Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 15:56

Le temps est nuageux (cependant rien à voir avec l'ambiance apocalystique d'hier), le vent doit être fort en montagne et Robert est en petite forme. Trois bonnes raisons pour réduire la sortie du jour au minimum, la Grande Dent de Combovin fera bien l'affaire !

Il ne semble pas, mais c'est seulement après deux incidents que nous avons laissé les voiture jusqu'à la ferme de Branchet pour prendre la grande piste forestière. Au-dessus de la falaise des nuages disloqués traversent le ciel à grande vitesse.rd12 10 18 002Et surtout ils laissent du bleu ! La journée ne sera pas aussi grise que prévu. Encore une fois la vallée du Rhône coupera la France en deux.

C'est sous le grand orme au carrefour de sentiers que nous prenons la pause banane. Gérard nous montre avec un sourire malicieux une bouteille dont le contenu ne semble surtout pas être de l'eau, et Ahmed a un sourire complice après la confidence qu'ils partagent.rd12 10 18 003Ce sera après le café et les chocolats du pique-nique que nous saurons qu'il s'agit de prunelle qu'il a confectionnée et qu'il nous offrira de partager. Merci !

Belle rencontre un peu plus loin : des coprins chevelus dans leur robe de moire argentée ont une allure aussi somptueuse ...rd12 10 18 007que dangereuse. Et pourtant, ils sont comestibles ! Mais ils ne me tentent pas.

Nous avons trouvé pendant quelques centaines de mètres un vent terrible qui tournoyait au creux de la combe,rd12 10 18 008et qui a disparu lorsque nous avons continué sous la forêt.

Il nous attendait sur le plateau, en particulier sur le versant est. Mais nous l'avons bravé pour succomber à la tentation de cueillette : des bolets des pins, des petits gris, et aussi des lactaires sanguins que je me décide enfin à ramasser. Les Drômois en font un tel cas que je vais essayer. Il est vrai qu'ils doivent s'en contenter car les vrais cèpes comme dans le sud-ouest sont absents des forêts calcaires de la région !

C'est aussi ici, à l'abri d'un bosquet que nous avons pique-niqué avant de repartir sur le plateau en facerd12 10 18 013où nous avons retrouvé, après la photo de groupe,rd12 10 18 014 sur le versant caché à côté d'une ruine, un sentier qui descend rapidement en lacets serrés sous les arbres puis dans un éboulis, nous avons traversé la piste suivie ce matin et continué à travers bois et prairie jusqu'à Branchet.

Et maintenant au travail, il me faut nettoyer la poêlée de champignons !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens