Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 18:16
rd10 01 07 023 (9)Jeudi 7 Janvier 2010
Il fait un froid de canard depuis quelques jours, et la neige tombée durant une nuit en début de semaine tient très bien dans les jardins et dans la campagne. Camille me signale qu'une alerte orange a été lancée sur la Drôme pour de prochaines chutes de neige, et me précise qu'il fait -4° ! Mais j'ai pris de bonnes résolutions : sortir en rando chaque fois que mon emploi du temps me le permettrait, alors je dois y aller ... Un petit coup de téléphone à Robert nous rassure, nous n'irons pas loin : à Grâne, sur un itinéraire qu'il serait possible de modifier si la neige devait tomber plus tôt que prévu.
Nous ne sommes que neuf chez Robert, prêts à partir à 8h30. Et finalement il n'y a pas de vent, et ça adoucit beaucoup la perception du froid.
Il y a encore beaucoup de neige sur les chênes verts, du givre sur les cynorhodons,
rd10 01 07 023 (1)rd10 01 07 023 (2)














et des dentelles de glace sur les feuillages roussis des chênes qui attendent le printemps pour tomber.

rd10 01 07 023 (3)
Dans une échancrure de la haie le massif de la forêt de Saoû apparaît, avec des lueurs roses à l'est et un soleil presque noir au sud ... enfin filtré par les lourds nuages gris porteurs de neige.

rd10 01 07 023 (4)
Après le bois de la Dame nous passons le pont de Sensouzes et nous dirigeons vers le Serre Laure par un sentier bordé de buis dont les branches ploient sous leur fardeau de neige. Le tunnel ainsi formé n'est pas sans danger : au moindre frolement nous en recevons une grande charge sur la tête, le cou ou le sac ! Et si un frôlement ne suffit pas, il y a bien quelqu'un qui de son bâton ou d'une petite boule aide les branches à se débarrasser de leur fardeau !

rd10 01 07 023 (5)
Le passage n'est pas si bas qu'il oblige Jean François à passer accoupi quand même ?

rd10 01 07 023 (6)
Avant nous, les habitants de la forêt ont laissé leurs empreintes : lapins, sangliers, renards, ont suivi le chemin ou l'on croisé. Les sons sont assourdis et nous n'entendons que les paquets de neige qui tombent et les TGV qui passent au loin, beaucoup plus nombreux que ce que nous imaginions.
 De temps en temps un rayon de soleil éclaire le long sentier bordé de buis .
rd10 01 07 023 (7)
Robert a prévu que nous mangerions dans la grange de la ferme de Faret où la paille nous préserverait du froid. Et il a eu bien raison, je crois que ceux qui ont choisi de s'installer sur les planches de la remorque sont moins préservés que nous.
rd10 01 07 023 (8)
Lorsque le temps est comme aujourd'hui très rigoureux nous sommes nombreux à apprécier nos soupes bien chaudes. La mauvaise qualité d'un des thermos que j'avais acheté chez les Chinois de Paris l'an dernier se confirme, ce produit n'est pas meilleur dans les magasins "folkloriques" du 13ème arrondissement que chez n'importe qui ici ! Nous devons partager cet abri et la douceur des bottes de paille avec quelques animaux, et pas tous sauvages car nous apercevons un gros chat roux qui semble attendre que nous libérions les lieux. Ce que nous faisons assez rapidement car la température nous incite à bouger et à reprendre notre chemin rapidement.
Autre contrôle sur pièce, celui de l'étanchéité de nos chaussures. Et elle n'est pas sans défaut ... Il faut marcher bien vite pour que l'humidité de nos chaussettes ne nous gèle pas les pieds. Pour les gants, nous ne les avons pas mouillés alors nous arrivons à réchauffer nos phalanges engourdies. Nous n'avons pas flâné après le repas, pas le temps de prendre de photos ou presque, sauf de ce magnifique chêne dont le dénuement nous permet d'admirer la structure des branchages.
rd10 01 07 023A 16 heures nous sommes de retour aux voitures, heureux de ces six heures de marche dans la neige.
Je crois que je vais avoir des courbatures sérieuses, mais ça ira tellement mieux la semaine prochaine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Pierrette Filippi 15/01/2010 10:08


Impressionnant l'épaisseur devant le portail, une fois tassée elle fait son poids également...
Je ne crois pas qu'il y en ait eu plus aux adrets, par contre on déneige bien au fur et à mesure (on doit sortir tous les jours)
PA


pierrette 09/01/2010 15:37


Merci ma Céline de te préoccuper de ma sécurité ! Je n'ai toujours pas de tél. portable, mais les "cadres" du groupe en ont pour appeler les pompiers et obtenir un hélico en cas de besoin, ils ont
aussi une fiche sur chacun des participants (pour prévenir la famille ...) Ils n'ont recours à l'hélico qu'une fois ! Ce sont des gens expérimentés.
Et toi as-tu testé la solution de te réfugier sous ton bureau lorsque le tremblement de terre commence à se faire sentir ? Et Nadège que fait-elle pendant ce temps là ?


Celine 08/01/2010 21:21


J'espere qu'elle prend bien un telephone portable ma mere qd elle part faire sa rando alors qu'il y a des alertes pour le traffic dans la Drome.... ? Petite secousse sismique ici hier (toute
petite, ai rien senti en ce qui me concerne)qui nous pousse a revoir nos dispositions en cas de pb plus important, donc suis branchee sur les questions de securite, ceci explique cela!
J'ai mes tres bonnes chaussures de marche Ecossaises (parfaitement etanches) qui semblent un peu trop lourdes pour la Californie, on peut envisager un transfert... ;-) grosses bises - Celine


Recherche

Liens