de la Santé de Castille et Léon ... Le non moins grand couvent de la Merced et son hospice sont résidence universitaire et conservatoire de musique. Au moins on pratique avec brio l'art du recyclage, et c'est tant mieux ! Mais les bâtiments ne sont plus ouverts au public.

Le public, il lui en reste bien d'autres, des églises ! La cathédrale de San Pedro, dont le cloître roman a été conservé. Par contre les agrandissements ont transformé la façade qui n'a plus comme décor qu'une grande porte plateresque, fermée à notre premier passage.

Et surtout l'église Santo Domingo.Soria Rom 01Et là, quelle surprise ! L'influence est saintongeaise ! Ces façades en trois niveaux, ce portail richement sculpté, ces arcatures aveugles sont dignes des églises des villages de Saintonge ! Le nez dans les guides nous en avons trouvé la raison : à l'époque de la construction de cette église l'épouse du roi de Castille, Alfonso VIII était Alienor Plantagenêt ou Aliénor d'Angleterre, dont la mère fut la duchesse Alienor d'Aquitaine, reine d'Angleterre ... Elle avait dû garder les références de quelques uns des meilleurs bâtisseurs d'églises !Soria Rom 02

Examinons en détail le portail. Juste au dessus de la porte le tympan représente dans la mandorle Jésus sur les genoux de Dieu son père, entourés de quatre anges qui portent les symboles des évangélistes et, de part et d'autre, Saint Joseph et Marie.

L'archivolte comprend quatre voussures sur lesquels nous trouvons de l'intérieur vers l'extérieur, les vingt quatre vieillards de l'apocalypse avec leurs vielles ; le massacre des innocents ; l'annonciation, la naissance et la jeunesse de Jésus ; et enfin sa passion. Les chapiteaux des colonnes latérales représentent la Génèse. Aussi superbe que surprenante cette façade qui ne fut retouchée que par le rajout de la rosace au 13ème siècle !

Il faut aussi remarquer la couleur des pierres qui, lorsque le soleil décroit devient incandescente.

Eh bien puisque nous ne pouvons pas entrer dans toutes ces églises, nous allons passer le Douro, et son pont roman (construit dès la première moitié du 12ème siècle avec tours de fortifications, portes où il fallait s'acquitter de droits de péae variables en fonction du nombre de personnes et de la valeur des marchandises à passer) pour tenter de visiter San Juan de Duero ... fermé également. C'est depuis les hauteurs de la glacière que nous avons pu jeter un coup d'oeil au cloître si singulier.Soria Rom 07Nous avons fait part de notre déception à une des nombreuses personnes qui passaient par là. Elle nous a appris que ce jour est férié (San Jordi, fête des amoureux, serait une fête si importante ?) et que beaucoup d'établissements sont fermés. Dommage qu'on ne nous l'ait pas dit à l'office de tourisme !

Il ne nous reste plus qu'à faire comme tout le monde : nous promener au bord du fleuve en profitant du soleil !

Changer de rive avec le camping-car nous oblige à un grand détour qui passe devant la cathédrale dont les portes sont alors ouvertes !   Soria Rom 09J'en ai profité pour entrer. Avec la conscience pas très tranquille et la crainte de me faire virer ! La nef immense est très sombre, mais j'ai aperçu en face le soleil par une porte ouverte  que j'ai prise. Me voici dans le cloître que j'ai parcouruSoria Rom 12 avec grand intêret. Des arcs en plein cintre supportés par de fines colonnettes aux chapiteaux décorés de personnages, de feuillages et d'un bestiaire de légende font le tour du jardin.

Soria Rom 13Soria Rom 11

Il reste sur les murs des enfeus qui recevaient les tombes des moines. Deux sont très curieux avec leurs pierres percées de lunes et d'étoiles. Soria Rom 10Si j'étais rentrée ici normalement, après avoir acquitté le droit de visite on m'aurait peut-être donné un dépliant ou j'aurais pu demander , mais là c'est difficile !

Des bruits de voix me font rejoindre l'église qui me parait un peu moins sombre. Je peux même voir le plafond réticulé (on dit "étoilé" à Soria), la nef de type "halle" et deux retables très baroques.Soria Rom 14Un prêtre accompagné d'une dame qui me fait payer 2€ en me regardant sévèrement s'apprêtent à fermer la cathédrale ; il est temps de partir pour tous les trois !Soria Rom 15

J'ai rejoint Camille sur le bord du Douro aménagé en grand parc où les familles sont nombreuses en ce jour ensoleillé. Nous longeons ce qui fut le centre de traitement (lavage, cardage, teinture) des toisons de moutons pendant des siècles transformé en centre de conférences et de culture, et nous installons tout au bout pour la fin de la journée et la nuit.Soria Rom 16

Heureusement que nous sommes sous la protection de San Saturio et de son ermitage, car je trouve l'endroit un peu trop calme et isolé la nuit tombée. Finalement j'étais plus tranquille au coeur de la ville la nuit dernière !                              

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Belles romanes et autres
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens