Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 22:00

festival 2011~1 (2)Jeudi 30 Juin

C'est un concert bien singulier que nous avons eu à Suze la Rousse : le vent s'était  invité. Il a plongé les musiciens de la Petite Symphonie, leur chef, Daniel Isoir et les organisateurs dans l'anxiété toute l'après-midi. Tout le monde a espéré que ça s'arrangerait en fin de journée et il n'y a pas eu de repli vers l'église. La cour du château est si belle qu'elle fait composer avec les éléments !rd06 30 005

 

Pendant les préparatifs il avait fallu pas moins de trois personnes pour maintenir ouvertes les portes du camion sur le pont ...

Et l'heure du concert venue le mistral était encore là ! Ce mistral qui bouscule tant les pupîtres qu'il a fallu les alourdir avec de grosses pierres (le chateau n'a pas été démonté, n'est-ce pas ? ce sont bien des pierres trouvées dans les douves ?), qui fait tourner deux pages de partition en même temps (l'un des cornistes a arrêté le concert parce qu'il jouait de mémoire, il n'avait plus la bonne page sous les yeux ...), qui fait s'envoler les jupes (si j'en ai mis une c'est que la météo annonçait un vent à seulement 22km/heure) ...

 

Il a donc fallu s'adapter : Hervé Chiflet a introduit cet élément inattendu, le vent, rd06 30 010 puis a été réquisitionné pour tourner les pages du pianofortiste, une seule à la fois, et seulement quand il le fallait. Le reste du temps il devait les maintenir fermement ouvertes sur un pupitre très léger ... Il doit avoir maintenant des douleurs partout dans les épaules tellement il a du s'étirer !

rd06 30 017rd06 30 011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les musiciens se débattaient avec leurs partitions et les épingles à linge. Dominique Vital-Durand a dû venir les aider  à en ajouter. Du côté du violoncelliste et des cornistes c'est plus difficile : manque d'expérience ?

Il faut accorder les instruments entre chaque mouvement. Les temps de pause n'en sont pas vraiment. Heureusement la bonne humeur règne, et le fou rire gagne quelques musiciennes ; le public aussi.  L'orchestre doit avoir bien du mal à se concentrer ce soir.

De temps en temps le vent semble rouler par-dessus les murs du château et tomber dans la cour en grondant.

Dans cette ambiance étrange le concert a duré un peu plus que prévu. Mais l'essentiel était là : nous avons écouté avec un grand plaisir la musique de Mozart et celle de deux de ses contemporains : André-Modeste Grétry et Joseph Haydn interprétée par une formation semblable à celle que le prince Estérhazy, en 1761 avait mis à la disposition de son musicien, Haydn. La Petite Symphonie joue sur des instruments anciens, ou des copies d'instruments anciens.

C'était superbe, et la bonne humeur et le sourire du groupe n'a jamais fait défaut. Nous avons eu un superbe bis, malgré les conditions.

Bravo, La Petite Symphonie ! Vous rappelerez-vous de ce concert autant que nous nous en souviendrons ?

rd06 30 028

 

La cour du château avec des musiciens, est très belle  et Phil Deloole le dit à sa façon, en photos. Que voici la page facebook du festival

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Voyages musicaux
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens