Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 19:25

Serre meran 00Grand classique de l'automne le Serre Méran que l'on peut atteindre de bien des façons, mais en partant chaque fois de Beauchastel.

La météo du jour est résolument optimiste. Après la pluie et l'humidité des jours précédents, les nuages de ceux à venir, nous sommes nombreux à avoir pensé qu'il fallait profiter du soleil aujourd'hui. Mais il n'avait pas encore pointé son nez lorsque nous avons traversé Beauchastel.Serre meran 01A l'Echine de l'Âne nous avons pris un raidillon, peut-être le lit d'un ru, où j'ai bien craint que nous allions nous couvrir de boue et glisser à qui mieux mieux sur les pierres humides. Même pas ! Nous avons monté pendant trois quarts d'heure sans encombre, mais pas sans effort.

Et enfin alors que nous avons atteint le plateau, sous d'immenses pylones EDF les vallées de l'Eyrieux et du Rhône ne sont pas apparues, envahies qu'elles sont par le brouillard. Le soleil des hauteurs n'en est que plus agréable.Serre meran 02Nous avons poursuivi par Charloubet. La forêt de sapins du Serre Méran commence à se profiler à droite. Grâce à l'humidité et à la douceur de la température le paysage est encore très vert.Serre meran 03Beaucoup de voitures de chasseurs coupent le chemin que nous suivons, une importante battue a-t'elle eu lieu ? Est-elle prévue pour l'après-midi ?

Nous arrivons en lisière de forêt où les narines de nos meilleurs limiers frémissent à la recherche des parfums de bolets. Ils partent en éclaireurs, plutôt guidés par leur expérience que par les odeurs.Serre meran 04Il est encore bien trop tôt pour manger. Jean François préconise que nous laissions nos sacs ici et que nous nous mettions nous aussi à chercher. Mais Robert, notre meneur arrive avec quelques informations sur la partie de chasse en cours : il nous faut redescendre car ils vont se déployer dès leur repas fini sur le sommet des collines. Quant aux cueilleurs, ils reviennent bredouille.

Nous commençons donc la descente, en passant par Boulon où des dizaines de chasseurs et leurs chiens sont réunis. Pas très souriants, nous devons les gêner.

Mais que tout ça ne nous fasse pas oublier le paysage : à l'ouest les ruines du château de Pierregourde où certains pensent que nous aurions pu aller pique-niquer. Trop tard. Serre meran 05

Nous descendons encore sur les conseils pressants d'autres chasseurs, et trouvons enfin une clairière où le soleil nous chauffe avec ardeur. Heureusement il y a un peu d'ombre pour Fanny et moi qui préférons ne pas cuire.

Quelques coups de fusil claquent au creux de la vallée. Nous plions bagage.

Nous suivons le chemin qui descend vers Saint Laurent du Pape. Nous l'abandonnons juste avant d'entrer dans le village en tournant vers Beauchastel, pour un long cheminement en sous-bois. Là les pierres sont très humides et les glissades fréquentes.

Heureusement qu'il y a un cable pour traverser le ruisseau de Thouac dont l'eau chante en dégringolant sur les pierres.

J'ai trouvé que la route était encore bien longue, et ai atteint Beauchastel avec un grand plaisir.

Le temps d'une photo presque collective à laquelle il manque encore deux ou trois membres d'un groupe aussi nombreux,Serre meran 06et nous sommes rentrés sous un ciel très coloré. Quel temps va-t'il nous réserver pour demain ?Serre meran 07

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens