Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 14:29

Gresiere 00Ça fait quatre bons mois que je n'avais pas marché avec mes amis du GREB et la reprise a été dure. Justin nous a emmenés à la Grésière, dans le Diois.

A l'inverse de l'itinéraire que nous avions suivi en septembre 2010 et de celui que j'ai choisi en lien. Au départ des Gallands (altitude 672 mètres) il suffit de prendre la direction du col de Mian et ensuite de continuer en remontant les lignes de l'itinéraire et les cols.

La distance est assez courte alors les pentes sont raides. Plus difficiles pour moi que pour tous les autres qui ont continué à marcher pendant que j'étais ailleurs. La difficulté ne m'empèche pas d'admirer la beauté du paysage. Au col de Mian le Glandasse offre ses rondeurs.Gresiere 01Beaucoup d'efforts plus loin, au col de Fays (1302 mètres) le regard porte sur les montagnes au sud.Gresiere 02Pour arriver à la crête de la Grésière le sentier est maintenant taillé dans les rochers, les arbres ont cédé le terrain à une végétation plus rase et encore bien verte grâce à toute la pluie que nous avons cet été.

Je suis encadrée par Laurence et Jean-François qui m'attendent avec beaucoup de patience. Je peine, j'admire aussi le paysage au loin et les fleurs sous mon nez. Le beau mélange de roses et de jaune de ce bouquet de mélampyres vaudois (fleurs jaunes et bractées violettes au dessus des feuilles vertes) et d'oeillets de Montpellier exige un cliché.Gresiere 03Et enfin, totalement épuisée je franchis le passage qui ouvre sur la lande qui couvre tout le versant oriental de la Grésière (1492  mètres). Mille mercis à Laurence et Jean-François pour leur accompagnement sans faille.Gresiere 04Après un pique-nqiue reconstituant, un temps de repos, un autre pour photographier quelques uns des sommets qui nous entourent de toutes parts et noter leurs noms que me dicte Justin, montagne de Bellemotte, Jocou, et .. non, je ne note plus, je ne peux plus ...Gresiere 05 sauf celui du point culminant de la Drôme, le Rocher Rond (2456 mètres), tout à l'est dans le Dévoluy et pas si rond que ça vu d'ici. Il me reste quelques minutes pour un petit tour botanique. Mais pas trop loin, il me faudra remonter pour partir.

D'ailleurs ici il n'y a pas tant de fleurs. Quelques véroniques en épiGresiere 06et beaucoup de joubarbes des toits tout juste écloses.Gresiere 0714 heures, on repart ! Après un dernier coup d'oeil vers le sud et la montagne du Pic de Luc dont une partie qui s'écroula en 1442 fut l'origine de la formation du Clap de la Drôme Gresiere 08montagne dont une partie est nue au centre-droit et en troisième plan de la photo. Au premier plan sédum blanc, brunelles communes et joubarbes dans des herbes rèches et les buissons ras.

Tout de suite nous descendons vers le col de Pinet qui n'est plus qu'à1196 mètres. Photo-souvenir rare, on y voit ou devine presque tout le monde.Gresiere 09 Deux éboulis et quelques kilomètres plus loin nous arrivons au tunnel qui permet de passer une barre rocheuse qui fut longtemps un obstacle infranchissable.Gresiere 10Les quelques dizaines de mètres suivants du sentier sont qualifiés d'"aériens" et un cable d'acier permet de se maintenir sur cette partie assez vertigineuse.Gresiere 11Ça continue à descendre beaucoup pour arriver jusqu'aux Gallands et aux voitures. Les graines de très nombreuses roses trémières aux couleurs vives sont très tentantes.

Et d'ailleurs je laisse mon récit pour aller prendre une aspirine qui m'évitera des courbatures et préparer quelques semis !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens