Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 15:18

 

frise 11 18 081C'est donc Bernard qui a eu l'idée de nous emmener un peu plus loin que nos montagnes habituelles pour nous faire partager sa découverte d'un sentier riche en histoire et en gourmandises.

Rassemblement à 7h45 devant chez Robert et Nicole pour prendre la route la plus rapide jusqu'à Remoulins, puis celle du moulin de Cante Perdrix à Saint Bonnet du Gard où nous avons rendez-vous avec le patron, Monsieur Olivier Cahuzac qui doit nous faire visiter son moulin et nous dévoiler quelques mystères de la vie des oliviers et de la production des olives. (Bernard à gauche, le meunier à droite ... dit-on meunier dans ce cas aussi ?)rd10 11 18 009

Dommage que les méandres de la vie fiscale et administrative auxquels il doit faire face aient été si présents ! Est-ce le contrôle de ses cuves il y a deux jours, il a presque tout oublié des oliviers ...

Auprès des meules de pierre nous sommes revenu au travail des olives locales, les picholines qui arrivent en grande quantité depuis quelques jours. Flore-Gard-pocholines.jpg

Après être nettoyées elles sont broyées, peau pulpe et noyau pour obtenir la pâte à huile qui est répartie en couches rd10 11 18 012légères sur des scourtins.rd10 11 18 013Une presse hydraulique va  exprimer doucement un jus marron qui sera filtré pour obtenir une huile verte épaisse et très parfumée. Elle nous a envahi le palais pour longtemps !

 

Le passage en boutique sera pour le retour de ce soir, il est grand temps de partir sur le chemin qui traverse l'aqueduc à quelques dizaines de mètres du moulin. Heureusement que Bernard

nous aide à voir ce que nous n'aurions sûrement pas remarqué car il faut être attentif pour voir le canal là où deux lignes parallèles de longues pierres traversent le chemin ...

Au Sablas, véritable col à 121 mètres d'altitude (nous ne ferons pas de record de dénivelé aujourd'hui) nous prenons le chemin de la combe Roussière.

C'est l'une des sept combes que l'aqueduc traversait juste après avoir franchi le Gardon grâce au célèbre pont. Il ne reste pas grand chose de ce pont-là. L'immense ouvrage d'art après l'abandon de son usage initial, l'alimentation de la ville de Nimes en eau, a été capté pour irriguer les champs ou a servi de carrière ...rd10 11 18 022

Bernard nous conseille de monter au sommet des ruines de la pile pour voir l'angle droit que fait ici le canal qui contournait le massif de la forêt de Remoulins.rd10 11 18 020

L'aqueduc mesure 50 kilomètres de la source de l'Eure à Uzès au Castellum Divisorium de Nimes, distants de 25 kilomètres à vol d'oiseau. Sa pente moyenne de 25 centimètres par kilomètres permettait un débit de 400 litres à la seconde. La ville de Nimes a ainsi pu se doter de thermes, de fontaines, d'un réseau d'égouts dès les années 60 après JC, sous l'empire de Claude et de Néron.rd10 11 18 026

Avant de traverser la seconde combe nous avons notre première vue sur le Pont du Gard. Je pense vraiment qu'il fait partie des grands mythes de mon enfance, à peine derrière les Pyramides et le Panthéon ...rd10 11 18 028

Tiens, ici l'ouvrage est à peine abîmé ! Les belles pierres de parement semblent neuves. Nous remontons au niveau du canal, cheminons exactement à son emplacement, traversons un tunnel qui n'est que de la fin du 19ème siècle et arrivons juste en face de la galerie supérieure du pont. Fermée.rd10 11 18 031

Elle n'est accessible que par l'autre côté, lors de visites guidées. Depuis son classement au patrimoine Unesco l'accès est réglementé, la circulation automobile interdite sur le pont parallèle. Les visites sauvages, informelles étaient plus faciles il y a 40 ans lorsque j'ai découvert ce pont "pour de vrai" !

Ce n'est pas le bon moment pour les photos, nous verrons ça en revenant ...

Par contre le soleil éclaire bien les trois oliviers millénaires qui ont été plantés ici à la fin du siècle dernier.rd10 11 18 037 Celui qu'embrassent quelques uns des marcheurs serait "né" en 938 ... Comment fait-on pour dater si précisément un olivier vivant ? Et quelle merveille de pouvoir le transplanter de son Espagne natale où on trouvait nécessaire de l'arracher !

Tout est occasion de flâner, de musarder le long de ce sentier, mais il nous reste quelque distance à parcourir avant d'arriver à Vers Pont du Gard où nous devons pique-niquer. Bernard nous rassemble pour traverser une des plaines qui ont été si terriblement inondées le 9 septembre 2002. rd10 11 18 038Le souvenir en est inscrit sur les murs.

