Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 05:42

C'est Bernard qui va mener la sortie aujourd'hui. Robert et Nicole ont à faire à Beauvallon et ne peuvent venir. Destination, le pont romain. Les yeux brillent à cette évocation. J'ai de la chance, encore un endroit que je ne connais pas !

Nous sommes passés par Saint Peray et la côte du Pin pour aller jusqu'au pont de Gournier, en bas de Saint Sylvestre.rd12 03 29 002

C'est un haut pont de pierre qui enjambe le Duzon, belle rivière à l'eau un peu sombre. Elle a dû passer quelques tourbières avant de couler entre les rochers de son lit.rd12 03 29 005

Nous traversons un deuxième pont tout près d'un ancien moulin bien restauré, et suivons la flèche "pont romain" fixée sur une grosse presse.

Pour aller voir ce pont, il faut faire un crochet spécial car les sentiers ne l'empruntent plus. Le temps et les crues du Duzon l'ont beaucoup éprouvé et ont arraché tout le remblai qui permettait une traversée facile de la rivière pour les voyageurs, la population locale et les mules qui transportaient les marchandises du plateau ardéchois jusqu'en vallée du Rhône.rd12 03 29 020C'est le seul pont de la région qui a résisté à toutes les crues. Lors de la plus importante du 20ème siècle, il ne restait que 50 cm de tirant d'eau sous le sommet de la voûte haute de 13 mètres !rd12 03 29 008Photo de groupe, au sommet les plus téméraires et devant l'avant-bec de droite, Edgar qui se demande ce qu'il adviendrait si la clef tombait, Ange qui craint justement de la faire tomber, et ceux qui ne veulent tout simplement pas tomber, plus moi qui fait le cliché !

Car si en amont du pont il y a de profondes cuvettes rd12 03 29 013qui doivent attirer beaucoup de monde l'été, sous le pont le lit est assez étroit, et très rocheux.Toute chute doit être douloureuse.

Bernard nous réunit pour nous lire la documentation qu'il prend toujours le soin d'emporter. rd12 03 29 018Et, surprise ! Le pont n'est pas romain, mais roman ! Les archéologues estiment qu'il date du Moyen-Âge ... N'imaginons plus des cohortes ni des centurions le franchissant, c'étaient des marchands, des bergères et des pèlerins qui passaient par là !

Retour sur nos pas et poursuite en direction de Saint Romain de Lerps. Nous sortons de l'ombre du vallon. Le soleil nous atteint alors que nous grimpons sur le plateau. Il fait très chaud, et ceux qui se sont mis en short ont eu bien raison. Même s'il fait encore frais au moment de partir.rd12 03 29 021

En face de nous le village de Saint Sylvestre. Il ne faut pas croire qu'un phénomène particulier fait une tâche bleu foncé dans le ciel, elle est sur l'optique de mon appareil photo ...

Le hameau de Saint Martin de Galejas mérite plus qu'une halte ; nous lui avons consacré une visite. Pour entrer dans la chapelle il faut demander la clef à la dame de la maison en-face qui est une fromagerie. Nous arrivons à l'heure du moulage des picodons AOP (ça fait toujours un drôle d'effet aux Drômois qu'un picodon puisse être ardéchois et d'origine protégée) et madame Brunière est disponible non seulement pour nous donner la clef mais aussi pour nous vendre quelques fromages et nous parler du petit sanctuaire.

rd12 03 29 028rd12 03 29 027

Il a été construit aux 11ème-12ème siècles à côté d'une "source guérisseuse" connue depuis le quatrième millénaire avant JC. La butte avait toujours été un lieu de culte et de pélerinage, succéssivement néolithique, celte, romain et chrétien.rd12 03 29 039L'humble chapelle est d'une architecture curieuse : abside carrée et clocheton-mur dissymétrique. Elle est consacrée à Saint Martin qui est l'objet d'un culte très vif dans le Vivarais. Le saint, évêque de Tours serait venu dans la vallée du Rhône et même jusqu'ici. C'est tellement vrai que le rocher qui s'appelle "pied de St Martin" porte l'empreinte de son pas ...rd12 03 29 038

La source est toujours guérisseuse surtout de la gale (qui aurait donné le mot de Galejas), mais par ablution car elle est, au terme de six millénaires, polluée elle aussi !

Bon, maintenant il faut avancer car nous sommes bien loin du point où nous pique-niquerons, à St Romain, surtout en passant par Préau et les Terres Grasses ... Mais non, nous ne nous sommes pas trop attardés à Saint Martin de Galejas !

Nous sommes arrivés un peu tard au pied de l'antenne de St Romain, ou plus joliment au pied de la chapelle qui domine toute la vallée du Rhône. Mais il y a tant de brume qu'on ne voit même pas nos montagnes en face. Alors ne parlons pas de Mont Blanc aujourd'hui. rd12 03 29 045 Nous avons cherché un endroit pas trop au soleil, complètement à l'abri du vent et assez grand pour que les quinze personnes que nous sommes.

Il a fallu manger assez vite pour bien savourer le clafoutis d'Ange et les croquants de Michèle et repartir dare-dare car nous ne sommes qu'à moitié de la distance à parcourir ; c'est à dire qu'il nous reste une dizaine de kilomètres avant de rejoindre les voitures !rd12 03 29 048Direction Chazal, Barratier, son château et son temple

rd12 03 29 050rd12 03 29 052

(il a fallu faire un petit détour) puis Marcel. Nous avons cheminé par des sentiers, des voies pleines de pierres, d'autres douces à fouler car couvertes d'herbe, et entre des haies de pruneliers en fleurs. Bien sûr il fallait passer quelques portions de route goudronnées, de celles qui chauffent les pieds des marcheurs, pour aller d'un chemin à l'autre. Mais nous savons tous que c'est une particularité ardéchoise.rd12 03 29 055Incroyable, il ne nous a pas fallu deux heures et quart pour revenir. Bien sûr nous avons descendu plus souvent que monté, mais nous avons réalisé une performance cet après-midi ! Et finalement le dénivelé de la journée était supérieur à ce que nous avions pensé. Jolie randonnée !

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille et Pierrette Filippi - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires