Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 13:01

Vendredi 16 Juillet 2010 -Anne Queffélec (piano), Présentation : Geneviève Geffray, Conservateur en chef de la Biblioteca Mozartiana.

W.A. Mozart : Konzertsatz en sol majeur (NMA n°50), première exécution en France ;

F. Chopin : Polonaises de jeunesse en si bémol majeur et la bémol majeur,

                     Mazurka en mi bémol majeur op.7 n°4 ;

W.A. Mozart : Sonate en mi bémol majeur KV282 ;

F. Chopin : Fantaisie-Impromptu en ut dièse mineur op.66

                     Berceuse en ré bémol majeur op.57

W.A. Mozart : Sonate en la majeur KV331 "Alla Turca"

 

Nous avons entendu ce vendredi deux grandes dames !

 

Madame Geneviève Geffray, Conservateur en chef de la Bibliotheca Mozartiana de la Fondation internationale Mozarteum,

qui venait pour la troisième fois au festival, nous présentait cette année dans le détail "le livre de musique de Nannerl". Ce recueil conservé à la bibliothèque depuis 1864 comprend deux petites oeuvres longtemps restées anonymes qui viennent d'être attribuées avec de très fortes probabilités à W. A. Mozart. Ce livret d'études offert par ses parents à Nannerl pour ses huit ans et avec lequel le jeune Wolfgang fit ses premiers exercices comprend donc les deux premières compositions de l'enfant  transcrites par Léopold, père et maître d'études ! ( en cherchant sous "livre de musique de Nannerl" j'ai trouvé deux sites intéressants, le premier dont l'adresse extrèmement longue commence par "coblitz.codeen"donne beaucoup de détails sur ce cahier, le second du Figaro, très snob estime que cette découverte est un "non évènement", mais permet d'écouter quelques mesures de ces oeuvres. Je ne peux ajouter ces liens à l'article, ça ne fonctionne pas !).

 

rd07 16 013 

Nous avons eu la chance de les entendre, en première française en ouverture du récital de Madame Anne Queffélec.

Elle était revenue, après Geneviève Geffray sur l'extrème difficulté de cette composition du tout jeune génie que son père avait trouvé presque injouable. Mais Wolfgang lui a répondu que les pianistes devraient tout simplement beaucoup travailler pour la jouer !

Elle nous avait longuement expliqué la construction de son programme. L'intimité de la prime jeunesse. Le parallèle qu'il est possible d'établir entre les premières compositions des deux enfants, Mozart et Chopin, âgés de 7 ans, des deux adolescents puis des jeunes hommes ; l'admiration sincère de Frédéric Chopin pour Mozart.

Dès la première note le public a maintenu son attention, son souffle, son admiration, son émotion et ses applaudissements jusqu'à la dernière note, celle de la vive et drôle Marche Turque de la sonate en la majeur KV331de Mozart.

rd07 16 016

Madame Queffélec nous a très gentiment accordé une séance de dédicaces, puis a répondu, ainsi que Madame Geffray avec bonne grâce à nos questions. Décidément ces grandes dames sont d'une simplicité et d'une gentillesse éblouissantes ! rd07 16 024

rd07 16 014

 

 

Claude rencontrait, toujours avec autant de plaisir pour la troisième fois Madame Geffray. La première fois c'était à Salzburg où elle avait pu admirer quelques uns des trésors de la bibliothèque.

Ce n'etait déjà plus la première rencontre entre Anne Queffelec et Noémie dont nous apprécions tous la gentillesse et l'efficacité, dans son rôle de chargée de billeterie et d'assistance multiple aux organisateurs et artistes.

 

 

 

 

Encore un coup d'oeil sur les accords de la première composition de Mozart :

rd07 16 023

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Voyages musicaux
commenter cet article

commentaires