Vers Pont du Gard est un joli village de pierres tirées de sa carrière célèbre : le pont, l'aqueduc, les maisons de village et au 20ème siècle nos cheminées, toutes ces pierres viennent d'ici. Les sources y sont nombreuses et le village s'est doté de trois lavoirs dignes d'empereurs romains !rd10 11 18 051

Nous nous installons sur la place de la Grand Font, au pied de ce qui ressemble à un village fortifié.rd10 11 18 047

En plus des beaux bassins circulaires du lavoir, rd10 11 18 049une source coule de l'autre côté de la rue. Des poissons (un peu nombreux non ?) en occupent la vasquequi affleure le sol, et le trop plein est si bien caché par quelques feuilles que mon pied s'y enfonce jusqu'à la cheville, et j'ai beaucoup de mal à le retirer ! Je vais devoir passer le reste de la journée bien à l'humidité !

Le bleu intense du ciel est souligné par quelques nuages blancs. Dire que presque toute la France est sous d'épais nuages gris ... rd10 11 18 055Nous repartons par la source Misseran aménagée en temple classique et gagnons par un sentier bordé de murets de pierres sèches l'aqueduc en amont du pont à un point de contrôle de débit. Car ce si grand ouvrage était doté d'équipements de surveillance et de régulation du débit. Là encore, nous avions toutes les chances de ne rien remarquer dans cet amas de pierres calcaires moussues si Bernard ne nous avait guidés !

rd10 11 18 057Cet endroit vaut bien une photo de groupe ...

Surprise ! nous suivons sur une longue distance les ruines d'une construction qui soutenait l'aqueduc à une hauteur idéale pour le bon écoulement de l'eau.rd10 11 18 059

Quels ingénieurs, quels architectes étaient ces Romains qui conçurent et réalisèrent, avec les moyens techniques de l'époque ce canal !rd10 11 18 066

Notre homme de l'art, Edgar nous donne quelques explications sur les pierres de parement premier élément du montage des murailles remplies de pierres en tout-venant, les clefs de voûte, rd10 11 18 062les pressions exercées par l'ensemble de l'ouvrage sur chacune, d'où la nécessité d'élever tout à la fois ...

Une équipe de bûcherons en nettoie les alentours.flore-Gard-arbousier-072.jpg

Je crois que les arbousiers sont suffisamment loin pour qu'ils ne soient pas menacés par les tronçonneuses. Ils portent à la fois des fruits et les fleurs de la prochaine récolte. Ces fruits sont doux, à la peau très granuleuse, il y a un contraste singulier entre la consistance et le goût. Et nous allons garder des petits grains dans les dents pendant longtemps !

C'est la bouche encore pleine que nous arrivons sur la terrasse de roches plates qui domine le Gardon au niveau supérieur du pont.rd10 11 18 073

Nous prenons le temps de regarder ces énormes pierres qui forment les voutes du deuxième niveau. rd10 11 18 076Jusqu'à 5 tonnes ! Comment les petits Gaulois, sûrement esclaves, sous la férule romaine ont-ils fait pour les monter là ? On a beau me l'expliquer, ça dépasse mon entendement !rd10 11 18 080

L'ombre des trois étages de voutes commence à s'allonger sur les rives, c'est la bonne heure pour aller au point panoramique admirer encore le Pont du Gard. On aperçoit que la construction en légère courbe des ponts est un concept qui a fait ses preuves depuis longtemps !rd10 11 18 082Il nous reste à parcourir le dernier quart du 8 que dessine notre itinéraire du jour sur le plateau couvert de garrigue. Des chênes kermès, des lentisques, des cistes de Montpellier, des buis, encore des arbousiers très jeunes font un moutonnement de verts brillants ou argentés sur ces collines.

Retour à Saint Bonnet du Gard,rd10 11 18 088

dominé par son château fait de pierres de l'aqueduc. Les bassins du lavoir et de la source en sont-ils aussi ?rd10 11 18 091

Un petit tour par Lèdenon et son château ?rd10 11 18 092 non plutôt sa cave coopérative qui a un très agréable Viognier. On en trouve de plus en plus de ce cépage ! Et tant mieux. Il fut délicieux avec les petites sèches que j'ai préparées pour Camille en rentrant !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Ponts du monde
commenter cet article

commentaires

Celine 19/11/2010 22:29


Viens de le trouver sur la FNAC... vous l'aurez d'ici qq jours. Gros poutous, bonne lecture!
C.


Camille et Pierrette 21/11/2010 09:26



Merci céline, je pense qu'il va aussi intéresser quelques uns de mes amis marcheurs ! Plein de mercis et de bisous.



Celine 19/11/2010 22:15


Voua avez lu Pompei de Robert Harris? Un roman a suspense qui se passe juste avant l'eruption du Vesuve et qui suit un ingenieur des aqueducs. A lire absolument...


Camille et Pierrette 21/11/2010 09:25



Non, et tu me donnes envie de déjà m'y plonger ... Dans l'aqueduc !