Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 20:18

frise12 01 26 033Deux randos en une seule ! C'est le projet de Robert aujourd'hui. Nicole nous assure que c'est toujours ainsi lorsque Robert nous emmène dans ce beau village médiéval dominé par l'église romanerd12 01 26 001 et arrosé par la Rimandoule et le Roubion, auprès duquel nous nous sommes arrêtés. 

Nous traversons le village vers le centre, en croisant un insolite troupeau d'éléphants.rd12 01 26 003Belle clôture et fameuse image pour une artisan(e) qui doit travailler le métal !

C'est un chantier (la rue est défoncée et les engins se font entendre de loin).au coeur du village qui nous a obligés à changer d'itinéraire rd12 01 26 006et qui a troublé Robert ! A droite, nous montons vers l'église. Mais non, c'est par là qu'il nous faudra revenir ! Demi-tour, descendons une calade rd12 01 26 012traversons le vieux pont rd12 01 26 016et le vieux quartier de la rive droite. Et nous retrouvons (enfin, pour moi c'est une première et je me contente de suivre, je ne retrouve rien !) un grand mur aveugle où une cheminée fait un renflement en arc de cercle, et prenons le chemin à droite qui va nous conduire à Saint Euphémie. C'est l'une des trois montagnes qui entourent Pont de Barret. Nous en aurons une deuxième à notre programme, Eson. Je n'ai pas retenu le nom de la troisième.

Le sentier monte très vite. Nous laissons sur notre droite quelques ruines, le sentier pour aller à la statue de la Vierge juste au-dessus du village, et continuons sous les pierriers qui ont un peu envahi le chemin très encombré de petites pierres. Heureusement quelques replats nous permettent de reprendre notre souffle.rd12 01 26 020Et d'admirer entre les buis et les feuilles rousses des chênes la vallée du Roubion et les montagnes voisines.rd12 01 26 021En face , c'est l'Eson ... donc nous devrons redescendre complètement jusqu'au village avant de remonter en face, sur la rive gauche !

Nous avons enfin atteint la plateforme de Sainte Euphémie, où une flèche nous invite à aller jusqu'au belvédère des Fours ... Impossible de résister, nous ne sommes pas montés jusqu'ici pour y renoncer !

rd12 01 26 031rd12 01 26 029

Pause-banane (ou ce qu'on veut bien) au sommet des rochers qui dominent la plaine de Puy Saint Martin. Tout au fond entre les têtes d'Edgar et de Justin on aperçoit le sommet de RocheColombe.

Mais c'est le sommet  derrière Jean François qui est l'objectif de Robert, et le nôtre bien sûr !rd12 01 26 032Il faut d'abord rejoindre nos amis un peu plus bas avant de contourner et poursuivre à droite.

Finalement ce n'est plus si difficile, jusqu'à ce que nous commencions à redescendre vers le village. rd12 01 26 035Quelle pente ! Nos adducteurs sont beaucoup plus sollicités que jamais ! Nous allons attraper des crampes ! Et lorsque Alain nous donne les chiffres du moment nous comprenons : en 4 kilomètres nous avons monté et descendu 400 mètres !

Un instant de pause après la traversée du pont pour regrouper tout le monde, ou presque et pour regarder juste à côté du cimetière l'église rd12 01 26 042et ses trois absidioles toutes rondes.Nous arrivons assez vite sur la corniche au-dessus d'une des barres de rochers qui ont donné son nom au village, Pont de Barret. Et z'ont eu très chaud à la parcourir, et z'ont mouillé leur chemise avant d'arriver au replat d'Eson Bas, parfait pour le pique-nique.

Dans l'air froid et humide de ce jour nous ne pensons pas les faire sécher nos chemises, mais nous les accrochons quand même aux branchages : Michèle dont la gourde s'est renversée dans son sac (ça m'est arrivé une fois, et c'est très désagréable, on est entièrement mouillé, jusqu'au fondement ... ) a habillé un piquet fléché qui se retrouve avec le bonnet d'Ahmed !

rd12 01 26 046Parfait ton bonnet Ahmed pour la signalisation des jours de chasse. Avec le gilet jaune fluo de Robert, nous serons bien encadrés, et je n'aurai pas mauvaise conscience de laisser trop souvent le mien au fond de mon sac !rd12 01 26 045Dès le dernier café bu nous plions notre matériel et repartons vers Eson Haut en passant par un nouveau belvédèrerd12 01 26 047Camaïeux de bruns et de verts sous le ciel très gris. Ce n'est pas tout à fait la même chose que sous le ciel bleu ...Mais d'ici quelques jours les sentiers seront beaucoup plus colorés. Un crocus pointait son nez mauve tendre et le hellebores fétides, fleurs vert pâle sont  épanouies depuis déjà quelques jours.Forêts drômoises Hellebore fétide janvierNous avons suivi la flêche "Ravin de Névelet". C'est par  un large chemin forestier que nous sommes arrivés au village. Les rives du ruisseau sont maintenant des bois de buis, de hêtres et de chênes aux chaudes couleurs rousses (tiens, certaines hêtres gardent eux aussi une partie de leurs feuilles en hiver !)rd12 01 26 051Des ruines de moulin, de terrasses éclatent et commencent à devenir des tas de pierres ...

Nous sommes quelques uns à vouloir voir si l'église est ouverte. Quel majestueux escalier pour y accéder !rd12 01 26 054Pas de chance, Notre Dame la Brune (quel nom superbe !) est fermée. Nous devons nous contenter du petit panneau qui indique que sa fondation date du 9ème siècle et sa construction du 12ème ; nef unique, voûte brisée, arc doubleau, pilastres, abside circulaire décorée de cinq arcs aveugles ... et des photos qui nous font vraiment regretter de ne pouvoir entrer.

Il est temps de rejoindre les voitures et d'aller voir si le ciel est aussi gris chez nous ! Pas sûr il paraît que l'hiver arrive enfin !

Les chiffres du GPS d'Alain : 13 kilomètres et 800 mètres de dénivelé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires

Recherche

Liens