Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 07:59

Jeudi 23 juin

Quelle belle fin d'après-midi que celle que nous venons de passer ! Nola Rae, mime britannique, en un "Mozart Caproccioso" nous a raconté la vie du musicien sans prononcer un mot, mais dans son langage universel, avec beaucoup de tendresse et d'humour.rd06 23 Crest 011

Six tableaux pour "dire" les extraordinaires dons de l'enfant  Wolfgang, claveciniste et compositeur que son père Léopold montrait comme un phénomène de foire, dans toutes les cours d'Europe lors de très longs voyages ; l'apprentissage de l'autonomie par rapport à son père et par rapport aux empereurs et princes ; la profusion des immenses compositions ; l'intérêt qu'il portait aux sopranos (la belle poupée de chiffons dont le chapeau est orné d'une plume taquine !) ;rd06 23 Crest 019le travail épuisant qui a produit des chefs d'oeuvres comme s'il en pleuvait ;

rd06 23 Crest 002jusqu'à la mort dans la solitude ...

rd06 23 Crest 005Et les applaudissements très fournis d'un public enthousiaste. Composé de nouveaux spectateurs et  de nombreux enfants qui ont ri, gloussé, pouffé et se sont émus. Ils ont peut-être mieux compris certaines allusions qui sont restées un peu obscures pour les grands. Le plus jeune babilleur avait 22 mois !

Les impressions que j'ai recueillies à la fin de ce spectacle insolite étaient très favorables. Un regret cependant, quelques personnes auraient bien aimé, comme moi, un peu plus de musique. Mais c'est  remarquablement pensé, réglé, et chorégraphié de façon très précise. Congratulations Mrs Rae !

Et félicitations aux organisateurs qui montent le programme : voici un spectacle inattendu qui rajeunit considérablement le public du festival et en assure la relève ...rd06 23 Crest 007Une collation a été offerte en fin de spectacle et voici l'artiste avec deux représentants du nouveau public, très fiers de poser avec cette dame qui nous a donné tant de plaisir.

Lorsque nous quittons Crest, alors que les Parisiens découvrent dans le métro la grande affiche de Saoû et de son festival ,

P1070797.jpegle soleil décroît et les ombres gagnent "le plus haut donjon de France".rd06 23 Crest 009Les belles photos parlent bien, elles aussi. Sur la page facebook du festival, celles de Phil Deloole ont quelque chose à dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages musicaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens