Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 10:02

2014b

 

 

Ce 14 juillet, à l’heure du défilé nous avons participé à la balade musicale et pédagogique du festival, dans la forêt de Saoû.
Au programme de la musique de Mozart et de deux de ses contemporains, mais aussi la forêt !
Les auditeurs répartis en groupes de 25 personnes sont guidés par les écogardes  des Espaces Naturels Sensibles de la Drôme. La mienne est Valérie, écogarde-cavalière qui monte un arabe-shagya, mais pas pendant notre balade.Saou 14 01
Cette déambulation est une vraie découverte du patrimoine du synclinal perché de la Forêt de Saoû. Attention à ne pas se faire accompagner par la même personne que l’année dernière : il y a 1001 façons de parler de cet endroit si particulier et si riche.Saou 14 02
D’abord une présentation générale. La forêt fut « toujours » habitée. On y trouve des grottes qui furent des refuges pendant les conflits de toutes les époques,au sommet d’une arête la chapelle  Saint Médard qui dépendait du monastère installé juste en dessous sur le flanc nord qui jouxte la Drôme, et ce qui reste des fermes qui furent rachetées vers 1930 lorsque Burrus commença à transformer le vaste domaine qu’il venait d’acquérir en lieu touristique.
Valérie nous a beaucoup parlé des oiseaux, des deux couples d’aigles royaux dont la cohabitation est possible dans un espace limité à 2500 hectares grâce à la configuration du synclinal, des vautours, et des autres rapaces grands nettoyeurs de la forêt.Saou 14 03 Et de la flore sauvage si riche qu’elle peut pourvoir aux nombreux besoins de ses habitants. vipérines, campanules agglomérées, millepertuis, chicorées amères, catananches bleues, chacune a des propriétés alimentaires, curatives ou toxiques que nous avons oubliées depuis longtemps.Saou 14 08
J’ajoute quelques remarques personnelles : un œillet dont les fleurs groupées et tachetées de blanc me font croire un instant qu’il s’agit d’œillet Arménie … mais la bande rouge vers le cœur est un des caractères de l'œillet à delta. Un hybride ?
Quant à l’épipactis rouge sombre que je découvre, j’ai si bien raté mes photos que je ne peux le joindre à mon album d’orchidées. Quel dommage !Saou 14 04
Nous sommes ainsi arrivés dans une clairière où nous attendaient les musiciens de la Compagnie 26 composée de
Maïa Paille - violon
Camille Férotin - violon
Cécile Boyer - alto
Frédérick Bertrand  - alto
Violaine Gras – violoncelle
Après un hommage à Lorin Maazel dont nous avons appris le décès ce matin cet ensemble nous a interprété
 le  Quintette pour deux violons, deux altos et violoncelle KV 515 de Mozart.

Saou 14 05
Le vent est enfin tombé,  la musique s’élève et nous apporte les émotions, joie et douleur que Mozart nous transmet, même sous les grands pins normannSaou 14 06qui font un cadre impressionnant à ce concert.Saou 14 07
Nous ne regrettons pas qu'il soit si bref, car nous en aurons un autre lorsque nous aurons parcouru la deuxième étape qui doit nous conduire juste au dessous de la ferme Fuoc.Saou 14 09
Bérengère se joint à nous pour la visite des ruines de la ferme de sa famille. Ceinte d’un grand mur de protection, elle comprenait un grand corps de logis dont le rez-de-chaussée abritait les animaux, le premier étage les maîtres, et de nombreuses dépendances qui entouraient la cour (répartition traditionnelle des fonctions de l'habitat rural).Saou 14 11
Et nous voici arrivés dans une clairière en amphithéâtre, les musiciens sous un grand sapin sont prêts pour nous faire entendre de
Pleyel › Quintette à deux altos B 272 et
Hoffmeister › Quintette à deux altos opus 23 n°5
La musique est superbe, son interprétation délicate, mais le son ténu dans un endroit aussi vaste.Saou 14 12 Nous avons découvert Pleyel compositeur lors de notre voyage à Vienne au début de l’hiver et en entendons une nouvelle œuvre avec grand plaisir. Quant à Hoffmeister ce quintette est pour moi une découverte bien agréable.Saou 14 13
Nous réentendrons avec grand intérêt et sûrement grand plaisir la Compagnie 26 de Maïa Paille qui nous accompagnera lors du prochain voyage de Saoû chante Mozart dans les îles tunisiennes de Kerkennah !

Et pour le moment admirons la forêt qui occupe l'intérieur du synclinal et les Trois Becs qui en sont le mur oriental. Encore beaucoup de nuages ....Saou 14 10

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires