Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2012 6 21 /07 /juillet /2012 21:38

La cour d'honneur du château de Neyrieu pouvait tout juste accueillir le public qui s'était pressé ce vendredi soir pour entendre un programme original dans le festival Saoû chante Mozart : des arrangements d'oeuvres du maître Mozart par son élève Hummel.

Les réorchestrations du Concerto pour piano n°19 en fa majeur KV 459 et du Concerto pour piano n°22 en si bémol majeur KV 482 étaient interprétées par Mathilde Le Tac à la flûte, François Dumont au piano,rd12 07 20 013Elsa Grether au violon, un Landolfi de 1746rd12 07 20 011et Ingrid Schoenlaub au violoncelle (vénitien du 18ème siècle). Des jeunes gens, tous les quatre issus des meilleurs écoles et conservatoires, lauréats de grands prix internationaux et déjà habitués des plus grandes salles du monde où ils jouent avec les plus grands orchestres.rd12 07 20 004C'était la première fois qu'ils interprétaient ensemble ces oeuvres, nouvelles pour tous les quatre, qui ont constitué un concert exceptionnel.

C'est pour  flûte, violon et violoncelle que Hummel a composé les Arrangements sur la musique de Don Giovanni, suite intéressante au concert du Val des Nymphes et qui se glissait entre les deux arrangements pour concertos.rd12 07 20 008Les dames ont reçu des  fleurs et l'ensemble a été chaleureusement applaudi. Aussi nous a-t'il offert en bis l'andante du concerto 22 KV 482, celui-là même que Wolfi "avait bissé lors de sa création, tant avait été grand son succès" (correspondance de Wolfgang à son père).

C'est là que le mistral qui soufflait depuis l'après-midi, charriant des nuages gris et noirs assez effrayants, s'est montré pour le moins moqueur : il a balayé toutes les partitions posées sur le lutrin d'Elsa Grether ! Indispensables, ces partitions pour interpréter une oeuvre nouvelle dans le répertoire des quatre artistes et comportant beaucoup d'annotations apportées durant l'année de répétitions préparatoires.rd12 07 20 022Le résultat de ce travail (on a du mal à croire que c'est du travail, et pourtant ...) a été superbe ! Le public aurait préféré que ce soit sans vent, sans nuages et que la température soit un peu plus élevée, mais quoi qu'il en soit ce fut une bien belle soirée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Saoû chante Mozart
commenter cet article

commentaires