Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 21:49

festival 2013

 

Agréable surprise dès notre arrivée à Dieulefit, l'espace culturel "la Halle" est au centre du bourg et sa façade très actuelle, "année 2013" avec sa résille métallique fait immanquablement penser au Mucem à Marseille.

Quant à l'acoustique de la salle de spectacle haute, large, aux murs habillés de bois, elle est très supérieure à celle de l'église. Le plaisir de venir entendre un concert va être décuplé.

 

 

  Dieulefit 2 Dieulefit 1

 

 

Le traditionnel concert "Philippe Bernold & Friends" nous promet une belle soirée avec Philippe Bernold - flûte ; David Guerrier - cor ; Ariane Jacob - piano ; Mattia Sanguinetti - violon ; Miguel da Silva - alto ; Antoine Berlioz - alto ; Ji-Young Yun - violoncelle

Avant d'endosser son rôle de flutiste il nous présente les oeuvres au programme et deux des élèves de sa classe de musique de chambre choisis pour jouer ce soir les partitions de violon et de violoncelle.

A cinq voici

Dieulefit 3

    Quintette en ré majeur KV 577 pour flûte, violon, 2 altos et cello, 

air non utilisé par Mozart dans le Mariage de Figaro retravaillé par Hoffmeister que nous entendions pour la première fois ;

 

à trois avant l'interprétation duDieulefit 4    Trio pour flûte, violoncelle et piano KV 542

où la flûte et le violoncelle accompagnent le piano, instrument privilégié de cette oeuvre ;

 

Dieulefit 6

puis David Guerrier, brillant musicien originaire de Pierrelatte, est ce soir le corniste de l'unique Dieulefit 5

   Quintette pour cor et cordes KV 407

que composa Mozart et que nous entendions au festival pour la première fois. Heureusement, il y a quatre concertos, autant d'occasion pour le réentendre ?  


seulement deux musiciens pour la

   Sonate en ut majeur pour violon et violoncelle KV 46d

arrangement de Philippe Bernold qu'il a interprété avec son élève Ji-Young Yun. Elle a tout juste seize ans, a commencé à jouer en concert à l'âge de 9 ans ... l'avenir s'ouvre juste à elle qui va sûrements'inscrire au panthéon des musiciens ;

 

à quatre pour le Dieulefit 7

   Quatuor avec piano en sol mineur KV 478

au violon Mattia Sanguinetti, autre élève de la même classe de musique de chambre, au piano Ariane Jacob que nous retrouvons toujours avec grand plaisir au festival, Miguel da Silva à l'alto (que nous avons entendu mercredi soir avec le Quatuor Hermès à Tain).

 

Le bis a enfin réuni l'ensemble des interprètes de ce concert dans la

Dieulefit 8

    Plaisanterie musicale KV 522

spécialement arrangée pour ce soir par Frédéric Gonin, musicien et musicologue bien connu de Saoû chante Mozart.

C'est une nouvelle version de l'oeuvre que nous avait jouée l'Orchestre de Sciences Po il y a quelques jours.

Après le concert il a bien voulu poser pour la photo de groupe, avec tous les musiciens.Dieulefit 9

 Oh ! je n'ai pas encore cité  Antoine Berlioz, deuxième altiste du concert, juste à droite !

Et je n'ai pas dit tout le plaisir que nous avons eu à entendre cette musique qui a exprimé tant de sentiments ce soir : amour, tendresse, mélancolie, gaité, gravité, douceur, joie et moquerie.

Encore un beau soir d'été.

Mais c'est maintenant le moment des discours des partenaires financiers, la mairie de Dieulefit, et ERDF et SDED mécènes privés, alors écoutons les exprimer pourquoi ils soutiennent le festival ! Nous aurons besoin d'eux aussi dans l'avenir.Dieulefit 9b

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens