Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 20:34

frise2 10 11 25 016Camille a été bien surpris de me voir rentrer à la maison avant 16 heures ! Il faut dire que le temps était favorable aux records, et nous avons dû nous surpasser sur le retour de cette randonnée (17 km, 557 mètres de dénivelé, à une moyenne de 3.9 km/h ; renseignements fournis par un GPS pour randonneurs !).

Pourtant le ciel était bien ensoleillé au lever du jour, avec un peu de rose qui aurait dû m'alerter, et me faire penser que ça changerait dans la journée.rd10 11 25 002Fi de ces considérations météorologiques, le soleil brille sur Crest et sa tour lorsque nous quittons le parking de Carrefour market pour prendre la route vers le col de la Croix de Besot. Il fait même plutôt chaud et nous nous débarrassons d'une partie de nos gilets après avoir atteint la crête que nous allons suivre pendant quelques kilomètres.rd10 11 25 006

Les prairies succèdent aux champs, et bientôt quelques chênes apparaissent qui vont laisser la place aux  pins sous lesquels nous trouvons des champignons, lactaires et petits gris. Pendant que les gens de tête se détachent et filent, Ange, Amhed et Michèle passent à la cueillette. Et quelques centaines de mètres plus loin Nicole en trouve  tant qu'elle appelle, elle ne peut tout ramasser pour elle-même ! Donc je m'y mets aussi, en rassemble une belle récolte puis vais trop vite et gaspille en écrasant quelques têtes. Je me rends compte qu'il vaut mieux en ramasser un correctement que deux mal.

Halte à la Croix de Besot où Michèle essaie en vain un moyen de porter son sac de champignons plus confortable qu'à bout de bras. J'ai pu mettre les miens sur mon pique-nique dans mon sac, en essayant de ne pas les tasser, mais l'idéal c'est Nicole qui l'a, le sac de papier solide qui garde bien sa forme tout au long de la journée. J'en mettrai un dans mon bagage en rentrant !

Maintenant nous descendons vers Cobonne où nous allons manger. C'est la première fois que j'emprunte ce chemin dans ce sens. On y découvre de superbes vues sur le massif de la Forêt de Saoû.

rd10 11 25 009

Qui a bien changé depuis notre départ de Crest. Pendant que nous ramassions des petits gris nous n'avons pas vu que le ciel se couvrait, le soleil a disparu et il a fallu renfiler le vêtement que nous avions quitté ...

Superbes les Trois Becs entre les pins,

rd10 11 25 011

légèrement poudrés. 

Aujourd'hui le paysage change très rapidement et lorsque nous quittons le sous-bois et son chemin aux pierres qui roulent les Trois Becs disparaissent presque, au-dessus des têtes de Claudette et Christine.rd10 11 25 012 dans les nuages, dans la neige ?rd10 11 25 015Nous arrivons à Cobonne juste devant un autre groupe de marcheurs, à un abri-accueil tout neuf, mis à la disposition des passants, à côté de l'église et de la Croix de mission.rd10 11 25 025 Des tables, des bancs, c'est parfait pour un pique-nique presque à l'abri. Mais si ça convient pour 20 et un peu plus, c'est insuffisant pour 40 ! Heureusement il y a un autre endroit abrité à proximité du local associatif. rd10 11 25 018

Alors que Michèle est déjà en train de nettoyer ses pieds de mouton, nous en sommes, comme Amhed aux nombreux desserts, celui tiré du sac de chacun, plus le gâteau au chocolat-noix-noisettes de Denise, plus le chocolat aux noisettes, et celui fourré à l'orange, merci, merci c'est trop, mais par un froid pareil on se laisse faire.

rd10 11 25 020rd10 11 25 019 Irène et Nicole se sont emmitoufléesrd10 11 25 022

 

Pas de repos digestif aujourd'hui, Ange nettoie déjà les tables,rd10 11 25 028 il est temps que j'aille me renseigner sur Cobonne, nous n'allons pas tarder à repartir.

Cobonne est un village perché situé sur le passage de la Grande Draille, chemin de transhumance des troupeaux vers la montagne d'Ambel.

L'église flanquée d'un tout petit cimetière, typique des églises rurales de la région a été construite au 11ème siècle. Le donjon qui s'appuie tout contre a été bâti au 14ème siècle en s'imbriquant dans les murs de l'église. Il faisait partie des remparts qui comprenaient huit tours semi-cylindriques dont il ne reste trace que de deux.

 

rd10 11 25 038

  rd10 11 25 031

Deux portes permettaient l'accès au village. Celle du sud a disparu, par contre au nord la porte de la Herse est très bien conservée.

Les fontaines qui coulent abondamment aujourd'hui devaient déjà alimenter le village au Moyen Âge. Les maisons sont très anciennes, et les dates de

leurs premières traces ont récemment été portées au-dessus des linteaux.

Il semble que le château ait complètement disparu.

Le village est agrémenté de jardinets offerts aux regards des passants, et il y a quelques espaces publics (?) agrémentés d'arbustes plein de couleurs. rd10 11 25 039

Amhed a essayé : ce sont vraiment des pommes ces  fruits gros comme des cerises et si richement colorés. Acides, mais bien des pommes !rd10 11 25 040

Nous rejoignons le creux du vallon. Derrière Robert et Nicole bien emmitouflés, tout au fond les Trois Becs sont maintenant dans la neige.  rd10 11 25 041

Nous pressons le pas, de la neige fondue vient à notre rencontre. Il est temps de sortir les ponchos des sacs. Nous distinguons à peine les falaises qui enserrent le Pas de Lauzun en face. C'est maintenant que nous avons battu nos records de vitesse ! Jusqu'à transpirer comme des bêtes.

Encore un arrêt pour nous défaire, rd10 11 25 043

dont Ange profite pour ramasser un champignon singulier, qu'il nous présente comme "oreille de cochon"  ou "oreillette" possible. Les recherches que j'ai faites sur le  site champignons et nature  et dans mon "Guide nature" de Nathan semblent considérer que les oreilles ou oreillettes seraient des gyromitres très toxiques, plutôt bruns, et que ce champignon blanc au pied blanc strié, parcouru de profonds sillons serait une Helvelle crépue, moins toxique, mais toxique quand même !

Bon, maintenant j'ai dans mon sac un kilo de petits gris à préparer pour la congélation. Alors à bientôt !         

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires